Articles on David Cameron

Displaying all articles

Le nouveau premier ministre britannique, Theresa May, à son arrivée à Bruxelles, le 20 octobre 2016. Thierry Charlier/AFP

L’Union européenne, une organisation fiable ?

La gestion de l’incertitude Brexit fournit un cas d’étude intéressant, l’organisation UE étant à la fois en partie responsable et victime de l’incertitude et du risque observés.
Où en est la Grande-Bretagne actuellement ? En un mot, dans les limbes. Wikimedia

La Grande-Bretagne en pleine crise brexistentielle

Theresa May vient de prendre les rênes du pays qui, depuis le Brexit, est entré dans une zone grise où l’ancien ordre est en train de mourir alors que le nouveau n’a pas encore émergé.
L’Union européenne n’a pas à s'inquiéter : la tendance à l'« exit » ne contaminera pas d'autres pays membres. John Macdougall/AFP

La force dissuasive du Brexit

Le chaos qui règne outre-Manche va dissuader les dirigeants politiques des pays européens de s’engager dans un référendum qui risquerait de remettre en cause leur carrière.
Dans le centre de Londres, le 28 juin. Ben Stansall/AFP

Le Royaume désuni, ou le « bateau ivre »

Crise économique, financière, politique et, plus grave encore, crise morale : le Royaume-Uni est en pleine tourmente depuis le vote du 23 juin. Et doit maintenant se consacrer à sa sortie de l’UE.
Londres, le jour d'après. Daniel Sorabji/AFP

Royaume-Uni, année zéro

La croissance européenne risque de subir un contre-coup, et les relations entre Londres et l’UE vont se dégrader. Premières leçons de la victoire du « out » et esquisse d’une possible relance.
David Cameron, une croisade pro-européenne tardive… et peu crédible. Gareth Fuller/AFP

Les paris risqués de David Cameron

Le Premier ministre britannique avait promis un référendum en 2013 pour mieux consolider son assise politique. Il risque finalement de provoquer une crise sans précédent dans l’UE et dans son pays.
David Cameron à l'issue du Conseil européen, le 19 février. Emmanuel Dunand/AFP

Le « Bruxit » de David Cameron

Grâce à l’accord du 19 février, la construction européenne va se poursuivre, avec un Royaume-Uni en retrait. Mais le démantèlement de l’Union n’est pas loin.
Le premier ministre britannique, David Cameron, accueilli le 16 février à Bruxelles par Jean-Claude Juncker. Emmanuel Dunand/AFP

« Brexit » : shocking, isn’t it ?

Au menu du Conseil européen des 18-19 février, une question cruciale : le maintien du Royaume-Uni dans l’UE et, au-delà son avenir, voire sa survie. Mais comment en est-on arrivé là ?

Top contributors

More