Articles on Syrie

Displaying 81 - 100 of 125 articles

Collection de légumineuses fourragères sur sol rouge méditerranéen. ICARDA

À Alep, un patrimoine scientifique dans la tourmente

Alep détruit, ce sont des morts et des blessés par milliers, mais aussi un centre abritant un patrimoine biologique et génétique précieux qui a dû être relocalisé. Témoignage.
Des migrants sur le départ, le 22 octobre, à la veille du démantèlement programmé du bidonville surnommé « la jungle ». François Lo Presti/AFP

Calais, vu des deux côtés de la Manche

Les autorités françaises ont décidé de démanteler le camp de fortune, surnommé « la jungle ». Une décision qui ne dissuadera en rien les migrants de revenir. D’autres solutions existent.
Antonio Guterres, surnommé dans son pays « le marteau piqueur parlant ». ONU/Flickr

L’ONU de demain : quels défis attendent Antonio Guterres ?

Ce socialiste portugais, au verbe haut, prendra la tête des Nations unies en janvier prochain. Il aura pour mission de rendre cette instance indispensable plus efficace et encore plus démocratique.
Les «Casques blancs» d'Alep, le 4 octobre, après un bombardement de l'aviation de Damas. Ameer Alhalbi / AFP

Moscou et Damas commettent des crimes de guerre : et maintenant ?

Même s’ils ne sont pas jugés, faut-il renoncer à toute action politique ? Cela reviendrait à instiller un virus potentiellement dévastateur dans le corps des démocraties libérales.
Alep, le 27 septembre. Le corps sans vie d'un enfant vient d'être sorti des décombres. Karam al-Masri/AFP

La guerre d’extermination en Syrie et la fin du sens commun

Après des semaines d'intenses bombardements, le régime de Damas va remporter la victoire à Alep. Face à l’impuissance affichée par la « communauté internationale », il ne faut surtout pas se résigner.
Un enfant reçoit les premiers soins après un bombardement attribué à l'armée de Bachar al-Assad de la localité de Douma, à l'est de Damas. Abd Doumany/AFP

Syrie, l’impossible jeu des puissants

L’accord fragile du 9 septembre entre Russes et Américains est une bonne nouvelle. Mais les « grands » ont plus de mal que par le passé à imposer leurs vues sur les acteurs régionaux et locaux.
Le président Erdogan, à son arrivée au G20 en Chine le 4 septembre. Etienne Oliveau/AFP

Erdoğan, la guerre tous azimuts

Un temps affaibli politiquement, le président turc a lancé une offensive contre tout ce qui de près ou de loin risquerait de le menacer, aussi bien à l’extérieur de ses frontières qu’à l’intérieur.
Le 24 août, l'armée turque lance une opération d'envergure en territoire syrien. Bulent Kilic / AFP

Moyen-Orient : le retour à l’état de nature

La tragédie syrienne et la décomposition de l’Irak ont fait apparaître de nouveaux acteurs et réactivé d’anciens clivages. Alors que la Turquie se sent menacée, les Occidentaux paraissent tétanisés.
Les réfugiés ne devaient passer que huit semaines à Lesbos. Certains y sont bloqués depuis six mois. Knut Bry

À Lesbos, les réfugiés coincés en enfer

Le nombre de réfugiés déterminés à traverser la mer Égée a certes chuté ces derniers mois, mais des milliers d'entre eux sont encore bloqués sur l'île grecque de Lesbos.
Ruines du village de Teir Maalah, au nord de Homs, le 20 avril 2016. Mahmoud Taha/AFP

Résoudre le chaos syrien

Aucune réunion internationale ne résoudra, à elle seule, le problème syrien. La solution viendra de l’intérieur, en s’appuyant sur la base locale.
Partisan d'une approche multilatérale, Barack Obama est critiqué, y compris par ses alliés, pour sa supposée indécision. Mandel Ngan/AFP

2013, cimetière de la crédibilité américaine ?

En refusant in extremis de bombarder le régime de Damas en 2013, Barack Obama aurait encouragé l’usage de la force sur la scène internationale. Un constat un peu simpliste.
L'aéroport de Bruxelles, le 22 mars. Francois Lenoir/Reuters

Attentats de Bruxelles : comment la radicalisation vient

Après Paris, Bruxelles. Comment expliquer ces attaques terroristes venant de l’intérieur ? Des études récentes permettent de mieux cerner le processus de radicalisation et l’attractivité de Daech.
Bachar al-Assad reçu au Kremlin par Vladimir Poutine le 20 octobre 2015. Alexeï Druzhinin/AFP

L’intervention russe en Syrie : mission accomplie ?

L’annonce du retrait (partiel) des troupes russes de Syrie a pris par surprise les observateurs. L’heure d’une première évaluation d’une action militaire aux objectifs multiples.

Top contributors

More