En sortant de l’école

Displaying all articles

Thomas Pesquet (debout à droite) et les astronautes américains, japonais et russes préparant l'embarquement du Soyooz MS-01 le 7 juillet, à la base de Baikonur au Kazakhstan. Nasa HQ/flickr

Trop parfait pour rester sur Terre ?

On aimerait une admiration partagée pour tous ceux qui, comme Thomas Pesquet, mettent leur travail au service de la France. Au lieu de quoi, on préfère se moquer de ces « bons élèves ».
Pour beaucoup d’enseignants, le métier est synonyme d’écrasement, de course tout aussi mentale que physique… et de solitude. Josiah Mackenzie

Marathon quotidien

L’affectation multi-établissements entraîne une gymnastique mentale et physique parfois insoutenable et dangereuse pour certains enseignants.
Enfants en cour de ski - Piste verte la Cornue - Vue sur le massif de Belledonne – Hiver 2014. St François Longchamp Tourisme/Flickr

L’école en pistes

Et si, sachant conjuguer souplesse d’organisation et attention à chacun avec clarté des objectifs et exigences,, l’ESF nous donnait quelques pistes pour notre école ?
Minister de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem dans une école à Bourg-en-Bresse. Philippe Desmazes/AFP

Qui va garder les enfants ?

Se contenter d’une critique superficielle du temps passé par les élèves français à l’école revient à ignorer le rôle social de l’école et son importance dans le processus d’émancipation des femmes.
Hauts Reliefs du Musée de l'Homme, Paris. Frédérique PANASSAC / Flickr

Musée de l’homme moderne

Le Musée de l’homme est une réussite pour les adultes qui veulent réfléchir et philosopher. Mais il n’est pas adapté à la curiosité des enfants. Un peu comme notre école.