Artículos sobre djihadisme

Mostrando 1 - 20 de 79 artículos

Des soldats de l'armée française patrouillent dans le village de Gorom Gorom à bord de véhicules blindés dans le cadre de l'opération Barkhane dans le nord du Burkina Faso, le 14 novembre 2019. Michele Cattani/Afp

Pourquoi l’opinion publique malienne a une vision négative de l’opération Barkhane

Au Mali, les critiques visant l’opération Barkhane, dont l’objectif proclamé est de rendre sa stabilité au pays, sont de plus en plus vives.
Un membre des Forces démocratiques syriennes (FDS) surveille des prisonniers accusés d'appartenir à Daech, dans une prison du nord-est de la Syrie, dans la ville de Hasakeh, le 26 octobre 2019. Fadel Senna/AFP

Un tribunal international pour juger les djihadistes de Daech ?

Comment juger les combattants de Daech ? Tour d’horizon des diverses options envisageables, des tribunaux locaux à des juridictions internationales qui seraient créées ad hoc.
Un soldat français de l'opération Barkhane sur une base des Forces armées maliennes au pied des monts Hombori, région de Gourma (Mali), le 27 mars 2019. Daphné Benoit/AFP

L’enlisement français au Sahel

Le sommet qui a réuni à Pau, le 13 janvier dernier, les dirigeants de la France et du groupe G5 Sahel a débouché sur quelques mesures qui ne suffiront pas à ramener la paix dans la région.
Des soldats sénégalais membres des forces de la CEDEAO entrent le 22 janvier 2017 dans la ville pour assurer le retour d'Adama Barrow en Gambie afin qu'il soit officiellement reconnu comme le nouveau président élu. Carl De Souza/Afp

La sécurité collective en Afrique : une coopération à géométrie variable

Trois facteurs permettent de cerner les raisons pour lesquelles la relation Union africaine / organismes régionaux, censée reposer sur une coopération, donne parfois lieu à une compétition.
Des agents de sécurité se déplacent à côté d'un véhicule blindé à la suite multiples attaques à Ouagadougou contre notamment le QG militaire qui ont causé la mort de 8 soldats et beaucoup d'autres blessés le 2 mars 2018. Ahmed Ouoba/AFP

Comment s’explique la prolifération des groupes extrémistes au Burkina Faso ?

La réponse paraît inadaptée devant un ennemi qui semble avoir chaque fois en avance et disposer d’une capacité d’anticipation sur les stratégies de mise en place par l’État.
Des déplacés maliens, le 17 juin 2019, à Koro, près de la frontière avec le Burkina Faso, dans l'attente de regagner leurs domiciles dans le centre du pays? Kassim Traoré / AFP

Dialoguer avec les djihadistes au Mali : sortie de crise ou mirage stratégique ?

Le Mali fait face à une double interrogation : est-il possible d'initier un tel dialogue ? Si oui, est-ce souhaitable au vu des objectifs poursuivis par l'État malien et par les djihadistes ?
Mur de commémoration des bataillons australiens et néo-zélandais lors de la Première Guerre mondiale contre les Allemands. Les coquelicots rendent hommage au sacrifice de ces hommes. pxhere

Mourir au combat : pourquoi le sacrifice de soi fait-il débat ?

Comparer l’éthique du sacrifice religieux du terroriste et le sacrifice suprême du militaire peut paraître incongrue, si ce n’est choquant. Et pourtant des traits communs surgissent.
Depuis plusieurs années des attaques récurrentes attribuées à des djihadistes ciblent régulièrement des responsables religieux chrétiens. Ahmed Ouoba/AFP

Comment s’expliquent les attaques contre la communauté chrétienne au Burkina Faso ?

La communauté est localement perçue comme étrangère et comme étroitement associée à l’État, faisant des catholiques des cibles pour des groupes armés déterminés à saper toute autorité concurrente.
Cérémonie de clôture du sommet du G5 Sahel qui a réuni les présidents Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger), Roch Marc Christian Kabore (Burkina faso), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), en février 2019. Olympia De Maismont/AFP

Post-djihadisme ? Pour un nécessaire changement de paradigme au Sahel

On est pass de l’ère d’un djihadisme idéologique avec un discours se nourrissant du référentiel religieux à une situation où les populations locales évoquent du « banditisme », de la « criminalité ».
Cérémonie à Pézenas (sud de la France) en hommage aux deux policiers tués à leur domicile de Magnanville en juin 2016. Sylvain Thomas/ AFP

Terrorisme : quel risque de récidive ?

Alors qu’aux États-Unis, une étude souligne le faible taux de récidive en matière de terrorisme, le risque est bien plus tangible en France.
Lors d'une manifestation à l'appel du Haut Conseil islamique à Bamako, le 5 avril 2019, suite aux violences subies dans le centre du Mali. Michele Cattani/AFP

Mali : des pistes pour enrayer la spirale de la violence dans le centre du pays

Pourquoi seules les milices peules sont-elles fréquemment accusées de djihadisme par l’ensemble des autres groupes d’autodéfense, avec les répercussions que l’on sait sur les civils ?
Un combattant des Forces démocratiques syriennes dans les faubourgs de Baghouz, ultime réduit de l'Etat islamique en Syrie, le 12 mars 2019. Delil souleiman/AFP

Face à Daech, l’étrange victoire

Si le califat de Daech s’est effondré, crier victoire est largement prématuré. La lutte contre le terrorisme promet d’être longue, à l’extérieur de nos frontières comme sur le territoire national.
Des sandales de jeunes filles sont éparpillées devant l'université technique et scientifique pour filles, Dapchi, Nigeria, 22 février 2018, après un rapt et raid d'un groupe dirigé par Boko Haram. AMINU ABUBAKAR / AFP

Esclavagisme, razzia, tueries : les inspirations locales de Boko Haram

Et si Boko Haram puisait sa violence non pas dans le terrorisme islamique contemporain mais dans une histoire régionale meurtrière qui a eu un écho puissant au tout début du XXᵉ siècle ?
A Gao (Mali), le 13 novembre 2018, après un attentat suicide qui a fait trois morts. AFP

Comment le djihad armé se diffuse au Sahel

Tout choix d’implantation géographique implique nécessairement une insertion sociale locale, et des connexions humaines opérationnellement utiles.

Principales colaboradores

Más