Artículos sobre Syrie

Mostrando 1 - 20 de 128 artículos

Le président russe Vladimir Poutine s'entretient avec son homologue iranien Hassan Rohani lors d'une réunion du Conseil économique suprême de l'Union eurasiatique, à Erevan, le 1er octobre 2019. Alexei Druzhinin/Sputnik/AFP

La Russie bénéficie-t-elle vraiment des tensions entre l’Iran et les États-Unis ?

La Russie profite de la recrudescence des sentiments anti-américains au Proche-Orient après l’assassinat de Ghassem Soleimani. Mais elle n’aurait rien à gagner à une déstabilisation majeure de la région.
Un membre des Forces démocratiques syriennes (FDS) surveille des prisonniers accusés d'appartenir à Daech, dans une prison du nord-est de la Syrie, dans la ville de Hasakeh, le 26 octobre 2019. Fadel Senna/AFP

Un tribunal international pour juger les djihadistes de Daech ?

Comment juger les combattants de Daech ? Tour d’horizon des diverses options envisageables, des tribunaux locaux à des juridictions internationales qui seraient créées ad hoc.
Les puits de pétrole controlés par l'État islamique, qui lui assuraient 25% de des ses ressources en 2015, ont été détruits lorsque ses combattants ont battu en retraite. Odd Andersen / AFP

Daech, un écran de fumée idéologique sur un business très rentable

L'assise territoriale que l'organisation terroriste a pu se constituer entre 2014 et 2019 lui a permis de développer de plusieurs sources de revenus à la fois physiques et dématérialisés.
Les forces démocratiques syriennes dirigées par les Kurdes sur le champ pétrolier d'al-Omar à Deir Al Zor, en Syrie, lors de l'annonce qu'elles avaient mis fin au contrôle de l'État islamique sur les terres de l'est du pays, 23 mars 2019. Rodi Said/Reuters

Parmi les Kurdes visés par l’offensive turque : les milliers de femmes qui ont affronté Daech

L’offensive turque contre le Kurdistan met notamment en danger des milliers de femmes qui ont héroïquement combattu Daech.
Zone administrée par les kurdes près d'une ancienne base américaine près de la ville de Tel Arqam en Syrie, à la frontière turque, septembre 2019. AFP

Un corridor de la paix est-il possible après le retrait des troupes américaines au nord-est de la Syrie ?

Une « zone tampon » de sécurité en Syrie est essentielle mais le revirement de Trump risque de compromettre durablement les relations entre la Turquie, l’UE et les États-Unis.
Donald Trump passe près du Prince saoudien Mohamed Ben Salman, lors du G20 d'Osaka (Japon), le 28 juin 2019. Eliot Blondet/ AFP

Les États-Unis au Proche-Orient : un grand jeu risqué

Plusieurs camps s’affrontent dans le processus décisionnel américain, qui tablent sur l’amateurisme ou l’absence de réel intérêt du Président Trump sur ces dossiers pour avancer leurs pions.
Le minstre français pour le développement et la francophonie André Vallini en 2016, visite le salon annuel de l'aide humanitaire et internationale de Dubai. MAE/France Diplomatie

Dans le business de l’humanitaire : doit-on tirer profit des réfugiés ?

Que ce soit en termes d’emploi, d’opportunités commerciales ou de fourniture de biens et de services essentiels, le monde humanitaire et celui du business se rejoignent de plus en plus.
Saad Hariri, premier ministre libanais (à droite) pose avec des représentants des Nations unies lors d'une conférence à Bruxelles sur l'aide humanitaire internationale en Syrie et dans la région. La politique du Liban vis à vis de la Syrie pourrait peser sur cet important plan financier. Emmanuel Dunand/AFP

Le Liban aux prises avec sa politique syrienne

Le Liban peut-il sortir le pays du marasme politique dans lequel il végète depuis bientôt un an? L'influence de la Syrie - qu'il s'agisse du poids des réfugiés ou du gouvernement de Damas - pèse.
A Khan Cheikhoun, dans la province d'Idlib, le 26 février 2019: un homme tient la dépouille de sa fille tuée dans un bombardement des forces pro-Assad. Anas Al-Dyab / AFP

Débat : En Syrie, le silence ne doit pas recouvrir les crimes commis à Idlib

Renoncer signifie que nous accordons au régime d’Assad et à la Russie une victoire stratégique, mais aussi intellectuelle dont les conséquences seront incalculables en termes de sécurité mondiale.
Un combattant des Forces démocratiques syriennes dans les faubourgs de Baghouz, ultime réduit de l'Etat islamique en Syrie, le 12 mars 2019. Delil souleiman/AFP

Face à Daech, l’étrange victoire

Si le califat de Daech s’est effondré, crier victoire est largement prématuré. La lutte contre le terrorisme promet d’être longue, à l’extérieur de nos frontières comme sur le territoire national.
Le Président Macron et le chef d'état-major des armées, François Lecointre, le 14 juillet 2018, à Paris. Thibault Camus/ AFP

Défense : les journalistes écrivent, les généraux aussi

La parole militaire prend timidement une place plus grande dans l’espace public, reflétant le besoin de mieux expliquer le rôle joué par ceux qui mènent des guerres au nom de leurs concitoyens.

Principales colaboradores

Más