Articles sur extrême gauche

Affichage de 1 à 20 de 30 articles

Black bloc, ultra-gauche et ultra-droite: ils émaillent les manifestations récentes et font usage des mêmes modes opératoires. Roscoe Myrick/Flickr

Cagoule noire sur gilet jaune : décrypter les violences durant les manifs

La violence militante n’est pas une nouveauté: mais de quoi parle t-on exactement quand on mentionne l'ultra-droite ou l'ultra-gauche? Qui se cache derrière et quelles sont leurs méthodes?
Les gilets jaunes se rassemblent à l'ombre de l'Arc-de-triomphe à Paris, le samedi 24 novembre 2018. François Guuillot/ AFP

Les « gilets jaunes », quand la France se cabre

Le mouvement des « gilets jaunes » correspond à un nouveau répertoire : s’il est défensif, et classique dans ses significations, il est particulièrement moderne dans ses formes.
Horst Seehofer (ici en 2016), le leader de la CSU, allié de plus en plus encombrant d'Angela Merkel. Andreas Khol/Flickr

En Allemagne, une scène politique de plus en plus éparpillée

Le réveil de l’extrême droite en Saxe et Saxe-Anhalt confronte l’Allemagne à un phénomène minimisé depuis des années, celui de la radicalisation de l’extrême droite néonazie.
En tête de la « marche blanche » du 28 mars 2018, à Paris. François Guillot/AFP

Le CRIF et la manifestation du 28 mars : le sens d’une faute

La marche du 28 mars aurait pu être un superbe rassemblement, elle a été gâchée par ceux qui voudraient affirmer la consubstantialité nécessaire des juifs de France avec la politique israélienne.
A Nantes, en novembre 2017, contre les réformes économiques du gouvernement Macron. Loïc Venance/AFP

Entretien avec Alain Touraine : « Mai 68, l’entrée du monde dans une ère dominée par des enjeux culturels »

Mai 68 ne fut pas un mouvement politique mais un de ces mouvements culturels qui montrent que l’imaginaire, l’art, les représentations sont aussi importants que les actes proprement politiques.
Manifestation du 1er mai à Paris (ici en 2002). Patrick Prémartin/Wikimedia

Rapport sur les inégalités : et après ?

Comment se fait-il qu’à l’échelle de la planète, sous des régimes politiques différents, tout particulièrement dans des démocraties, la hausse spectaculaire des inégalités revête une telle ampleur ?
Panorama de l'hémicyle de l'Assemblée nationale. Richard Ying et Tangui Morlier/Wikimedia

Pour la création d’un Défenseur de la République

Il protégerait les devoirs des citoyens envers la République et cette dernière des incitations à la haine et à la discrimination en fonction du sexe, de la sexualité, de la religion ou de l’ethnicité.
Jean-Luc Mélenchon, le 23 septembre 2017, Place de la République, à Paris. Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Le peuple qui vote Mélenchon est-il le peuple ?

Le décalage entre l’offre et la demande politique, notamment des catégories populaires, n’a pas disparu et ne semble guère propice à une homogénéisation des populismes.
Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon, à la fête de l'Huma de 2011,au temps de l'union. Place au peuple / Wikimedia

Communistes versus Insoumis, les racines du conflit

L’unité politique de la gauche radicale via une coalition n’a été qu’une poursuite, par d’autres moyens et sur d’autres terrains, de leurs oppositions et divergences politiques et stratégiques.
Les black bloc participe d'une stratégie politique où la mobilisation est éphémère et ponctuelle visant à destabiliser les politiques néolibérales. Rute Pina/Flickr

Le black bloc : quand l’antisystème effraie

Retour sur les « black blocs », mouvement controversés souvent tenu seul responsable des chaos durant les manifestations publiques.
Le siège du Parti socialiste, à Paris, le 12 juin 2017. Lionel Bonaventure/AFP

Demain, la gauche ?

Laminée aux législatives par la percée du mouvement d’Emmanuel Macron, la gauche peut-elle renaître de ses cendres ? Sans doute, mais en dehors des cadres politiques habituels.
Le jour d'après, cérémonie à l'Arc de triomphe le 8 mai. François Mori/AFP

Longitude 20’17, le Président du jour d’après

Sur cette pyramide de plus de vingt millions de voix, Emmanuel Macron est venu, il a vu, il a vaincu. Mais il n’a pas encore convaincu pleinement.
Le 1er mai, Jean-Luc Mélenchon participe à la cérémonie à la mémoire de Brahim Bouarram, qui avait été poussé dans la Seine par des militants d'extrême-droite après une manifestation du Front National. Thomas SAMSON / AFP

L’in(sou)tenable légèreté de l’Insoumis

À la veille du second tour de l’élection présidentielle, Jean‑Luc Mélenchon adopte une position ambiguë vis-à-vis du Front national. Une stratégie dangereuse pour lui comme pour son mouvement.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus