Articles sur Les Républicains

Affichage de 1 à 20 de 29 articles

La passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et François Fillon (ici le 13 février 2016) était annoncée par certains indicateurs sur les réseaux sociaux. Lionel Bonaventure/AFP

Le web et les réseaux sociaux, de bons thermomètres de l’opinion politique

Dans la primaire du Parti socialiste en cours, Benoît Hamon suscite le plus d’intérêt à la fois par le rang de son site et le nombre d’interactions suscitées sur les réseaux sociaux.
François Fillon, le candidat de la droite pour la présidentielle de 2017. Thierry Charlier/AFP

2017, l’année de la politique en n-dimensions

Au-delà du chaos et du choc des ambitions qui marquent toute campagne présidentielle, on voit de plus en plus clairement que la géométrie de l’espace politique française n’est plus stable.
François Fillon (ici en 2014) a réussi à imposer ses thèmes dans le débat. Fondapol/Flickr

Performativité et performance du discours politique de François Fillon

Modifier la réalité telle qu’elle est perçue, est prioritairement affaire de discours : François Fillon l’a bien compris, et son succès à la primaire s’explique aussi par cette prise de conscience.
François Hollande sur le perron de l’Élysée, le 28 novembre 2016. François Guillot/AFP

Le piège de Buridan : vol au-dessus d’un nid de primaires

François Hollande est pris entre sa faim de défendre son bilan et sa soif d’être légitimé par ses amis. Pour échapper à cette inertie, il peut sortir du jeu, ou se présenter en dehors de la primaire.
Dans un bureau de vote à Rennes, le 27 novembre 2016. Damien Meyer/ AFP

Ne confondons pas sondages et prévisions

Il ne faut pas parer les sondages de vertus miraculeuses. Les études quantitatives n’ont pour but que d’évaluer une opinion, une intention, une action à un moment donné, avec une marge d’erreur.
Entrée sur le ring. Eric Feferberg/AFP

Débattre, c’est combattre

Les débats renforcent les préférences électorales davantage qu’ils ne changent les évaluations des candidats ou l’orientation du vote.
François Fillon à Chassieux, le 22 novembre 2016. Jean-Philippe Ksiazek/AFP

La droitisation des valeurs de la droite française

L’élection présidentielle de 2017 va se dérouler sur la base de mouvements tectoniques des valeurs qui conduisent vers un peu plus de libéralisme économique et surtout moins de libéralisme culturel.
Les finalistes de la primaire de la droite et du centre. Christophe Archambault/AFP

Alain Juppé, victime de la peur du « Chirac bis »

Après l’avoir adoubé dans les sondages, sa candidature garantissant l’éjection de François Hollande de l’Élysée, une partie importante de l’électorat de droite lui a retiré le tapis sous les pieds.
A Colombey-les-deux-Églises. Alexandre Dolique/Flickr

De Gaulle, la révérence obligée ?

À droite comme à gauche, son nom est sur toutes les lèvres. Qu’est-ce que cela nous dit de notre époque et que penser d’une telle comparaison ?
Nuit debout, le 16 avril 2016 à Paris. Olivier Ortelpa/Flickr

La société et ses acteurs politiques : jeu de miroirs

Les acteurs politiques, tentés de s’ajuster à la méfiance et à l’individualisme ambiants, sont peut-être en retard sur ce qui va dans le sens d’un retour au sens, à la solidarité et à l’engagement.
A. Bouissou/Flickr

Climat : la science, la politique et l’expertise

Après les récents propos de Nicolas Sarkozy sur les changements climatiques, se repose la question de la vérité et de l’expertise dans la dispute qui oppose les climatosceptiques aux réchauffistes.
Emmanuel Macron prend les rênes au Puy du Fou (Vendée), le 19 août. Loïc Venance/AFP

Emmanuel Macron, héraut de la mondialisation heureuse

L’ex-locataire de Bercy, qui séduit une France « privilégiée », fait face à un problème de taille : celui de l’adéquation entre le jeu auquel il veut s’inviter et le jeu de cartes dont il dispose.
Nicolas Sarkozy et François Hollande réunis à l’occasion de la marche républicaine organisée peu après les attentats du 7 janvier 2015. Dominique Faget/AFP

Colchiques dans les prés, ou l’agonie de la Vᵉ République

La Vᵉ République va mal, très mal. La vraie corruption est dans l’esprit général : plus que d’un défaut d’honnêteté, nos élites souffrent d’un défaut d’espérance.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus