Articles sur Maghreb

Ensemble des articles

Les généraux français putschistes Edmond Jouhaud, Raoul Salan, et Maurice Challe (de G à D) quittent la délégation Générale, le 23 avril 1961 à Alger, après leur prise du pouvoir (avec le général Zeller) pour s'opposer à la politique algérienne du général De Gaulle. AFP

« Je vous ai compris ! » : le soixantième anniversaire de Mai 1958

Quand de Gaulle arrive le 4 juin 1958 à Alger. Il cherche à rassurer tout le monde – militaires, colons, colonisés – en prononçant son célèbre mais incompréhensible « Je vous ai compris ! ».
Rassemblement populaire le 14 janvier 2018 à Tunis pour marquer le septième anniversaire de la chute de Ben Ali. Fethi Belaid/AFP

« L’autre visage » des révoltes en Tunisie : une société civile de plus en plus forte et affirmée

Les revendications marquent la capacité des citoyens tunisiens à prendre part à la vie politique, à manifester leur désaccord, à faire valoir leurs droits et à s’inscrire dans le changement.
Musulmane priant dans le Caveau des Patriarches, Hébron, 2014. © Manoël Pénicaud / Le Pictorium

Podcast : Islam, christianisme, judaïsme : retour sur les lieux saints partagés de l’Europe à la Méditerranée

Lieux saints partagés: regards méditerranéens.
Retour sur l’exposition « Lieux saints partagés » du 24 octobre 2017 au 21 janvier 2018, Musée de l’histoire de l’immigration.
Des migrants attendent d'être secourus par l'Aquarius, le navire affrêté par MSF et SOS Méditerranée, à 30 miles nautiques des côtes libyennes, août 2017. ANGELOS TZORTZINIS / AFP

Centres de transit en Afrique du Nord : une fausse bonne idée pour l’Europe

Loin d'arrêter les flux, les centres d’accueil proposés par Emmanuel Macron et l’Union européenne en Afrique du Nord risquent de mettre encore davantage en danger les migrants.
Emmanuel Macron à Sarcelles, le 27 avril 2017. Martin Bureau/AFP

Par-delà le vote du 7 mai, faire face aux discriminations

Prendre le risque de voir le Front national arriver au pouvoir ferait abstraction du sort de ces minorités qui vivent la discrimination au quotidien et restent largement privées de voix politique.
Emmanuel Macron en meeting à Toulon, le 18 février: « Je vous ai compris. » Boris Horvat/AFP

Politique et histoire, l’insoutenable poids du silence

La violence de certaines réactions aux déclarations du candidat Macron, qui pourtant, aux yeux de la gauche avancée, n’avaient qu’une utile valeur de rappel, surprend.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus