Articles sur Moyen-Orient

Affichage de 101 à 120 de 121 articles

L'Allemagne a envoyé deux avions de type Tornado en Turquie pour mener des opérations de reconnaissance en Syrie. Carmen Jasperen/AFP

L’engagement militaire des Européens dans la lutte contre Daech

Après les attentats de Paris, l’Allemagne et surtout la Grande-Bretagne ont décidé de s’engager militairement davantage au Levant. Sans créer une réelle dynamique au sein de l’Union européenne.
A Palmyre, le temple de Bêl, effondré… puis détruit. Ginolerhino Wikimedia Commons

Penser l’effondrement des sociétés

À l’occasion d’un colloque Tepsis à la BNF à Paris, réflexion sur l’effondrement des sociétés, sous le patronage intellectuel du grand historien et penseur du XIVᵉ siècle, Ibn Khaldûn.
Un Rafale sur le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui participe aux opérations contre Daech. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Contenir Daech, à défaut de l’écraser ?

Au lieu de chercher son anéantissement, il est nécessaire de penser la lutte contre Daech de manière à le ramener à un niveau politiquement acceptable de menace.
Deux soldats de l'armée belge en patrouille devant le siège de la Commission, à Bruxelles, le 24 novembre. Benoit Doppagne/Belga /AFP

L’Europe de la sécurité en retard sur l’Europe du terrorisme

Crise des migrants, attentats de Paris : l’Union européenne est décidée à mieux contrôler les mouvements en son sein. Mais les États membres ont du mal à renoncer à leur souveraineté en la matière.
Sortie de mosquée à Strasbourg, le 20 novembre dernier. Patrick Hertzog/AFP

Radiographie de l’aspiration djihadiste en France

La majorité des auteurs des attentats du 13 novembre sont de nationalité française. Est-il possible de comprendre comment ces jeunes radicalisés ont pu basculer dans le terrorisme ?
La Tour Eiffel en tricolore, comme de nombreux monuments à travers le monde. Ludovic Marin/AFP

Contre Daech, l’introuvable coalition

Après le choc des attentats du 13 novembre, la France veut mobiliser tous azimuts ses partenaires pour intensifier la lutte contre Daech. Mais le succès de cette entreprise est hautement aléatoire.
Les patrouilles militaires ont été renforcées depuis le 13 novembre, comme ici à l'aéroport Charles-de-Gaulle. Eric Feferberg/AFP

Contrôler la « guerre » : les exigences de la logique stratégique

Selon les plus hautes autorités de l’État, la France est en guerre. Mais de quelle guerre s’agit-il ? Et Paris a-t-il une stratégie sur le long terme ? Cela suppose d’abord de savoir qui nous sommes.
«Il flotte mais ne sombre pas». Devant le Carillon, l'un des lieux visés vendredi soir par les terroristes à Paris. Dominique Faget/AFP

Après les attentats de Paris, la puissance publique mise à l’épreuve

Dix mois après « Charlie Hebdo », et malgré le renforcement des capacités des forces de sécurité, la capitale française a été à nouveau frappée par le terrorisme. L’État est-il dépassé ?
Après douze années de tractations épineuses, un accord a été signé à Vienne, le 14 juillet 2015. Gugganij/Wikimedias

Le double pari de l’accord nucléaire avec Téhéran

L’accord de Vienne sur le nucléaire iranien mise sur le succès des mesures de contrôle de la prolifération et sur la transformation à terme du régime iranien. Celle du Moyen-Orient attendra.
L'opération Sentinelle a considérablement alourdi la charge des armées. Gwenael Piaser/Flickr

Les armées face au risque d’effondrement

Malgré le ralentissement des déflations d’effectifs et une hausse du budget de la défense annoncés récemment, les armées françaises engagées sur de multiples fronts sont à court de moyens.
Contrôle d'identité sur un nouveau check-point à Jérusalem-Est. Ahmad GharabliAFP

Jérusalem, bombe à retardement religieuse

Jérusalem a toujours été un point de fixation du conflit israélo-palestinien. Mais aujourd’hui, les tensions y prennent un tour religieux très inquiétant, car fermé à toute forme de dialogue.
Un portrait de Bachar al-Assad en 2006, cinq ans avant la guerre civile. Thierry Ehrmann/

Pourquoi parle-t-on de parler avec Bachar ?

Discuter avec Bachar al-Assad : l’hypothèse n’est plus taboue. Mais pourquoi le paria, voire le diable de 2012, est-il désormais considéré comme un interlocuteur possible ?
En Syrie, un milicien kurde surveille des positions de l'Etat islamique. Rodi Said/Reuters

Espace légal et espace légitime au Moyen-Orient

Sommes à la veille d’une redéfinition des frontières et d’un redécoupage en bonne et due forme de l’espace moyen-oriental ? Pas sûr, car il n’existe ni l’instance ni la puissance capable de le faire.
Un navire militaire russe franchit le détroit du Bosphore, en route pour la mer Méditerranée. Murad Sezer/Reuters

Moscou-Téhéran, les vraies raisons d’un axe stratégique

Facteur religieux, rejet du modèle occidental et intérêt stratégique : la combinaison qui sous-tend l’alliance bien comprise entre Téhéran et Moscou au Moyen-Orient est complexe, mais elle fonctionne.
A l'ONU, Poutine et Obama ont surtout affiché leurs divergences. Mandel Ngan/AFP

Le Levant à la merci du « grand jeu » des puissances

Depuis les printemps arabes de 2011, la crise syrienne et l’émergence de Daech en Irak, puis en Syrie, ont accéléré un processus de transformation profonde du Moyen-Orient. Celui-ci a affecté non seulement…

Les contributeurs les plus fréquents

Plus