Articles sur paix économique

Ensemble des articles

La bienveillance permet de travailler sur le bien-être des personnes et des relations. Georges Gobet/AFP

La bienveillance, une valeur politique ?

L’élite doit présenter un courage particulier, celui de ne pas désespérer de notre humanité et d’agir en accord, avec bienveillance.
Réunion publique dans une mairie. P.-A. Dorange/Flickr

Où est le bon participant ?

L’engouement pour les pratiques participatives interroge : qui parle, pour qui et pour quoi ? Éclairage sur ces cercles de participation où les participant-e-s semblent ne jamais être les « bon-n-e-s ».
Pour la paix en entreprise, faut-il forcément se préparer à la guerre ? JWL/Flickr

Des casques lourds en entreprise ?

Nous sommes obnubilés par les informations négatives et les problèmes. Imaginons un seul instant les milliards d’interactions humaines positives nécessaires pour qu’une entreprise fonctionne bien.
Entre l'ange et le démon, il y a simplement l'humain. Alper Çuğun/Pixabay

Peut-on vraiment être exemplaire ?

Retour sur la notion d’exemplarité : nous attendons d’un leader que son comportement soir irréprochable, en oubliant qu’il est simplement humain.
Puis-je être créateur ? Javier Molina/Unsplash

Un manager a-t-il le droit de créer ?

À la question « que créez-vous ? » nombre de managers ne savent quoi répondre ? Est-ce parce que l’entreprise leur interdit d’être des créateurs ? Et que lui apporteraient des managers créateurs ?
L'art japonais du « kintsugi » consiste à sublimer les failles. Howard Freeman/Flickr

La richesse des fêlures

Exploration des capacités créatives qui se nichent dans les interstices et la vulnérabilité de chacun, à travers trois destins singuliers.
William Blake, d'après « Le Songe d'une nuit d'été » de Shakespeare. Wikimédia

Le corps et l’âme de la paix économique

Le rôle de l’entreprise est aussi de nourrir les besoins sacrés des êtres humains, ceux du corps et ceux de l’âme. Réflexion, avec François Cheng et Simone Weil, sur cette notion de besoins sacrés.
Un enseignement en pleine conscience pour des étudiants épanouis. Ecole Polytechnique/flickr

Pleine conscience, éducation et responsabilité

La pleine conscience offre la possibilité de sortir du débat stérile opposant le professeur «  qui sait s’imposer  » et le professeur «  laisser-faire  ».
Dans l'entreprise Intel, plus de 1 500 salariés ont participé au programme de mindfulness (pleine conscience) comprenant des séances de méditation. Intel Free Press/Flickr

« Paix économique », pleine conscience : une autre vision de l'entreprise

La paix économique, plus qu’un concept, est un contrepoint à la notion de guerre économique. Elle représente un mot d’ordre pour mettre en mouvement les énergies citoyennes vers le bien commun.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus