Articles sur Parti socialiste

Affichage de 1 à 20 de 66 articles

Dans une rue de Paris, à la veille du second tour de la présidentielle. Lorie Shaull/Flickr

La marche confirmée de la gauche vers sa gentrification

La gauche française a fini sa gentrification, sa mue en portant Emmanuel Macron au pouvoir celui qui pose là le libéralisme économique tout aussi bien qu’une forme du libéralisme culturel.
Emmanuel Macron, à Paris, le 10 mai 2017. Eric Feferberg/AFP

La présidentielle 2017, accélérateur de transition

Les anciennes forces de gouvernement, PS et LR-UDI, sont directement impactées car elles sont sur les lignes de faille du bouleversement correspondant à la transition entre deux systèmes partisans.
Le jour d'après, cérémonie à l'Arc de triomphe le 8 mai. François Mori/AFP

Longitude 20’17, le Président du jour d’après

Sur cette pyramide de plus de vingt millions de voix, Emmanuel Macron est venu, il a vu, il a vaincu. Mais il n’a pas encore convaincu pleinement.
Le 1er mai, Jean-Luc Mélenchon participe à la cérémonie à la mémoire de Brahim Bouarram, qui avait été poussé dans la Seine par des militants d'extrême-droite après une manifestation du Front National. Thomas SAMSON / AFP

L’in(sou)tenable légèreté de l’Insoumis

À la veille du second tour de l’élection présidentielle, Jean‑Luc Mélenchon adopte une position ambiguë vis-à-vis du Front national. Une stratégie dangereuse pour lui comme pour son mouvement.
A Paris, le 28 avril 2017. Philippe Lopez/AFP

Présidentielle : la haine

Les dérives de l’irresponsabilité, de la haine et de la jouissance destructive et autodestructive sont le fait d’une société qui perd son principe d’unité.
Benoît Hamon, en meeting à Captieux (Sud-Ouest), le 16 avril. Mehdi Fedouach/AFP

Les audaces contrariées de Benoît Hamon

Le candidat de la « Belle alliance populaire », Benoît Hamon, n’est plus désormais crédité que de 7 à 8 % d’intentions de vote. Comment en est-il arrivé là ?
Le candidat du PS, Benoît Hamon, le patron du parti, Jean-Christophe Cambadélis (au second plan), le 25 mars, à Mont-de-Marsan. Georges Gobet/AFP

La résistible agonie du Parti socialiste

La liquidation du PS est-elle presque achevée ? Beaucoup se pressent pour y concourir, comme si le plus urgent était pour tous ceux-là de saboter la candidature de Benoît Hamon.
Benoît Hamon, le 21 février à la Mutualité. Lionel Bonaventure / AFP

Benoît Hamon, la « care » attitude

L’investiture de Benoit Hamon s'inscrit dans l’échec du quinquennat de François Hollande à définir idéologiquement ce que devrait être et faire une gauche de gouvernement.
Manuel Valls et Benoît Hamon, avec dans le rôle de l'arbitre Jean-Christophe Cambadélis. Eric Feferberg/AFP

Un parti (socialiste)… bien mal parti ?

Depuis la victoire de Benoît Hamon, la fronde a changé de camp. Les ex-frondeurs appellent à l’union alors que les ex-partisans de la gauche de gouvernement menacent de partir.
Le 29 janvier, au soir du second tour de la primaire de la gauche. Geoffroy Van Der Hasselt/AFP

La longue marche de Benoît Hamon

Ce résultat nous dit des choses importantes sur les perspectives de court et de long terme du PS et sur les perspectives de « reconstruction » de la gauche après la présidentielle.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus