Articles sur Syrie

Affichage de 1 à 20 de 80 articles

Des badauds suivent le tir d'un missile balistique sur écran, à Pyongyang, le 16 septembre dernier. Kim Won-Jin / AFP

La dissuasion n’est plus ce qu’elle était

La dissuasion d’aujourd’hui n’est plus seulement celle du fort doté de N têtes nucléaires, face à des acteurs inférieurs. Elle se décline sur au moins cinq modes.
A Téhéran, lors des funérailles des attaques du 7 juin 2017. Atta Kenare / AFP

L’Iran sur le qui-vive face à la menace djihadiste

Pour Téhéran, le danger djihadiste est au cœur des prises de décision sécuritaires depuis plusieurs années. La République islamique mène sa propre « guerre contre le terrorisme » sur deux fronts.
Le président Emmanuel Macron, lors d'une visite le 20 juillet 2017, à la base aérienne 125 Istres-Le Tubé. Anne-Christine Poujoulat/AFP

La France et la Syrie : onze questions pour l’action

Que faire en Syrie ? Assad doit-il partir ? Une intervention militaire sans mandat de l’ONU serait-elle responsable ? Voici onze questions qui permettent de mieux appréhender la situation.
Volk-2 russe piloté à distance. Crédit : Vitaly V. Kouzmin / Wikipedia

Robots armés autonomes : l’art de la guerre en mutation

S’il vivait aujourd’hui, Sun Tzu aurait orienté son ouvrage « L’art de la guerre » vers la stratégie de conflits où se mêleront bientôt simples soldats, combattants augmentés et machines autonomes.
Emmanuel Macron et Vladimir Poutine au G20 de Hambourg, le 9 juillet 2017. Kremlin.ru/Wikimedias

Macron, la Syrie et Poutine : enjeux et doubles-fonds

La toile de fond des déclarations du Président Macron demeure éminemment libérale : défense du multilatéralisme, de l’Europe, d’agendas de sécurité humaine ou du libre-échange.
Vladimir Poutine, le 25 mai 2017 à Moscou, lors de la consécration d'un monastère orthodoxe. Sergueï Karpukhin/AFP

La relation franco-russe : la sécurité et les valeurs

La France comme moteur de l’Europe doit discuter plus que jamais avec la Russie, mais elle ne le fera bien qu’en montrant sa résolution entière sur les dossiers de la Syrie et de l’Ukraine.
Drapeaux européens et polonais brandis lors de la marche pour la liberté à Varsovie, le 6 mai 2017. Janek Skarzynski/AFP

Nos sombres temps et l’Internationale de la liberté

L’effondrement du système mondial et la capacité des pays autoritaires à en définir l’ordre du jour font de la défense de la liberté l’enjeu géopolitique premier, inséparable de notre sécurité.
Des partisans de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, au soir du premier tour, le 23 avril 2017. Joël Saget / AFP

Macron–Le Pen, deux France dans le monde

Pour la première fois peut-être dans une élection présidentielle, la façon dont les candidats voient l’inscription de la France dans le monde pourrait être la variable déterminante à l’heure du choix.
Donald Trump, le 6 avril 2017, annonçant les frappes américaines sur la Syrie. Jim Watson/AFP

Affaibli chez lui, Trump se campe en shérif à l’extérieur

Échecs à répétition sur le front intérieur, accusations de collusion avec la Russie, guerre des clans à la Maison Blanche : il était urgent pour le Président américain de réagir, et ce fut en Syrie.
À Damas, le 7 avril, quelques heures après le raid américain sur une base près de Homs. Louai Beshara/AFP

Le coup de force de Trump en Syrie : et maintenant ?

Donald Trump, s’il a réussi son coup à court terme – les frappes sont saluées par les alliés des États-Unis –, doit prouver qu’il dispose d’une vraie stratégie pour régler la question syrienne.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus