Articles on société

Displaying 1 - 20 of 80 articles

Le rassemblement de la ‘Raison’ regroupe plusieurs mouvements de non-croyants s'opposant à l'ingérence de la religion dans la politique, ici à Washington DC, États-Unis, 2012. BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Les « sans religion » : la nouvelle religion ?

L’augmentation du nombre de personnes se déclarant sans religion et la diversité de ce groupe interrogent aujourd’hui les chercheurs. C’est en effet, disent-ils une nouvelle « majorité silencieuse ».
Régate de gommier à voile, départ, saison 2017-2018, Martinique. Association Gommier et Tradition

Par vents et marées, la créolité s’exprime sur l’eau

De récents travaux archéologiques ont montré les capacités de navigation des populations premières de l’archipel antillais et l’importance des liens entre les communautés des différentes îles.
Le bonheur a envahi nos vies. Mais sommes-nous plus heureux ? Artem Bali/Unsplash

Sois heureux et tais-toi !

« Le bonheur est-il cet objectif suprême que nous devrions tous nous efforcer d’atteindre ? » s’interrogent les chercheurs Éva Illouz et Edgar Cabanas dans leur ouvrage récemment paru, « Happycratie ».
Manifestation en 2013, commémorant les événements de 2011 et le départ de la révolution ‘arabe’ à Tunis où les revendications féministes ont été particulièrement appuyées. Amine Ghrabi/Flick

L’héritage en Tunisie : vers l’égalité

L’horizon de la parité successorale répond à un enjeu économique, s’inscrit dans une mutation sociale et prolonge la sécularisation du système juridique tunisien.
Le drapeau noir flotte chez Loïc, cadre la journée et campeur le soir. Hélène Michel/DR

Mobile home office : cadres le jour, campeurs le soir

Ils ont un appartement, un travail et des responsabilités… et décident de s’installer au camping. Petite approche sociologique du camping comme lieu d’évasion professionnelle.
Famille toubou, une communauté nomade du Sahel où le concept de honte sociale est très présent et respecté. East 2 Wast/Wikipedia

« La mort plutôt que la honte » : voyage émotionnel au Sahel

Parmi les peuples qui vivent au Sahel, ne pas respecter les codes et les comportements attendus conduit à l’opprobre général, voire au rejet catégorique qui n’aura d’issue que l’exil.
Robert Lewandowski, l'attaquant malheureux du Bayern de Munich après la défaite de son équipe contre le Real Madrid. Christof Stache/AFP

La parabole de Lewandovski, ou le monde fantastique de l’évaluation

Évaluer implique nécessairement de désigner des causes et des responsabilités. La passion de l’évaluation conduit à fabriquer des visions simplifiées, distordues, voire absurdes, de la réalité.
Employées d'EPHAD manifestant à Marseille pour plus de moyens le 30 janvier 2018. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Mai 68 : la deuxième naissance du travail social

Le secteur professionnel du travail social a été profondément marqué par les idées et les envies nées lors des événements de Mai 68.
Marocains et Marocaines marchent pour les droits de la femme, ici le 8 mars 2015 à Rabat. Fadel Senna/AFP

Les Marocaines bientôt égales devant l’héritage ?

Au Maroc, intellectuels et militants dénoncent un code de la famille toujours inégalitaire en matière d’héritage, un point de crispation au sein du royaume.
Carte du chromosome Y humain. Ephert/Wikimedia

Un nouveau biologisme, version 3.0

Le biologisme – qui fait des gènes, hormones et neurones les clés des comportements humains – est à nouveau conquérant en ce début de XXIᵉ siècle. Le meilleur des mondes est-il devant nous ?
Les hommes posent plus de questions dans les séminaires scientifiques et sont plus visibles. Roads Academy Masterclass, Warwick University, Novembre 2010. HA1-000602/Flickr

Pourquoi les hommes posent-ils plus de questions que les femmes dans les séminaires scientifiques ?

Le milieu académique n’échappe pas aux discriminations et stéréotypes de genre : il suffit de se demander qui pose le plus souvent les questions lors des conférences pour s’en rendre compte.
Le documentaire _Comme un loup revient sur les différents aspects que revêt le déterminisme social et interroge les « choix » des jeunes dans le système scolaire et ce que ce dernier projette. Comme un loup

Quand l’école modèle le déterminisme social

L’enfant existe-t-il au sein du programme scolaire autrement que sous la forme d’un nombre ou d’un nom ?
Les idées défendues par les personnalités atypiques favorisent la survie de l'espèce. Chez l'Homme, comme chez le crapaud. Erik Paterson/Flickr

Neurosciences : comment pensent les anticonformistes ?

Les individus atypiques rencontrent des difficultés pour se faire entendre. Objet d’étude scientifique, le fonctionnement de leur cerveau commence pourtant à livrer ses secrets.

Top contributors

More