Artikel-artikel mengenai bien-être

Menampilkan 1 - 20 dari 56 artikel

Il est logique que votre humeur commence à chuter à la quarantaine. Javier García/Unsplash

La crise de la quarantaine existe-t-elle ?

S'il y a des raisons de penser que la crise de la quarantaine existe, les malaises survenant à cette période auraient pu se produire aussi bien avant qu’après cet « âge mûr » difficile à cerner.
On compte aujourd’hui presque 3 millions de travailleurs indépendants en France. Gordon88/Shutterstock

Le travail indépendant rend-il vraiment heureux ?

Si les activités en freelance permettent d’améliorer le sentiment de bien-être professionnel, elles peuvent aussi être source de dégâts sur l’individu.
La sérotonine contribue à la régulation des émotions, ce qui lui vaut d'être parfois qualifiée un peu rapidement par certains d’« hormone du bonheur », Kinga Cichewicz/Unsplash

Non, la sérotonine ne fait pas le bonheur (mais elle fait bien plus !)

La sérotonine joue un grand rôle dans la régulation de nos émotions et de nos humeurs, favorisant calme et stabilité. Mais lui prêter la faculté de rendre heureux, c’est aller un peu vite en besogne.
La citoyenneté moderne en Occident présuppose de plus en plus le devoir de prendre soin de soi – de se nourrir sainement, de faire suffisamment d’exercice et même de s’examiner pour dépister les maladies – afin de minimiser nos coûts de soins de santé assumés par l’État. Shutterstock

Vos résolutions du Nouvel An sont-elles réellement un libre choix?

Les Occidentaux ont le devoir de prendre soin d'eux – se nourrir sainement, faire suffisamment d’exercice et s’examiner pour dépister les maladies – afin de minimiser les coûts de soins de santé.
« Si l’on n’apprend pas à échouer, alors on échoue à apprendre » (Tal Ben-Shahar) Patpitchaya / Shutterstock

Repenser l’échec comme une chance

Notre rapport culturel à l’échec est source de dégâts sur les individus et les organisations. Or, l’échec, inéluctable, aide aussi à trouver des opportunités.
Les « badgeuses » qui permettent de chronométrer précisément le temps de travail des employés restent présentes dans un certain nombre d’entreprises. Antonio.li / Shutterstock

Qualité de vie au travail : le taylorisme a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

Les premiers travaux visant à mettre en place une organisation scientifique du travail ont rapidement été contestés. Près d’un siècle plus tard, ils continuent pourtant d’inspirer les entreprises.
Les politiques d'attractivité actuelles éloignent de la conception d'une ville ou d'un territoire où tous les habitants se sentent bien. R.Classen/Shutterstock

Attractivité des territoires : où est le bien vivre ?

Les politiques d’attractivité d’une ville ou d’un territoire se fondent essentiellement sur des critères de performances économiques qui éclipsent les facteurs humains et environnementaux.
Les études d'impact de la distribution de moustiquaires ne visent-elles pas finalement à suggérer des pistes d'amélioration de la santé et donc de la productivité des populations ? Punghi / Shutterstock

L’économie comportementale, une expertise au service d’un néolibéralisme à visage (presque) humain

Les expérimentations menés par les économistes comportementalistes visent à améliorer le bien-être des individus mais ne questionnent jamais l’organisation néolibérale dans laquelle ils évoluent.
Reconnaissez-vous la vie de votre entreprise dans cette image ? Wavebreakmedia/Shutterstock

Les modes managériales existent-elles vraiment ?

Bonheur au travail, méditation, « core competences »… Selon la théorie, les entreprises ont succombé aux dernières tendances en matière de management. En pratique, c’est nettement moins évident.
Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) met à disposition des indicateurs qui permettent de mieux saisir les différentes situations entre les pays. Prazis Images/ Shutterstock

Les indicateurs de richesse, insuffisants pour comprendre les inégalités

Au-delà du revenu, les indicateurs relatifs au niveau d’éducation ou encore au bien-être permettent des comparaisons plus précises entre les pays.
En l'état, le projet de loi éclipse la réflexion sur la contribution de l’entreprise à la société. Gorodenkoff/Shutterstock

Redéfinir l’entreprise et sa contribution sociétale : pour que la loi PACTE ne soit pas un rendez-vous manqué

Les objectifs de croissance et de réduction du chômage semblent avoir pris le pas dans les débats sur la contribution de l’entreprise à la vie de la cité : une évolution qu’il est possible de corriger.
Dix minutes de méditation de pleine conscience améliorent significativement la mémoire de travail. Shutterstock

Dix minutes de méditation par jour améliorent l’efficacité du cerveau

On prête moult vertus à la méditation de pleine conscience, parfois sans base scientifique. Pour ce qui est d’améliorer la concentration ou la mémoire de travail, la science a parlé : elle valide.
Les entreprises vont devoir tenir compte des effets de l'usage des technologies sur la santé de leurs collaborateurs. Wavebreakmedia / Shutterstock

Bien-être et qualité de vie au travail : rien n’est jamais acquis

Dans les entreprises, les pratiques ont commencé à évoluer. Mais déjà, de nouveaux enjeux apparaissent : effets du digital sur la santé, partage de la valeur, et même… excès de bien-être au travail.
Ce qui permet d’augmenter le bien-être des uns ne fonctionne pas forcément pour les autres. Bewakoof / unsplash

Il n’y a pas de recette miracle : notre bonheur dépend de notre personnalité

Le lien entre bien-être et personnalité est complexe, mais contrairement à ce que suggéraient les recherches précédentes, il ne suffit pas de se comporter de façon extravertie pour se sentir mieux.

Kontributor teratas

Lebih banyak