Artikel-artikel mengenai immunité

Menampilkan semua artikel

Délivrance de médicaments à l'aide de nanoparticules injectées dans la circulation sanguine du patient (illustration). Shutterstock

Cancer : des nanomédicaments pour cibler les tumeurs

La chimiothérapie et les rayonnements sont des traitements efficaces contre le cancer. Mais en les combinant avec des nanoparticules, il est possible de faire encore mieux.
Le gouvernement veut rendre les vaccins obligatoires entre l'âge de zéro et deux ans. Shutterstock

Vaccins : tout ne se joue pas avant deux ans

Quand l'obligation vaccinale sera en vigueur pour les enfants de moins de deux ans, il faudra prendre en compte le risque que la vaccination soit négligée chez les enfants plus âgés et les adultes.
A Monrovia, au Liberia, le 5 avril 2017. Un volontaire reçoit un vaccin contre Ebola à l'hôpital, dans le cadre de l'essai clinique Prevac. NIAID/Flickr

Contre le retour d’Ebola, la vaccination ne peut pas tout

Un vaccin contre Ebola est maintenant disponible, à titre expérimental. Mais il ne permettra pas d’endiguer une nouvelle épidémie sans un système de santé opérationnel dans les pays touchés.
Coupe d'une tumeur observée avec un microscope optique. Les deux formes blanches au pourtour marron sont des vaisseaux sanguins. A l'intérieur, des nanoparticules d’or s'accumulent contre leur paroi. Mariana Varna-Pannerec (ESPCI)

Des nanoparticules d’or pour détruire les tumeurs

De minuscules particules d’or sont injectées chez des patients touchés par un cancer, avant d’être éclairées au laser. Cette technique permet de chauffer les cellules cancéreuses et de les détruire.
Les personnes touchées par une allergie aux pollens sont souvent particulièrement vulnérables aux infections virales. John Ayato/Flickr

Allergique, et plus sensible aux infections virales : la double peine

L'arrivée du printemps signe pour beaucoup le retour du rhume des foins. Or les allergies nous rendent aussi plus fragiles face aux virus. Des chercheurs viennent de découvrir pourquoi.
À Conakry (Guinée) en 2014, au plus fort de l’épidémie d’Ebola. A l’entrée de l’hôpital, la température de tous les visiteurs est vérifiée, la fièvre étant l’un des symptômes de l’infection. OMS/Marie-Agnès Heine

Les oubliés d’Ebola

De la dernière épidémie d’Ebola, on se rappelle les morts, davantage que les vivants. Une étude menée auprès des rescapés en Guinée montre quelles séquelles attendre de ce redoutable virus.
Les jeunes filles peuvent être vaccinées contre le papillomavirus humain à partir de 11 ans. James Gathany/ Wikimedia Commons

Faut-il avoir peur des vaccins ?

Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus provoquerait de graves effets secondaires. Un rapport indépendant montre qu’il en est rien. Mais en matière de vaccination, le risque zéro n’existe pas.

Kontributor teratas

Lebih banyak