Artikel-artikel mengenai infections

Menampilkan 1 - 20 dari 24 artikel

À quoi est due la résurgence de la rougeole ? Dave Haygarth/Flickr

Le retour de la rougeole, et de ses mythes ?

Avec 41 000 cas répertoriés durant la première moitié de 2018, la rougeole est de retour. Une recrudescence qui n’est pas seulement liée aux refus de vaccination. Décryptage d’une situation complexe.
La gale ne nous a jamais vraiment quitté… Shutterstock

Le retour de la gale, une maladie contagieuse oubliée

Régulièrement, la gale refait surface dans les écoles et les collectivités. Si les données manquent pour estimer l’ampleur de la recrudescence, les moyens de lutte contre le parasite sont bien connus.
Au sein de certains établissements de soins, des « commandos » généralement composés d'un infectiologue, d'un pharmacien et d'un bactériologiste conseillent leurs confrères sur une meilleure utilisation des antibiotiques. Shutterstock

Ces équipes mobilisées contre la résistance aux antibiotiques dans les hôpitaux

Pour prescrire les bons antibiotiques en cas d’infection par une bactérie résistante, des médecins infectiologues, des pharmaciens et des bactériologistes s’allient au sein d’équipes spécialisées.
Attention aux yeux des bovins. Freestocks/Unsplash

Quand les parasites des animaux nous infectent

Des maladies touchant les animaux peuvent se transmettre aux humains. C’est le cas de pathologies portées par des parasites. Plus nous perturbons l’environnement plus des cas peuvent se produire.
Dans un bloc opératoire, à l'hôpital pour enfants de la reine Fabiola, à Bruxelles. Piron Guillaume/Unsplash

Infections nosocomiales, erreurs médicales, complications : comment rendre les hôpitaux plus sûrs

Une proportion importante des complications pourrait être évitée, lors des soins à l’hôpital. Le point sur les pistes d’amélioration, à l’occasion du sommet mondial sur la sécurité des patients.
Pour être efficace, le lavage des mains doit se faire à l'eau et au savon, et durer de 20 à 30 secondes, soit le temps de chanter « Joyeux anniversaire » deux fois. Shutterstock

Et vous, vous lavez-vous les mains correctement ?

Tous les ans, de milliers de décès dus aux maladies infectieuses pourraient être évités de façon simple : en se lavant les mains. Petit rappel des bonnes pratiques, souvent ignorées.
Une scientifique manipule un virus de la grippe H7N9 à l'aide d'une pipette, dans un centre de recherche public américain (Centers for disease control). CDC/ Douglas E. Jordan

À quand un médicament qui soigne vraiment la grippe ?

La grippe a causé le décès d'un enfant de 9 ans la semaine dernière. Des chercheurs ont montré que des médicaments courants destinés à fluidifier le sang pourraient réduire la sévérité de l’infection.
La France a connu l'an dernier une augmentation de 30 % des ruptures de stock sur les médicaments dits d'intérêt thérapeutique majeur, dont des antibiotiques. Rémi Malingrey

Pénuries de médicaments : les antibiotiques sont concernés

Les futurs antibiotiques sur lesquels travaillent les laboratoires de recherche viendront s’ajouter aux anciens, mais ne les remplaceront pas. Il faut s’assurer que ceux-ci restent disponibles.
Les infections que nous avons contractées durant l'enfance et à l'âge adulte peuvent, selon les cas, minorer ou majorer le risque de cancer. Shutterstock

Certaines infections jouent un rôle protecteur vis-à-vis du cancer

De nombreuses infections sont connues pour augmenter le risque de cancer. On sait moins que d’autres, à l’inverse, renforcent le système immunitaire et réduisent ce risque.
Vaccination d'un nourrisson (photo d'illustration). De Africa studio/Shutterstock

Enseignants-chercheurs en médecine générale : « L’obligation vaccinale est une mauvaise solution »

Rendre 11 vaccins obligatoires chez l'enfant n'est pas un moyen efficace d'augmenter la couverture vaccinale en France. D'autres mesures permettraient de l'obtenir en restaurant la confiance.
Un garçon de 8 ans, avec autisme. Dubova/Shutterstock

Peut-on parler d'une épidémie d’autisme ?

Si le nombre de personnes autistes augmente, c’est d’abord parce qu’on repère mieux ce trouble du développement. Et parce que les critères du diagnostic ont été élargis.

Kontributor teratas

Lebih banyak