Artikel-artikel mengenai terrorisme

Menampilkan 161 - 180 dari 232 artikel

Le camion qui a foncé dans la foule le soir du 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice. Anne-Christine Poujoulat/AFP

Nice, encore

Un homme a foncé dans la foule avec un camion après le feu d’artifice du 14-Juillet sur la promenade des Anglais. Il a fait au moins 84 morts.
Une passagère à l'aéroport d'Istanbul devant les portraits des employés tués lors de l'attentat du 28 juin. Ozan Kose/AFP

Sécurité : les leçons d’Istanbul

Malgré le renforcement des moyens de surveillance, un aéroport international peut être attaqué avec de faibles moyens et l’impact de l’attaque a toutes les chances d’être démultiplié.
« Fan zone » à Varsovie lors du précédent Euro, en 2012. Jan Starzak/Flickr

Les « fan zones » à risques multiples

Malgré les critiques, le gouvernement a choisi de maintenir ces lieux de rassemblement festifs. Si la probabilité d’un attentat est faible, ce choix a un coût financier et humain non négligeable.
A l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, Paris. Damien Fauchot/Flickr

Le long chemin de croix du fichier passagers

Après des années de tergiversations, l’Union européenne a voté en faveur de l’instauration d’un fichier passagers pour les vols au sein de l’UE. Mais les opposants à ce dispositif restent mobilisés
Les frères Abdeslam, El Bakraoui, Tsarnaev et Kouachi.

La fratrie comme arme de combat

Abdeslam, Kouachi, Merah : les récentes actions terroristes impliquent souvent des frères. Auparavant, certains d’entre eux, apparemment en quête d’engagement, avaient tenté de rejoindre les armées.
L'aéroport de Bruxelles cible des terroristes du 22 mars. Yorick Jansens/AFP

La sûreté des transports à l’épreuve du risque terroriste

Les attentats commis à Bruxelles le 22 mars dernier posent de manière aiguë la question de la sûreté dans les transports. Et la réponse n’est pas uniquement sécuritaire.
Agrandissement d’un billet d’un dollar américain. capture d'écran

Les théories du complot au scalpel

La multiplication des attentats stimule les théories complotistes. Celles-ci se parent souvent des atours de l’enquête pour mieux livrer des conclusions expéditives et scientifiquement non fondées.
Place de la Bourse (Bruxelles), le jour d'après. Aurore Belot/BELGA/AFP

Après la sidération, faire face au terrorisme

Comme après le 13 novembre, la sidération domine au lendemain des attentats de Bruxelles. Comment aller au-delà et participer au débat public ? Quatre postures différentes sont possibles.
Rassemblement spontané à Bruxelles le 22 mars. Miguel Discart/Flickr

Une gêne

Face aux attentats aveugles, la réponse apportée tourne souvent autour de la sécurité. Peut-être faudrait-il aussi repenser la « valeur-vie » dans son rapport à la valeur « liberté ».
L'aéroport de Bruxelles, le 22 mars. Francois Lenoir/Reuters

Attentats de Bruxelles : comment la radicalisation vient

Après Paris, Bruxelles. Comment expliquer ces attaques terroristes venant de l’intérieur ? Des études récentes permettent de mieux cerner le processus de radicalisation et l’attractivité de Daech.
Mémoire des bâtiments ou mémoire des personnes ? Ici et là dans la ville, des peintures murales ont fleuri qui entretiennent le souvenir des deux tours comme « balise » architecturale constitutive de l’identité visuelle de la ville. Roman Jullier

« Tu n’as rien vu au World Trade Center » (2)

Depuis mai 2015, les touristes qui visitent New York peuvent monter à plus d’un demi-kilomètre du sol, au One World Observatory. Visite guidée et réflexion.
Une semaine après l'attentat, sur la plage de Grand-Bassam. Sia Kambou/AFP

Côte d’Ivoire : après Bassam

Après le Mali et le Burkina Faso, c’est au tour de la Côte d’Ivoire d’affronter l’épreuve du terrorisme. Pour y faire face, le pays ne manque pas de ressources.
Le regard de Rémi Malingrëy sur les lectures « événementialistes » du 11 septembre. Rémi Malingrëy

Un an après : « Tu n’as rien vu au World Trade Center » (1)

Sur le nouveau site du World Trade Center à New York, rien ne donne la moindre chance aux visiteurs de comprendre pourquoi les deux tours jumelles ont été détruites le 11 septembre 2001.
Marche à Ankara, le 11 mars, en mémoire de Berkin Elvan, le plus jeune manifestant décédé lors de la répression par les forces de l'ordre du mouvement de protestations lancé en 2013 à Istanbul. Adem Altan/AFP

La démocratie en Turquie, victime collatérale des négociations avec l’UE

Alors que le gouvernement turc s’est lancé dans une répression tous azimuts face à toute forme de contestation ou de critique, l’Union européenne préfère détourner le regard.

Kontributor teratas

Lebih banyak