École Normale Supérieure (ENS) – PSL

L’École normale supérieure (ENS) est un établissement supérieur pour les études prédoctorales et doctorales (graduate school) et un haut lieu de la recherche française. Elle accueille quinze départements d’enseignement et de recherche qui couvrent l’essentiel des disciplines littéraires et scientifiques. L’ENS est à la fois une grande école, par son recrutement sélectif, et une université de recherche. Elle est un acteur central dans la formation des élites françaises et depuis plus de deux siècles, elle est le foyer d’où sont sortis la plupart des grands mouvements intellectuels du XXe siècle. Sa contribution à l’excellence scientifique française est considérable. Ses performances de formation distinguent l’École normale supérieure parmi tous les autres établissements français. Elle compte parmi ses anciens élèves les récipiendaires des huit médailles Fields françaises, de treize prix Nobel et de la moitié des médailles d’or du CNRS.


The École normale supérieure (ENS) is an elite higher education institution (graduate school) for advanced undergraduate and graduate studies, and a prestigious French research center. It encompasses fifteen teaching and research departments, spanning the main humanities, sciences and disciplines. The ENS is at once a grande école, due to its selective recruitment process, and a research university. As a central actor in the training of French elites for more than two centuries, it has nourished the majority of the great intellectual movements of the 20th century and has considerably widened the scope of French scientific influence. The impressive achievements made possible through the training it dispenses, distinguish the École normale supérieure from all other French establishments of higher learning. Former students include all eight French winners of the Fields Medal, thirteen Nobel Prize winners and half of the recipients the CNRS Gold Medal.

Links

Displaying all articles

Combat de lutteurs en Grèce antique vers 510 av. J.-C. Fingalo/wikipédia

À quoi ressemblaient les JO des Grecs ?

Courses à pied, sports de combat et pentathlon figuraient au programme des compétitions sportives célébrées dans la Grèce antique à Olympie. Des Jeux bien différents de ceux d'aujourd'hui.
Conséquence d'un séisme. SliderBase/YouTube

Séismes : pourquoi on ne peut pas les prévoir

À chaque séisme, une question brûlante : pourquoi ne peut-on pas prévoir la survenue d’un tremblement de terre, ses victimes et ses dégâts ? Un géophysicien nous l’explique.
Agrandissement d’un billet d’un dollar américain. capture d'écran

Les théories du complot au scalpel

La multiplication des attentats stimule les théories complotistes. Celles-ci se parent souvent des atours de l’enquête pour mieux livrer des conclusions expéditives et scientifiquement non fondées.
Une famille unie, ou presque. UMP Photos/Flickr

La foire aux egos

Empoisonnée par la perspective envahissante des prochaines échéances électorales, à commencer par l’élection présidentielle, la politique semble se réduire à la brigue du pouvoir.
Un Iranien à Paris, le 28 janvier dernier. Stéphane de Sakutin/AFP

France-Iran, un partenariat à refonder

Après s’être longtemps montrée intransigeante avec l’Iran, la France a tout intérêt aujourd’hui à engager une politique de coopération approfondie avec Téhéran.
La question des migrants, au centre de la polémique. Dimitar Dilkoff/AFP

La trahison des intellectuels face aux valeurs actuelles

Le débat sur la bien-pensance continue de faire rage. Mais s’agit-il vraiment de débattre au nom de principes, ou au contraire de soupçonner les principes en mettant au premier plan un conflit ?
L'ancienne ville de Palmyre. Ulrich Waack

Khaled Al As’ad, le martyr de Palmyre

Khaled Al As’ad était l'archéologue du site de Palmyre que l’Etat islamique s’acharne à détruire. Les extrémistes l’ont décapité en août dernier, alors qu’il refusait de partir.
Endormis, nous accomplissions des tâches de façon inconsciente. Vera Kratochvil/Pixabay

Pendant que nous dormons, notre cerveau travaille

Pendant que nous dormons, notre cerveau reste actif. Il est capable de traiter une information complexe, par exemple de classer des mots comme le montrent des expériences réalisées pour cette étude.

Research and Expert Database

Authors

More Authors