Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (IRSEM)

Links

Displaying all articles

Entraînement des soldats ukrainiens du Bataillon Donbass (ici en 2014). ВО Свобода/Wikimedias

Ukraine, le conflit mal éteint du Donbass

Le Donbass est devenu un territoire dont ni Kiev ni Moscou ne veulent, mais que ni Kiev ni Moscou ne peuvent abandonner pour des raisons de politique intérieure et de crédibilité internationale.
Un vendeur de miel et de dattes à Doha, le 5 juin. Sous le regard de l'émir Tamim (à gauche) et de son prédécesseur Hamad bin Khalifa al-Thani. AFP

La diabolisation du Qatar sonne-t-elle le glas du Conseil de Coopération du Golfe ?

L’esprit de solidarité qui lie les six régimes depuis la création de cette instance en 1981 devrait sortir fortement affaibli par cette crise sans précédent.
Parade militaire à Pyongyang, le 15 avril 2017. Ed Jones/AFP

Corée du Nord, à la recherche d’une « exit strategy »

Après la guerre des mots, le scénario de la confrontation est-il le seul probable où le retour au dialogue est-il envisageable ? Au-delà des rodomontades américaines, la Chine est au centre du jeu.
Le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, à Pékin, avec son homologue chinois, Wang Yi. Lintao Zhang / POOL / AFP

L’administration Trump découvre l’Asie du Nord : vers l’Orient compliqué

Au stade d’isolement auquel est parvenu le régime de Pyongyang, ayant même lassé la Chine, l’arme nucléaire constitue sa seule garantie de survie et on voit mal comment il accepterait de s’en défaire.
Démonstration acrobatique de l'armée de l'Air, fin janvier 2017, à Riyad. Fayez Nureldine/AFP

Arabie saoudite, les raisons de l’interventionnisme au Moyen-Orient

Riyad est le gardien de la citadelle assiégée et s’impose comme le garant du statu quo de régimes dynastiques sortis indemnes du « printemps arabe », en dépit des mobilisations populaires d’ampleur.
Shinzo Abe et Barack Obama à Pearl Harbor, le 27 décembre 2016. Nicholas Kamm / AFP

La sécurité du Japon à l’épreuve du pouvoir de Donald Trump

En cinq ans, Shinzo Abe a imprimé sa marque et doté le Japon d’une défense proactive dans le cadre d’une alliance nippo-américaine rénovée. Mais cette dernière survivra-t-elle à l’ère Obama ?
Le 3 décembre 2016, à Séoul, marche de protestation contre la présidente sud-coréenne. Jung Yeon-Je/AFP

La Corée du Sud en plein psychodrame national

Dans un contexte tendu avec la Corée du Nord, la crise politique s'aggrave à Séoul suite à l'adoption par le Parlement, ce 9 décembre, d'une motion de destitution visant la présidente sur-coréenne.
L'ancien vice-président du Congo démocratique, Jean-Pierre Bemba, jugé et condamné par la CPI en mars 2016. Jerry Lampen/AFP

L’Afrique et la Cour pénale internationale : chronique d’un divorce annoncé

Afrique du Sud, Burundi, Gambie : cet « Afrexit » est sans précédent dans l’histoire de la justice pénale internationale. Comment l’expliquer ? Et faut-il craindre un effet domino ?
Lors d’une cérémonie religieuse en mémoire du père Jacques Hamel assassiné le 26 juillet dans l’église de Saint-Etienne du Rouvray. Joel Saget/AFP

« Les perdants radicaux », la nouvelle arme de Daech ?

La trajectoire sociale du tueur de Nice ressemble plus à celle d’un individu narcissique et mégalomaniaque qu’à celle d’un djihadiste. Mais gare à la prophétie auto-réalisatrice.
Test en 2013 d’un missile par l’armée américaine dans le cadre de la conception du bouclier. U.S. Missile Defense Agency/Flickr

L’éternel retour de la défense antimissile en Asie du Nord

Face aux provocations incessantes de Pyongyang, Washington et Séoul se sont mis d’accord pour le déploiement d’un bouclier dès 2017.
Les frères Abdeslam, El Bakraoui, Tsarnaev et Kouachi.

La fratrie comme arme de combat

Abdeslam, Kouachi, Merah : les récentes actions terroristes impliquent souvent des frères. Auparavant, certains d’entre eux, apparemment en quête d’engagement, avaient tenté de rejoindre les armées.
Dans une rue de Tokyo, le 7 février dernier, un passant devant l'annonce par la télévision nord-coréenne d'un tir de missile réussi. Kazuhiro Nogi / AFP

Corée du Nord : le nucléaire comme pacte social

Après un essai nucléaire et à un tir de fusée, Pyongyang dit avoir miniaturisé des têtes nucléaires. Une fuite en avant qui vise surtout à consolider le régime autour d'un « nationalisme nucléaire ».

Research and Expert Database

Authors

More Authors