Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer)

L’Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en œuvre des outils d’observation, d’expérimentation et de surveillance, et gère des bases de données océanographiques.

Il opère également une part très significative de la flotte océanographique, dont l’ensemble des systèmes sous-marins et équipements lourds mobiles (sismiques, pénétromètre…). Depuis mars 2011, la programmation et l’évolution de l’ensemble de la flotte océanographique française sont portées par l’UMS Flotte, dont la direction a été confiée pour quatre ans à l’Ifremer.

Créé en 1984, l’Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé sous la tutelle conjointe des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

L’Ifremer travaille en réseau avec la communauté scientifique française, mais aussi des organismes partenaires dans de nombreux pays. La coopération est centrée sur des grands programmes internationaux, sur l’Outre-mer et sur quelques pays-cibles (États-Unis, Canada, Japon, Chine, Australie, Russie), et sur une politique méditerranéenne associant l’Europe à la rive Sud de la Méditerranée.

Links

Displaying all articles

Une sonde Argo mise à l’eau par le navire de recherche océanographique, le « Pourquoi Pas ? ». O.Dugornay/E.Mamaca/Ifremer

Ce qu’Argo et ses 3 000 sondes nous apprennent du réchauffement de l’océan

Depuis une quinzaine d’années, les milliers de sondes du réseau global Argo scrutent les océans et fournissent à la communauté scientifique mondiale des milliers d’informations précieuses.

Research and Expert Database

Authors

More Authors