SKEMA Business School – UCA

Avec plus de 7500 étudiants et 37 000 diplômés, SKEMA Business School est une école globale qui, par sa recherche, ses programmes d’enseignement, sa structure multi sites internationale forme et éduque les talents dont ont besoin les entreprises du XXIe siècle. Désormais, l’école est présente sur 6 sites : 3 en France (Lille, SophiaAntipolis, Paris), 1 en Chine (Suzhou), 1 aux Etats- Unis (Raleigh) et 1 au Brésil (Belo Horizonte). SKEMA est accréditée EQUIS et AACSB et AMBA. ​​

SKEMA Business School est un établissement d’enseignement supérieur et de recherche privé sous statut d’association Loi 1901 sans but lucratif. SKEMA est née en 2009 de la fusion entre l'Ecole Supérieure de Commerce de Lille et le CERAM Business School de Sophia Antipolis. Ces deux écoles fondatrices ont respectivement été fondées en 1892 pour l’une et 1963 pour l’autre.

SKEMA est membre de la Conférence des Grandes Ecoles et a obtenu du Ministère de l’Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, par arrêté du 6 juillet 2015 paru au Bulletin Officiel du 23 juillet 2015, la qualification d’établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG). SKEMA est une communauté dédiée à l’apprentissage, à la création et à la transmission des connaissances et des pratiques de management. Depuis sa création, SKEMA a relevé le défi d’être une école globale grâce à sa structure multi-campus et offre un large portefeuille de programmes francophones et anglophones en formation initiale et en formation continue, aux niveaux Licence, Master et Doctorat.

Links

Displaying all articles

Travaux publics. Un investissement public classique. Pixabay

Investissements publics : pourquoi il faut relire Keynes

Certains candidats, dans le sillage des politiques d’investissements volontaristes américaines et japonaises, prônent une politique keynésienne. Retour sur les concepts de multiplicateurs.
Dans l'acronyme MOOC, « chaque lettre peut-être discutée ». Mathieu Plourde/Flickr

Le paradoxe des MOOC : cheval de Troie et vecteur d’éviction… ou innovation de rupture ?

Dans un environnement globalisé de plus en plus compétitif, les MOOC pourraient devenir un outil d’éviction à terme des institutions académiques les moins performantes. Voici pourquoi.

Research and Expert Database

Authors

More Authors