Université de Bourgogne

L'université de Bourgogne en chiffres - 6 campus en Bourgogne (Auxerre, Chalôn-sur-Saône, Dijon, Le Creusot, Mâcon, Nevers) - 27 500 étudiants dont 2 800 étudiants de nationalité étrangère venant des 5 continents - Plus de 400 formations dont 33 co-habilitées avec l'Université de Franche-Comté - Plus de 12 000 diplômes délivrés - 8 Unités de Formation et de Recherche (UFR), 1 Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education (ESPE), 3 Écoles, 4 Instituts - 29 unités de recherche labellisées et 4 écoles doctorales - 2 900 agents salariés dont 1 550 enseignants et enseignants-chercheurs et 1 350 agents bibliothécaires, ingénieurs, administratifs, techniciens, ouvriers, de services sociaux et de santé - 16 bibliothèques proposant 760 000 documents imprimés et 35 000 abonnements électroniques - 130 associations étudiantes

Links

Displaying 1 - 20 of 51 articles

Alors que le mouvement de grève nationale des travailleurs du rail se met en place pour trois mois, il est crucial d'analyser les chiffres présentés alimentant l'optique d'une réforme de la SNCF. Jean-Sebastien Evrard/AFP

Réforme de la SNCF : en finir avec les données fausses sur les chemins de fer

La bataille du rail en France, c’est avant tout celle des chiffres qu’il s’agisse du coût du transport ferroviaire pour la collectivité, de la performance ou encore des prix des billets de train.
Estampe montrant le roi Louis-Philippe chassé par un révolutionnaire de février 1848. Gallica-BnF

La révolution de 1848 et le « droit au travail »

Les événements de février 1848 conduisent, dans les mois qui suivent, à des débats houleux concernant le « droit au travail » entre penseurs socialistes et conservateurs sidérés.
Logements étudiants du CROUS à Créteil. CROUS Créteil

CROUS : le tragique « désœuvrement » des universités

Cinquante ans après la loi d’orientation de 1968, le système des œuvres universitaires semble désuet, inadapté aux contraintes actuelles et non sans incidences sur le mal-être étudiant.
Portrait d'André Malraux à la Demeure du chaos. Flickr /Thierry Ehrmann

Requiem pour un ministère fou

Plutôt qu'un parangon de la culture populaire, Johnny Hallyday est le symbole du divertissement, élevé au rang d'art par les politiques publiques depuis les années 1980.
Emmanuel Macron, le 30 novembre 2017, au Ghana. Ludovic Marin/AFP

Macron, la French déconnexion

Emmanuel Macron a bénéficié d’opportunes circonstances, avec l’auto-implosion d’un système partisan discrédité. Mais la chance ne suffit pas à expliquer une mutation politique spectaculaire.
Visite du Louve d'Abu Dhabi, le 8 novembre 2017. Ludovic Marin/AFP

Le Louvre à Abou Dhabi : de l’art consommé…

Quel meilleur visage que celui d’Hermès au parfum sulfureux pour signifier la rupture intervenue dans l’engagement français sur le champ culturel en ce début de XXIᵉ siècle ?
Les brimades, humiliations, intimidations répétées à l'école ou au collège sont source d'une grande souffrance. jesus rodriguez/Unsplash

Harcèlement à l’école : apprenons aux enfants à se défendre

Quand leur enfant est menacé ou humilié par d’autres élèves, les parents demandent que les harceleurs soient punis. Et si la solution consistait à mieux l’armer pour l’aider à se faire respecter ?
Manifestation « contre les ordonnances Macron », Paris, 12 septembre 2017. Jeanne Menjoulet / Flickr

Manifester dans les années 2000 : une impasse ?

La baisse de mobilisation du précédent cycle de manifestations interroge sur cette forme d’action collective privilégiée par les syndicats français.
Des moines bouddhistes dans le monastère de Ganden, au Karnataka, en Inde. François Zeller/Flickr

Laïcité et fait religieux à l’épreuve de l’humour

Dans un pays laïc comme la France, la question de la religion reste sensible, alors que celle-ci fait partie de la culture du pays depuis des milliers d’années. Et si l’on en riait ?
Le Palais Bourbon (ici en 2006). tamadhanaval/Flickr

Grande lessive à l’Assemblée nationale

Les électeurs viennent de la renouveler profondément, et même comme jamais ils ne l’avaient fait sous la Vᵉ République, pas même en 1958 lors du retour au pouvoir du général de Gaulle.
Le jour d'après, cérémonie à l'Arc de triomphe le 8 mai. François Mori/AFP

Longitude 20’17, le Président du jour d’après

Sur cette pyramide de plus de vingt millions de voix, Emmanuel Macron est venu, il a vu, il a vaincu. Mais il n’a pas encore convaincu pleinement.
Le ministère de la Culture, rue de Valois à Paris. Une « tour d’ivoire défraîchie ». Falcon photography/Flickr

Le conte du tonneau : pour en finir avec l’imposture de la démocratisation culturelle

La culture est le parent pauvre de la campagne électorale. Il est pourtant urgent de retrouver enfin le sens perdu de l’action culturelle, au-delà d’un ministère moribond et condamné à l’impuissance.

Research and Expert Database

Authors

More Authors