L’avocat nous séduit, mais il n’est pas si vert

Les avocats, pas si verts que ça.

La production mondiale d’avocats (exprimée en milliers de tonnes) est en constante augmentation depuis les années 1960 (données FAO). Ce qui fut jadis un ingrédient exotique est devenu un aliment de tous les jours. L’Union européenne importe ainsi quelque 440 000 tonnes d’avocats par an. Or, l’avocat est moins « vert » qu’il n’en a l’air. Si sa popularité actuelle génère des opportunités très profitables pour les agriculteurs, elle cause aussi de gros dégâts sur l’environnement, comme au Mexique où la déforestation s’aggrave : on y produit 30 % des 4,7 millions de tonnes d’avocats récoltées annuellement sur la planète.