L’Université de Lorraine s’engage avec The Conversation

Vue aérienne du nouveau campus Brabois-Santé à Nancy. crédit : Université de Lorraine

Si, depuis plusieurs mois, la montée en puissance du débat médiatique autour des fake news, doit inciter les universités à prendre leurs responsabilités, The Conversation France est le média qui traduit, depuis 3 ans, l’engagement stratégique de notre établissement dans le dialogue science/société. Nous en sommes membre fondateur depuis l’origine, aux côtés notamment de la CPU et de l’IUF, et nous assurons pleinement notre rôle par une présence au conseil d’administration ainsi qu’au comité éditorial.

Parce qu’il propose chaque jour des articles d’expertise, d’analyse et de commentaire de l’actualité générale et scientifique qui se démarquent de l’information en continu, parce qu’il permet de mettre à la portée de tous la démarche de recherche et ses résultats, et parce qu’il offre des contenus gratuits, sans publicité et libres de republication, The Conversation France répond aux valeurs que l’Université de Lorraine s’est données lorsqu’elle s’engage ainsi dans une initiative innovante – avec sa part de risque – et d’ouverture des savoirs.

Donner aux universitaires et chercheurs une plus grande place dans le débat public, mettre toutes les disciplines à la portée des non-spécialistes pour permettre à tous les citoyens d’avoir accès à des clefs de compréhension du monde, relèvent de notre responsabilité sociétale.

Rejoindre The Conversation France, comme institution, comme auteur ou comme lecteur, c’est donner du sens à notre engagement universitaire.