Podcast : amour, cerveau et toucher anti-douleur

Amour, cerveau & toucher anti-douleur.

L’être aimé pourrait apporter bien plus que de l’affection ou de l’amour.

Dans de récents travaux, des chercheurs ont observé que lorsqu’un des deux partenaires voyait l’autre en train de souffrir, certaines régions cérébrales du non souffrant allaient voir leurs activités se synchroniser avec celles de la personne souffrant. Et cette synchronisation allait être encore plus importante lorsque les amoureux se tenaient la main.

Les scientifiques ont également observé une corrélation entre cette synchronisation et la diminution de la perception de la douleur.

En d’autres termes, il semblerait que voir son partenaire et, a fortiori, lui tenir la main pourrait permettre de synchroniser l’activité de certaines régions cérébrales entre les amoureux, mais également de diminuer la douleur perçue.


Un podcast en partenariat avec La tête dans le cerveau dont toutes les références scientifiques sont à retrouver sur Cerveau en Argot.