Je propose une approche critique de la notion de travail informel à travers une perspective socio-historique plus large sur l’évolution des régimes de travail en Inde centrale depuis l’indépendance, en relation à la situation agraire et aux mutations dans le secteur du bâtiment. À travers la mise en place d’un programme de sécurité sociale pour les ouvriers du bâtiment, je cherche à interroger les nouveaux rapports à l’État et particulièrement le rôle des médiateurs politiques dans l’accès à ses ressources. Enfin, par une attention prolongée portée aux quartiers d’habitation et aux foyers, j’observe les transformations dans les stratégies de survie et de reproduction des travailleurs.

Experience

  • –present
    Doctorant en sociologie, École des Hautes Études en sciences sociales (EHESS)