Image 20161215 26071 12spteb.jpg?ixlib=rb 1.1

Quels sports pratiquer pour vivre longtemps et en bonne santé ?

image y e an.

Quels sports pratiquer pour vivre longtemps et en bonne santé ?

Comme des millions de personnes à travers le monde, 60 % des Américains, des Australiens et des Européens font régulièrement du sport. En 2015, un article scientifique révélait que nous n’avons pas accès à suffisamment de données sur les bienfaits à long terme de certaines disciplines sportives, mais une étude plus récente prouve que la pratique de certains sports parmi les plus populaires réduit significativement le risque de décès prématuré.

Le fait de ne pas pratiquer d’activité physique régulière cause en effet plus de 5 millions de décès prématurés chaque année. Pour réduire le risque de maladies cardiaques, de diabète de type 2, de cancers et d’un certain nombre d’autres maladies chroniques, l’Organisation mondiale de la santé recommande aux adultes et aux personnes âgées de pratiquer une activité physique pendant au moins 2h30 par semaine.

Ces estimations et ces recommandations sont fondées sur des études qui portent sur tous types d’activité physique d’intensité modérée à élevée. Mais est-ce que le type d’activité physique que nous choisissons a un impact sur les bénéfices que nous en tirons ?

Ces dernières années, la recherche s’est penchée à la fois sur la façon dont nos activités quotidiennes comme le travail, le temps passé dans les transports, les activités domestiques et les loisirs affectent notre santé, mais aussi sur l’impact de la (marche et du vélo) sur notre état de santé.

Il semble d’après ces études que la marche et le vélo permettent de réduire le risque de décès prématuré de façon équivalente, tandis que l’activité physique pratiquée pendant le temps libre et dans la vie quotidienne semble produire des bénéfices plus importants que les activités physiques liées au travail et aux transports. Cela démontre que pour votre santé, il peut être utile de choisir sciemment telle ou telle activité physique.

Quels sports sont bons pour la santé ?

Les adultes qui font beaucoup de sport et ont un bon niveau d’activité physique au quotidien réduisent de 34 % leur risque de mort prématurée par rapport à ceux qui ne s’adonnent jamais ou rarement à de telles activités. Cette donnée générique, cependant, ne signifie pas que tous les sports ont le même impact sur la santé.

Le rapport de 2015 que nous mentionnons plus haut synthétise toutes les données disponibles quant aux bénéfices pour la santé de 26 disciplines sportives. Selon les résultats qui y sont présentés, il apparaît clairement que la course et le football améliorent à la fois la capacité cardiovasculaire, la capacité aérobie, le fonctionnement du métabolisme, l’équilibre et la maîtrise du poids. Le football améliore également les performances musculaires. Pour les autres sports, les preuves de ces bénéfices sont plus faibles.

Le football améliore les performances musculaires. Shutterstock

Pour mieux comprendre les bénéfices pour la santé de six disciplines sportives populaires – aérobic, cyclisme, football, sports de raquette, course et natation – nous avons récemment analysé l’activité de 80 306 adultes britanniques. L’étude a révélé respectivement 27 %, 15 %, 47 % et 28 % de réduction du risque de décès prématuré chez ceux qui pratiquent l’aérobic, le cyclisme, un sport de raquette ou la natation.

Bien que nous ayons observé une réduction du risque de décès chez ceux qui pratiquent le football et la course (respectivement 18 % et 13 %) au sein de l’échantillon que nous avons étudié, les données recueillies ne permettent pas de généraliser ces conclusions à l’ensemble de la population. Pour autant, cela ne signifie pas que la pratique de ces sports est sans effets sur la santé. Nous ne savons tout simplement pas si les effets observés sur l’échantillon étudié sont le fruit du hasard ou s’ils reflètent les conséquences réelles de ces pratiques sportives à une échelle plus large.

Des études antérieures menées auprès d’hommes américains, chinois et danois prouvent que la course à pied permet de réduire de 27 % à 40 % le risque de décès prématuré. L’étude publiée en 2015 identifie quant à elle un certain nombre de bénéfices santé associés à la pratique du football.

Dois-je faire du sport ?

Chez tous les sportifs (professionnels et amateurs confondus), le taux annuel de blessures est d’environ 6 % mais l’incidence, le type et la gravité des blessures varie considérablement en fonction des sports pratiqués. Heureusement, selon les experts, jusqu’à 50 % des blessures liées au sport peuvent être évitées.

Il ya plus de 50 ans, Winston Churchill révélait le secret de sa longévité : « C’est le sport » avait-il déclaré, « Je n’en fais jamais ». Alors, devrions – nous suivre son exemple ou agir en accord avec les dernières données scientifiques qui démontrent les bienfaits du sport pour la santé ?

Bien qu’on ne puisse complètement exclure l’éventualité d’une blessure liée à la pratique du sport et qu’il existe d’autres risques associés à la pratique du sport (comme la mort subite du sportif), les avantages potentiels de la pratique l’emportent largement sur les risques encourus.

Quel(s) sport(s) choisir ?

Il faudra encore quelques dizaines d’années avant de connaître l’impact des différentes pratiques sportives sur la santé. Faut-il pour autant vous installer paresseusement devant la télévision et attendre que les chercheurs annoncent leurs résultats finaux ? Certainement pas. En fonction de vos goûts, choisissez une activité sportive abordable et facile d’accès, en essayant de minimiser les risques de blessures.

Cela augmentera vos chances de rester motivé et de pratiquer cette activité suffisamment longtemps pour en récolter les avantages en matière de santé.

This article was originally published in English

Help combat alt-facts and fake news and donate to independent journalism. Tax deductible.