Prendre un petit-déjeuner faible en glucides peut aider à réduire les fringales plus tard dans la journée – une stratégie simple et efficace non seulement pour les personnes souffrant de diabète de type 2, mais pour quiconque désirant améliorer son alimentation. Shutterstock

Sans pain ni gruau, un petit-déjeuner faible en glucides réduit les poussées de glycémie du diabète de type 2

Régimes Keto, faible en glucides ou en gras, avec faible indice glycémique, méditerranéen, DASH : voici une liste ahurissante de diètes qui prétendent optimiser la santé.

Certains ont un fondement scientifique et d’autres, non.

Pour quiconque vit avec le diabète de type 2, une maladie qui affecte environ une personne sur 12 à travers le monde, déterminer quoi manger peut devenir déroutant parce que l’organisme a de la difficulté à transformer les sucres.

Lorsque ces personnes mangent des glucides — les sucres et féculents qu’on retrouve dans plusieurs aliments — elles enregistrent de fortes hausses de sucre dans le sang. Un mauvais contrôle du sucre dans le sang par l’organisme peut endommager les organes, particulièrement les vaisseaux sanguins et les reins.

L’objectif de mon laboratoire de recherche au campus Okanagan de l’Université de Colombie-Britannique est d’examiner des interventions en termes de régime alimentaire et exercice physique pour le traitement et la prévention du diabète de type 2. Nous menons des études pour vérifier comment différentes stratégies de mode de vie ont une incidence sur le contrôle de la glycémie et les marqueurs de santé qui sont importants pour la gestion de cette maladie.

Que dit notre science à propos de certains de ces régimes à la mode? Quelles stratégies simples peuvent adopter les personnes souffrant de diabète de type 2 pour bien comprendre la situation et améliorer leur santé?

La première est probablement la plus simple et la plus facile à appliquer : réduire les aliments contenant des glucides, comme le gruau et le pain grillé, au petit-déjeuner.

Un rythme circadien inversé

J’ai utilisé la surveillance glycémique continue durant 10 ans pour étudier de quelle façon les régimes et l’exercice influencent le contrôle du sucre dans le sang. Sur la base d’études sur des centaines de personnes souffrant de diabète de type 2, je peux identifier une constante : le petit-déjeuner cause la plus forte poussée de glycémie de la journée.

Le gruau, les fruits et le yogourt peuvent sembler un petit-déjeuner sain, mais ils sont riches en glucides. (Shutterstock)

J’ai toujours présumé que ceci est dû au fait que le petit-déjeuner occidental usuel est composé d’aliments, tels que les céréales, le pain grillé et les fruits, qui ont une haute teneur de glucides.

Toutefois, cela pourrait aussi être le rythme circadien — l’horloge interne qui règle notre métabolisme de 24 heures — qui est « inversé » avec le diabète de type 2.

Au lieu de s’éveiller et d’être plus tolérant au glucose et sensible à l’insuline tôt dans la journée, le rythme circadien est perturbé chez les personnes souffrant de diabète de type 2, de sorte que le matin est le pire moment pour leur organisme d’ingérer des glucides. Si elles prennent le petit-déjeuner classique, elles subiront une poussée très prononcée de glycémie.

Ceci nous amène à poursuivre notre étude récente, publiée dans The American Journal of Clinical Nutrition, qui posait cette simple question : « Qu’est-ce qui adviendrait du contrôle global de la glycémie si les personnes souffrant de diabète de type 2 évitaient les glucides au petit-déjeuner? »

L’envie d’aliments sucrés diminue

Tel que prévu, nous avons complètement éliminé la forte poussée de glycémie du petit-déjeuner en offrant un repas faible en glucides composé d’un œuf, de fromage et d’une omelette aux épinards.

En outre, les poussées de glycémie après le lunch et le dîner étaient exactement les mêmes indépendamment du petit-déjeuner. Ainsi, l’exposition globale aux poussées néfastes de glycémie a été améliorée et les marqueurs de fluctuation de la glycémie étaient meilleurs à la suite d’un simple changement en faveur d’un petit-déjeuner faible en glucides.

Nous avons aussi découvert qu’aussi bien la faim précédant les repas que l’envie de consommer des aliments sucrés avaient diminué au dîner les jours de petit-déjeuner faible en glucides.

Une omelette au petit-déjeuner peut-elle réduire votre fringale de crème glacée? (Shutterstock)

Ceci indique que prendre un petit-déjeuner faible en glucides peut abaisser l’apport énergétique et contribuer à réduire les fringales plus tard dans la journée. Une stratégie simple et efficace non seulement pour les personnes souffrant de diabète de type 2, mais pour quiconque désirant améliorer son alimentation.

Il faudrait noter que ces résultats encourageants sont préliminaires et que nous ne savons pas si tous les aliments d’un petit-déjeuner faible en glucides auraient les mêmes effets.

Vous pourriez aussi vous demander : si les poussées de glycémie du petit-déjeuner sont un tel problème, pourquoi alors n’avez-vous pas demandé aux participants de simplement se passer de petit-déjeuner? Nous savons à partir de recherches précédentes que se passer de ce repas n’est probablement pas la meilleure idée pour une personne souffrant de diabète de type 2 en raison des poussées excessives de glycémie qui s’ensuit au lunch et au dîner, et de la compensation métabolique qui peut se produire — ce qui fait que les personnes mangent davantage, ou dépense moins d’énergie plus tard dans la journée.

Le diabète en «rémission» avec le régime keto

La seconde stratégie pour les personnes souffrant de diabète de type 2 en particulier est de suivre un régime faible en glucides ou cétogène.

Les preuves des bienfaits du régime keto pour le diabète de type 2 s’accumulent, grâce à des études démontrant qu’avec le soutien et les conseils médicaux appropriés, plus de 50 pour cent des patients ont connu une «rémission» de leur pathologie.

Un steak avec des légumes grillés est un repas «keto» type. (Shutterstock)

Ce qui signifie que leur contrôle glycémique est revenu à la normale et qu’ils n’ont plus à prendre de médicaments pour abaisser le glucose. C’est un résultat renversant qui change la vie de plusieurs personnes devenues dépendantes des médicaments quotidiens comme l’insuline ou la metformine.

Dans la vraie vie cependant, il est généralement difficile de respecter des habitudes alimentaires restrictives. Certaines personnes peuvent le faire, mais habituellement au moins la moitié des participants déclarent forfait six à 12 mois après avoir commencé à suivre tout nouveau régime, qu’il soit faible en glucides on non.

Un ou deux repas faibles en glucides

Il peut aussi y avoir certains risques à une approche endurcie de régime cétogène. Une étude récente de mon laboratoire prévient que « tricher » occasionnellement lorsqu’on suit un régime cétogène strict peut endommager les vaisseaux sanguins.

Prendre un ou deux repas faibles en glucides par jour pourrait être un objectif atteignable qui maximise les bienfaits tout en minimisant les risques possibles pour plusieurs personnes souffrant de diabète de type 2.

À une époque où les médicaments sont la norme pour la gestion de la plupart des maladies, il est encourageant de trouver des solutions simples qui peuvent être évaluées par des études scientifiques. Ce n’est pas tous les jours que nous voyons dans le domaine de la santé le recul apparent de la maladie chez nos patients.

Prendre un ou deux repas faibles en glucides peut être un objectif atteignable. (Shutterstock)

Cependant, puisque les humains sont le plus tolérants au glucose le matin selon le rythme circadien normal, cette stratégie peut ne pas être optimale pour les personnes non diabétiques. Toutefois, plusieurs personnes qui cherchent à contrôler leur poids pourraient être attirées par la diminution de la sensation de faim plus tard dans la journée après avoir pris un petit-déjeuner faible en glucides.

Nous espérons expérimenter certaines de ces idées au cours des prochaines années, alors que nous continuons notre recherche en vue d’optimiser les approches de mode vie pour le diabète de type 2.

This article was originally published in English