Articles on Europe de l’Est

Displaying all articles

Manifestants à Kiev (Ukraine) le 6 octobre 2019 contre la plus grande autonomie qui pourrait être accordée à certains régions séparatistes, afin de faire reculer les troupes russes. Genya SAVILOV / AFP

Protéger l’Ukraine, c’est d’abord défendre l’Europe

L’accord annoncé entre Russie et Ukraine le 1ᵉʳ octobre pourrait marquer une capitulation de l’Europe quant à ses principes et une cécité devant le danger systémique posé par la Russie de Poutine.
Annegret Kramp-Karrenbauer, le leader de la CDU, Tobias Schwarz / AFP

L’Allemagne est-elle encore pro-européenne ?

Si les élites allemandes restent très pro-européennes, un quart de l’électorat outre-Rhin estime que les inconvénients l’emportent sur les avantages apportés par l’Union européenne.
(De g. à d.) Olli Kotro, membre du parti conservateur finlandais. Joerg Meuthen, porte-parole de l'AfD en Allemagne. Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur italien et Anders Primdahl Vistisen, membre du Parti populaire du Danemark, le 8 avril 2019 lors d'une réunion des nationalistes européens à Milan. Miguel Medina/AFP

Le nouveau visage du nationalisme européen

Aujourd’hui, la devise des nationalistes européens n’est plus « L’Europe, tu l’aimes ou la quittes » mais « L’Europe, tu ne l’aimes pas mais tu ne la quittes pas ».
Les présidents ukrainien Petre Porochenko (à gauche) et biélorusse Alexandre Loukachenko (à droite) à Tchernobyl, le 26 avril 2017. Genya Savilov/AFP

Biélorussie, Turquie : l’Union européenne à l’heure des États pivots

Situées aux marges de l’UE, la Turquie et la Biélorussie présentent deux fonctions stratégiques, celles de réunification et d’articulation des ensembles à la jonction desquels elles se situent.
Les pro-Européens protestent contre la coalition au pouvoir, le Parti social-démocrate (PSD), à côté de l'Athénée roumain, lors de la cérémonie de prise de la présidence du Conseil de l'UE à Bucarest le 10 janvier 2019. Daniel Mihailescu/AFP

Peut-on faire confiance à la Roumanie à la tête du Conseil de l’Union européenne?

Avec la Roumanie à la barre de l’UE, certains redoutent une période chaotique. Mais il n’y a pas de raison de (trop) s’inquiéter.
Bruxelles envisage de réduire les montants consacrés à la réduction des divergences économiques lors du prochain cycle budgétaire. Certains pays recevront toutefois plus que lors du dernier exercice. Marian Weyo/Shutterstock

Budget de l’UE : les gagnants et les perdants

Certains pays d’Europe du Sud toucheront davantage de fonds européens de cohésion jusqu’en 2027, tandis que l’enveloppe va se réduire pour les États d’Europe centrale. Des décisions très politiques.
Le premier ministre Viktor Orban, le 8 avril, lors des législatives en Hongrie. Attila Kisbenedek/AFP

Vers l’orbanisation de l’Europe ?

Viktor Orban, loin de chercher à casser la construction européenne, agit de façon à la faire sortir du courant des Lumières dans lequel elle s’inscrit depuis 1950.

Top contributors

More