Wikipedia par l’anecdote : l’article d’Alain Marleix revisité

Capture d'écran de l'article Wikipedia d'Alain Marleix le 23 mars 2017. Wikipedia

La meilleure façon d’écouter/lire cette anecdote est de mettre en route la vidéo en lisant le texte. Les liens dans le texte correspondent aux captures d’écran de la vidéo et vous permettront de pénétrer dans les rouages de Wikipédia pour vérifier ce que raconte l’anecdote : Wikipédia est un corpus transparent pour l’historien, et ce que l’Élysée y a fait en 2009 est toujours accessible. L’inspiration de cette anecdote vient de Jean Marc Manach.

L’article d’Alain Marleix revisité

Alain Marleix est un homme politique français, pas un des plus connus, mais il a été secrétaire d’État en 2007, et un article Wikipédia lui est consacré. En février 2009, sa fille a été recrutée à l’Université et il a été soupçonné d’être intervenu dans ce recrutement : un article dans Rue 89 est paru à ce sujet.

Considérant qu’il s’agit d’un évènement notable et reposant sur une source fiable, Langladure écrit un court paragraphe sur ce sujet dans l’article sur Alain Marleix.

Un des principes organisationnels sur lesquels repose Wikipédia est l’absolue transparence et donc l’archivage de toutes les versions successives d’un article. Vous pouvez les consulter en cliquant sur l’onglet « historique » en haut à droite de l’article.

Descendons jusqu’à la version du 13 février 2009 et comparons-la à la version suivante, celle du 9 mars 2009 : On le voit, le passage en question a été simplement effacé.

Vous saviez que Wikipedia est l’encyclopédie à laquelle « tout le monde peut contribuer », vous savez maintenant qu’elle est aussi l’encyclopédie que tout le monde corrige, et que tout le monde surveille.

Dans l’historique, on se rend compte aussi de qui effectue les modifications. Langladure a ajouté le paragraphe. On n’est pas obligé de créer un compte sur Wikipédia pour contribuer : si on ne le fait pas, c’est notre adresse IP qui s’affiche comme contributeur. C’est 62.160.71.197 qui a effacé le paragraphe. On laisse donc une trace quand on contribue anonymement, ce dont l’Élysée n’était pas au courant en 2009.

Quelques heures plus tard, Pierre73, qui considère que l’annulation est infondée, remet le passage en question. Une autre adresse IP (du ministère de l’Intérieur, cette fois) l’efface ensuite. Il s’agit là d’une « guerre de réversion » : un épisode dans lequel un désaccord implique que l’article fait des aller-retour entre deux versions. En parcourant l’historique, on se rend compte que le deuxième effacement est annulé en deux minutes… par Salebot : un robot de Wikipédia chargé de gérer ce qu’il considère comme du vandalisme. Une guerre de réversion en est un.

Comment se débloque une telle situation ? Parfois par l’intermédiaire d’un médiateur, qui a pour mission que les contributeurs en désaccord arrivent à un consensus. Chaque article possède aussi sa « page de discussion » : c’est l’endroit où l’article « de ton neutre » se construit dans le dialogue, quand les gens qui contribuent ne sont pas d’accord. Un contributeur « Lando75 », supprime à nouveau le passage le 11 mars, mais cette fois il JUSTIFIE sa contribution, ce qui change tout : un dialogue sur son point de vue commence alors sur ce désaccord.

En consultant l’historique des contributions de Lando75, on se rend compte que le compte a été créé à cette occasion, qu’il n’a plus jamais contribué après mars 2009, et que toutes ses contributions concernent l’article d’Alain Marleix. Ce qui est intéressant dans cette histoire, c’est que les personnes cherchant à faire disparaître ce paragraphe ont appris à contribuer dans les regles de Wikipédia. C’est-à-dire justifier leurs modifications, essayer d’atteindre un consensus par le dialogue.

Évidemment, la révélation des adresses IP concernées a fait un buzz dans les médias. Ce qui n’était qu’une minuscule affaire politique est devenu un mini scandale médiatique… un epic fail, et plus personne n’a ensuite essayé de supprimer ce paragraphe. Pourtant, si vous le cherchez dans la version actuelle de l’article, il n’y est plus… en consultant l’historique, on se rend compte qu’il a finalement été supprimé des années plus tard : ce qui était considéré comme un évènement important dans la biographie d’Alain Marleix en 2009, a été considéré comme anecdotique en 2010, une fois le soufflé médiatique retombé.

We produce knowledge-based, ethical journalism. Please donate and help us thrive. Tax deductible.