Menu Close

Articles on biologie

Displaying 1 - 20 of 282 articles

Charles Darwin (à gauche) et Gregor Mendel (à droite). Wikimedia Commons

Mendel et Darwin, une relation énigmatique

Leurs travaux sont contemporains et se complètent parfaitement… Mais si Mendel, père de l’hérédité, a lu Darwin, rien ne dit que le naturaliste anglais lui a rendu la politesse. Retour sur ce mystère.
La méduse immortelle «Turritopsis dohrnii». (Daniel Maeso Miguel)

Une méduse immortelle qui voyage dans le temps

La méduse immortelle « Turritopsis dohrnii » est capable d’échapper à la mort. Les mécanismes moléculaires impliqués dans sa longévité ont été révélés par des chercheurs de l’Université d’Oviedo.
Le gobie à taches noires est un poisson envahissant qui s’est établi et répandu dans le fleuve Saint-Laurent au cours des deux dernières décennies à la suite de son introduction dans les Grands Lacs. (Cristina Charette)

Des zones du fleuve Saint-Laurent défavorables à la survie des espèces envahissantes deviennent des refuges pour les poissons indigènes

La relation entre la conductivité et l’abondance du gobie à taches noires, espèce envahissante, et les impacts écologiques qui y sont associés, représente un outil simple d’évaluation des risques.
Les pucerons vivent en colocation avec différentes bactéries, dont certaines sont fragilisées par la hausse des températures et d'autres aident au contraire à les supporter. Laurent Jégou, Flickr

Quand leurs microbes aident (ou pas) les pucerons à survivre à la hausse des températures

La symbiose entre le puceron et son microbiote est une colocation complexe, qui rappelle les avantages et inconvénients du vivre ensemble.
Les tournesols sont plus colorés pour les pollinisateurs, qui voient dans l’ultraviolet, que pour nous. (Unsplash/Marco de Hevia)

Les tournesols ont des motifs imperceptibles qui attirent les pollinisateurs

Les tournesols ont des motifs cachés de couleurs ultraviolettes. Visibles par les pollinisateurs, ces couleurs sont dues à la présence de pigments qui aident également les plantes à retenir l’humidité.
Une protéine, présente dans le noyau des cellules, est soupçonnée de jouer un rôle important dans la communication entre les cellules cancéreuses, leur environnement et les cellules saines. © Zeinab REKAD / IBV / CNRS Photothèque

Images de science : l’environnement des cellules déraille aussi lors de cancers

Mieux comprendre l’environnement des cellules cancéreuses et la communication entre ces cellules, les cellules saines et leur environnement permettrait d’affecter leur développement.
L'aspect sonore du milieu marin a souvent été sous-estimé, principalement parce qu'il n'est pas audible par l'oreille humaine. (Shutterstock)

L’océan n’est pas un monde silencieux

L’océan est souvent considéré comme un univers silencieux. Or, aujourd’hui, de nombreuses études soulignent l’importance du paysage sonore pour une multitude d’espèces marines, petites et grandes.
La biodiversité marine est toujours méconnue. Ici, des espèces d'eaux intermédiaires, qui pourraient être affectées par les activités minières dans les abysses. (Avec l'autorisation de l'Université de Hawaii.) E. Goetze, K. Peijnenburg, D. Perrine, B. Takenaka, J. Kaneko, S. Haddock, J. Drazen, B. Robison, Danté Fenolio

Explorer les grands fonds marins grâce à l’ADN environnemental, ou comment révéler une biodiversité insoupçonnée

L’ADN environnemental révèle que la biodiversité des grands fonds est bien plus importante que ce que l’on pensait, avec plus d’un tiers des espèces encore inconnues.
Surface d’un épithélium de langue murine : les papilles filiformes (picots/écailles bleus) permettent de sentir la nourriture et de l’amener vers le fond de la bouche ; les papilles gustatives (les galaxies vertes et rouges) nous permettent de détecter les différents goûts. Louise Simonnet, Centre d’immunologie de Marseille-Luminy, CIML, (INSERM/CNRS/Aix-Marseille Université)

Images de science : Une galaxie sur notre langue

Premier organe de notre système digestif, la langue subit des micro-lésions fréquentes. Les macrophages ont ainsi un rôle majeur pour éviter les infections.
Gauche : l’ADN des chromosomes dans un noyau cellulaire, vu grâce à un intercalant de l’ADN fluorescent et l’observation en microscopie super-résolution. Droite : exemples de TAD comprenant plusieurs sous-structures, les CNDs, vus grâce à des marqueurs fluorescents spécifiques et l’observation en microscopie super-résolution. Quentin Szabo

De nouvelles structures identifiées au sein de nos chromosomes

En quelques décennies, les avancées technologiques ont permis de découvrir de manière plus fiable la façon dont notre ADN est organisé en chromosomes.
Les variations de l'ADN pourraient permettre de relier maladies mentales et marqueurs biologiques sanguins. Yurchanka Siarhei / Shutterstock

Quand marqueurs sanguins et troubles mentaux peuvent-ils être reliés ? La génétique permet enfin de le savoir

Trouver des liens entre génétique, marqueurs sanguins et troubles mentaux est une ambition ancienne. Elle connaît aujourd’hui une avancée majeure, ouvrant ainsi la voie à de nouveaux traitements.
Une des espèces de vers plats à tête en forme de marteau en voie d'envahir le monde: Diversibipalium multilineatum Photo par Pierre Gros

L’invasion des vers plats est loin d’être terminée

Des modèles climatiques permettent de prédire que l’invasion des vers plats continuera dans le futur, aussi bien en France que dans le monde, et même s’aggravera avec le réchauffement climatique.
Représentation 3D de la structure physique de nos chromosomes. Julien Mozziconacci et Annick Lesne

Images de science : Quelle est la forme de nos chromosomes ?

La forme prise par les chromosomes peuvent donner des informations sur leur fonctionnement. Ici, une méthode de reconstruction éclaire la séparation spatiale entre gènes actifs et inactifs.

Top contributors

More