Menu Close

Articles on commerce international

Displaying 1 - 20 of 108 articles

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, pendant un sommet virtuel Chine-UE le 22 juin 2020. Yves Herman/AFP

Les nouvelles relations économiques entre l’UE et la Chine

Face à la montée en puissance de la Chine, l’Union européenne cherche à la fois à ménager ce partenaire majeur et à ne pas le laisser agir totalement à sa guise. Un équilibre difficile.
Le temple de Karnak, dans la ville antique de Louxor, en Haute-Égypte, est illuminé aux couleurs du drapeau chinois, le 1er mars 2020 avec le drapeau chinois en signe de solidarité avec le peuple chinois, lors de la première phase de l’épidémie de Covid-19. AFP

Chine-Égypte : un partenariat stratégique global ?

L’Égypte est un partenaire de choix pour la Chine, à la fois en sa qualité de pays situé au carrefour de trois continents et du fait de son poids démographique et politique.
Qui va payer pour l’assistance ? Pour les retards de livraisons ? Pour la perte d’exploitation du canal ? L’affaire de l’« Ever-Given » devrait animer les réflexions de juristes pendant de longues années… Martin Lueke / Shutterstock

Blocage du canal de Suez : qui va payer les dégâts ?

L’Égypte réclame aujourd’hui près de 916 millions de dollars d’indemnités à l’armateur japonais de l’« Ever-Given », qui a entravé le canal pendant 6 jours fin mars.
Ce projet s’intègre dans le cadre, à la fois, de sa nouvelle stratégie commerciale et du « Green Deal » (« pacte vert »), visant à faire de l’Europe, d’ici à 2050, le « premier continent neutre en carbone ». Shutterstock

UE : les trois limites du projet de taxe carbone aux frontières

Effectivité, compatibilité avec les textes de l’OMC, calcul de l’empreinte carbone… Le dispositif voté par les eurodéputés en mars dernier laisse plusieurs questions essentielles en suspens.
Le ministre chinois du Commerce Zhong Shan signe l’accord du pacte commercial du Partenariat économique régional global (RCEP), sous les yeux du premier ministre Li Keqiang, lors du sommet de l’Asean du 15 novembre 2020. Nhac Nguyen / AFP

RCEP : l’intégration commerciale en Asie met les États-Unis au défi de leurs ambitions

Le plus grand accord commercial au monde, signé par 15 pays d’Asie de l’Est, ne devrait pas bouleverser la réalité du commerce mondial. Il affaiblit néanmoins le rôle américain dans la région.
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo présente le plan « 5G Clean Path », qui vise à protéger toutes les données transitant sur les réseaux 5G entre les installations diplomatiques américaines et les États-Unis, le 29 avril 2020 à Washington, DC. Andrew Harnik/Pool/AFP

Les enjeux géopolitiques de la 5G

Au-delà du coût environnemental de la 5G, cette technologie se trouve également au cœur de la rivalité géopolitique sino-américaine, une rivalité qui se déroule en partie sur le territoire européen.
Le président chinois Xi Jinping et la conseillère d'État birmane Aung San Suu Kyi se saluent au palais présidentiel de Naypyidaw le 18 janvier 2020. Nyein Chan Naing/Pool/ AFP

La Birmanie, objet de toutes les attentions chinoises en Asie du Sud-Est

Riche en ressources naturelles et, plus encore, d’une situation stratégique sur l’océan Indien, la Birmanie est l’un des pays clés du projet chinois de Nouvelles routes de la soie.
Longtemps associé aux produits venus des pays en voie en développement, le commerce équitable se développe aussi au niveau des productions françaises. Geoffroy Van Der Hasselt / AFP

Un commerce plus équitable pour accompagner la transition écologique et sociale

Face aux urgences exacerbées par la crise du Covid-19, il convient de rééquilibrer le partage des revenus dans l’économie en garantissant le prix le plus juste aux producteurs étrangers et locaux.
Les exportateurs français ont perdu des parts de marché aux États-Unis, pays stratégique en matière de débouchés. Mark Ralston / AFP

Covid-19, la goutte de vin qui fait déborder les cuves ?

La crise a provoqué le repli de 36 % des ventes internationales (en valeur) sur les 4 premiers mois de 2020 et contraint la filière française à entamer des changements structurels indispensables.
Puisqu’il ne nécessite que peu de ressources humaines pour fonctionner, le transport international de marchandises a été relativement épargné par la crise du coronavirus. Nhac Nguyen / AFP

Le « monde d’après » n’aura pas raison des supply chains mondiales

L’absence locale de ressources clés et les enjeux géopolitiques freinent notamment le raccourcissement des chaînes d’approvisionnement.

Top contributors

More