Menu Close

Articles on islam

Displaying 1 - 20 of 220 articles

Au Kenya, plusieurs Églises locales mêlent religions traditionnelles et dogmes chrétiens, comme l'« Église Divine Africaine » ou la « Legio Maria », dont les fidèles célèbrent ici la messe de Noël, le 25 décembre 2020, dans le bidonville de Kibera, à Nairobi. Yasuyoshi Chiba/AFP

Mobilité religieuse et athéisme au Kenya

La société kenyane est profondément multireligieuse. Au sein de ses communautés chrétiennes, les affiliations religieuses sont fluides… sauf en ce qui concerne l’athéisme.
Conférence de presse du nouveau président iranien, Ebrahim Raïssi, le 21 juin 2021 à Téhéran. Au mur, un portrait de son protecteur, le Guide suprême Ali Khamenei. Atta Kenare/AFP

Les enjeux politiques internes en Iran après l’élection d’Ebrahim Raïssi

Pendant huit ans, la présidence en Iran a été détenue par un « modéré », Hassan Rouhani. Les ultraconservateurs viennent de placer l’un des leurs à ce poste très exposé.
Au Maroc, le roi Mohammed VI est à la fois commandeur des croyants et chef de l’État, ce qui lui donne un grand pouvoir dans l’application de la norme islamique. Fadel Senna/AFP

Charia, droit musulman, constitutions : comment faire du droit avec l’islam ?

La charia est souvent opposée à la modernité. Pourtant, depuis deux siècles, loin d’être en conflit, le droit positif des pays musulmans et la norme religieuse s’accommodent de bien des manières.
Le ministre allemand de l'Intérieur, Horst Seehofer, s'exprime lors d'une vidéoconférence sur la formation des imams en Allemagne, dans le cadre de la Conférence islamique allemande (Deutsche Islam Konferenz), à Berlin, le 10 novembre 2020. Tobias Schwarz/AFP

Un islam « made in Germany » affranchi de l’influence turque ?

L’Allemagne a récemment mis en place un cursus de formation pratique des imams. Que peut-on attendre de cette initiative ?
L'émir du Qatar, Tamim bin Hamad al-Thani, photographié ici en décembre 2020 pendant un match de football à Doha, a annoncé que désormais, 30 des 45 membres du Conseil de la Choura seraient élus par la population. Karim Jaafar/AFP

L’instauration des élections au Conseil de la Choura : petite révolution au Qatar

En octobre les Qataris éliront pour la première fois une partie de leurs représentants à l’assemblée consultative. Une évolution qui s’inscrit dans un contexte de réformes plus général.
Les débats européens, s’ils ne sont pas encore tranchés, confirment d’ores et déjà l’importance de l’outil que constitue le règlement intérieur dans les entreprises en France. John Thys / AFP

Dans l’Union européenne, les entreprises pourront-elles choisir d’interdire le voile au travail ?

L’avocat général de la CJUE a donné tort à deux salariées allemandes qui refusaient de retirer leur voile dans l’exercice de leurs fonctions. Cet avis, s’il est confirmé, pourrait faire date.
Des Marocaines lors d'une manifestation appelant à l'égalité des sexes à l'occasion de la Journée internationale de la femme à Rabat, le 8 mars 2015. Fadel Senna/AFP

Statut des femmes au Maroc : la complexité d’une évolution en marche

Le Maroc connaît des mutations sociales, notamment en matière de droits des femmes. Les lois en vigueur restent toutefois souvent inégalitaires, poussant les Marocaines à poursuivre leurs combats.
A l'origine de la polémique sur l'islamo-gauchisme, Frédérique Vidal, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, ici lors d'une séance de questions à l'Assemblée nationale; le 19 janvier. AFP/Stéphane de Sakutin

Polémique sur l’« islamo-gauchisme » : revenir à l’esprit de la recherche

Les ministères de tutelle n’ont pas à s’immiscer dans ce qui relève de la responsabilité des chercheurs. À la communauté universitaire d’ouvrir le débat sur recherche et militantisme.
Mohammed Moussaoui, président du CFCM, Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris, et d'autres représentants du CFCM reçus à l'Elysée le 18 janvier 2021. après avoir signé une « charte » de la laïcité. Ludovic Marin/AFP

La Charte des principes pour l’islam de France interroge

Prenant acte des vives inquiétudes exprimées par les autorités sur l’islam et ses liens avec le terrorisme, les rédacteurs du Conseil français du culte musulman ont proposé une charte polarisante.
Des musulmans durant la prière, devant la Grande Mosquée de Paris, à Paris, le 25 juin 2017. Zakaria Abdelkafi/AFP

Les impensés de la « réforme de l’islam »

L’idée d’une réforme de l’islam a une véritable légitimité dans le champ islamique et fut même théorisée par nombre de penseurs, savants, hommes ou femmes, depuis au moins le début du XIXᵉ siècle.
Dans l'ensemble, les enfants semblent avoir une conception assez stricte de la laïcité. Shutterstock

Laïcité : comment les enfants la perçoivent-ils ?

On s’interroge souvent sur la manière d’expliquer la laïcité aux enfants. Mais en leur donnant d’emblée la parole, on constate qu’ils en construisent aussi une représentation personnelle.
Gérald Darmanin et Marlène Schiappa arrivent à la préfecture de l'Essonne, à Évry, pour une réunion sur le projet de loi « confortant les principes républicains », le 9 décembre 2020. Thomas Samson, AFP

Lutter contre le « séparatisme » sans en cerner les enjeux peut coûter cher

Le projet de loi « confortant les principes républicains » prend le risque de stigmatiser les musulmans et ne s’attaque pas aux discriminations qui demeurent importantes en France.
Emmanuel Macron a prononcé le 2 octobre un discours dans lequel il a exhorté au «réveil républicain» aux Mureaux (Yvelines). Ludovic Marin, AFP

Pourquoi le « projet de loi confortant les principes républicains » risque paradoxalement de les affaiblir

Le projet de loi «confortant les principes républicains » prend paradoxalement le risque d’affaiblir ces principes car il ne s'attaque pas aux inégalités qui touchent certaines populations.
Un fidèle prie durant le Ramadan, en mai 2018, dans la mosquée Mesjed Ennour, au Havre. Charly Triballeau, AFP

La difficile organisation de l’islam en France

La loi « confortant les principes républicains » vise une organisation plus efficace et transparente du culte musulman.
Un manifestant en Palestine dénonce les propos d'Emmanuel Macron avec une bannière lisant ‘Tous sauf le prophète’, le 26 octobre 2020. MOHAMMED ABED / AFP

Débat : La liberté d’expression défendue par Emmanuel Macron peut-elle s’affranchir de toute responsabilité sociale ?

Réputé plutôt accommodant avec l’islam et les musulmans à son accession au pouvoir en 2017, Macron a étonné le monde musulman par sa soudaine fermeté contre le « séparatisme islamique ».

Top contributors

More