Menu Close

Articles on terrorisme

Displaying 1 - 20 of 273 articles

« Bref du pape en 1791 », une réponse anonyme à la bulle « Caritas » du pape Pie VI dans laquelle il a dénoncé la « Constitution civile ». Musée Carnavalet, Paris

Pourquoi l’art de la caricature est-il sacré pour les Français ?

Caricature et satire se sont développées grâce à l’existence d’un espace public démocratique. Retour sur la place et le rôle de la caricature en France, de la Révolution à Charlie Hebdo.
Samedi 17 octobre, hommages déposés devant le collège de l'enseignant assassiné vendredi 16 octobre, à Conflans-Sainte-Honorine. Bertrand Guay / AFP

Lettre aux enseignants, en première ligne pour défendre les valeurs de la République

L’horrible mort de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, met en lumière la grandeur du combat pour la liberté d’expression dont les enseignants sont, plus que jamais, les hussards.
Equipe de police devant le tribunal de justice à Clichy, où se tient le procès de personnes mises en cause dans les attentats de janvier 2015. Thomas COEX / AFP

Quel bilan pour les mesures administratives de lutte contre le terrorisme ?

Alors qu’elles se caractérisent par un haut niveau d’arbitraire, les mesures administratives de lutte du terrorisme apparaissent inefficaces dans la répression de cette criminalité.
Le Roi Philippe participe à un repas pour l'Iftar lors de la rupture du jeûne pour Ramadan à Evergem, en Belgique le 12 juin 2017. DIRK WAEM / Belga / AFP

En Belgique aussi la reconnaissance des Islams crispe la société

La Belgique comme d’autres pays européens est confrontée à de nombreuses crispations autour de la place de l’islam et de son insertion dans la société.
Dans les ruines du World Trade Center, le 11 septembre 2001. Doug Kanter/AFP

Bonnes feuilles : « Dix attentats qui ont changé le monde »

Cet ouvrage présente une analyse détaillée de dix attentats qui ont endeuillé le siècle – des États-Unis à l’Inde en passant par le Kenya, la Syrie, la Russie, la France ou encore la Norvège.
Le slogan ‘Je suis Charlie’ a été détourné, remanié, reformulé, parfois en solidarité avec l'hebdomadaire satirique français, comme ici à Bogota, Colombie (14 janvier 2015) parfois en opposition. Luis ACOSTA / AFP

Être ou ne pas être Charlie ? Parcours d’un hashtag devenu argument

Comment le cri d’empathie « Je suis Charlie » est devenu le fer de lance de débats tendus occultant des positionnements plus nuancés.
La yézidie Nadia Murad devenue la porte-parole politique d'une communauté victime de l'Etat Islamique, ici à Biarritz, en France le 9 juillet 2019. Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Les Yézidis : du trauma au combat politique

Victimes par excellence de l’État Islamique, les Yezidis sont aujourd’hui représentés par Nadia Murad, figure de la scène internationale qui rompt pourtant avec les traditions de sa communauté.
Anti-masques, gilets jaunes, personnels soignants en colère, aspirants au terrorisme, militants écologistes? L'adjectif ‘radicalisé’ a souvent accompagné les récents mouvements sociaux. AFP

Qui sont les « radicalisés » au cœur de l’attention médiatique ?

Les termes « radicalisation » et « radicalisés » ont transcendé les lignes éditoriales et les oppositions politiques et connu une véritable explosion depuis 2015.
Les professionnels préparent les caméras - fait rare- dans le tribunal où se tiendra le procès des mis en cause dans les attentats de janvier 2015. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le procès « Charlie Hebdo », une épreuve aussi pour l’État de droit

À bien des égards ce procès est unique, non seulement par son fort impact médiatique, sa durée, mais aussi en raison des débats sociétaux qu’il relance, comme celui sur les limites de l’état de droit.
Membre d'une brigade d'intervention en poste devant les anciens locaux du magazine Charlie Hebdo dans le 11e arrondissement à Paris où le 25 septembre un homme a attaqué deux personnes à l'arme blanche. Alain JOCARD / AFP

Personnes condamnées pour infractions à caractère terroriste : est-ce vraiment possible de les surveiller ?

Le Conseil constitutionnel a censuré une loi votée le 17 juillet portant sur la surveillance judiciaire, invoquant un manque d’équilibre entre les droits et libertés des individus et la sécurité.
Une jeune femme fait face au silo de grain détruit sur le port de Beyrouth, le 11 août 2020. AFP

Géopolitique d’un Liban au bord du gouffre

Au Liban, l’exacerbation de la confrontation politique interne sur fond de bras de fer géopolitique régional peut embraser la région.
Marijus Auruskevicius/Shutterstock

Le djihad au temps du Covid-19

En affaiblissant les nations occidentales et les régimes des pays musulmans, la pandémie de Covid-19 offre aux mouvements djihadistes de nombreuses occasions de déployer leur propagande.
Pendant une manifestation contre le confinement à Columbus, Ohio, le 18 avril 2020. Megan Jelinger/AFP

Les radicalisations au temps du Covid-19

Par le bouleversement qu’elle représente et l’inquiétude qu’elle génère, l’épidémie actuelle est de nature à favoriser le passage à l’action violente.
Des membres d'une branche du Hezbollah pulvérisent du désinfectant dans un quartier de Beyrouth pour lutter contre la propagation du coronavirus. AP Photo/Bilal Hussein

Quand les mouvements terroristes, les gangs et les groupes d’insurgés s’engagent dans la lutte contre le coronavirus

Là où les gouvernements sont faibles ou inexistants, ce sont les gangs, les insurgés et même les groupes désignés comme terroristes qui se retrouvent au premier plan dans la lutte contre la pandémie.
John Martin, La septième plaie d'Égypte, 1823. Pour les djihadistes, l'épidémie de Covid-19 relève d'un châtiment divin. Wikipedia

Quand la propagande djihadiste s’empare de la crise sanitaire

Les mouvances djihadistes interprètent la crise sanitaire actuelle comme un signe évident de la colère de Dieu contre les « nations croisées ». Leur détermination s’en trouve encore renforcée.

Top contributors

More