Menu Fermer

Articles sur attentats

Affichage de 1 à 20 de 24 articles

Une famille allume des bougies alors qu'elle assiste à une vigile à Moncton, au Nouveau-Brunswick, le lundi 30 janvier 2017, pour les victimes de la fusillade de la mosquée de Québec. LA PRESSE CANADIENNE/Darren Calabrese

Attentat de la mosquée de Québec, 5 ans plus tard : comment les traumas affectent les enfants et les ados

La littérature scientifique sur les traumas interpersonnels peut nous aider à mieux comprendre l’impact d’une tragédie, tout particulièrement chez les enfants et les ados.
Le triomphe de la République par Jules Dalou, place de la Nation le 12 janvier 2015 après les attentats perpétrés contre la rédaction de Charlie Hebdo. Joel Saget/AFP

La terreur, un instrument politique ?

L’attentat terroriste parvient à focaliser toutes les conversations personnelles, l’ouverture des journaux radiophoniques et télévisés, et son traitement dans tous les médias.
L'assassinat du professeur de collège Samuel Paty, le 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine, a endeuillé le monde scolaire mais a aussi provoqué de vifs débats sur la manière de parler aux enfants de la laïcité et des attentats. Thomas Coex/AFP

Entre sidération, deuil et débats nécessaires : les premiers résultats d’une enquête à l’École après la mort de Samuel Paty

Une enquête auprès d’acteurs du monde scolaire a recueilli leurs réactions et leurs témoignages suite à l’assassinat de Samuel Paty. Elle fait état des débats qui travaillent cette institution.
Croquis d'audience le 8 septembre 2021 lors de l'ouverture du procès des attentats de Paris du 13 novembre 2015. Benoit PEYRUCQ / AFP

Procès terroristes : des trajectoires pour comprendre, juger et réparer

Que nous apprennent donc les procès terroristes sur l’élaboration de la trajectoire de l'accusé ? Comment le dispositif rend-il possible cette construction ? Quelles sont ses limites ?
Peinture de l'artiste Manju Shandler présentée lors de l’exposition « Rendering the Unthinkable : Artists Respond to 9/11 » au mémorial du 11 septembre, en 2016 à New York. Spencer Platt / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Comment le 11 Septembre s’est imprimé dans nos mémoires

Les attentats du World Trade Center n’ont pas seulement bouleversé les relations géopolitiques. Dans le domaine de la recherche sur la mémoire, il y a aussi un avant et un après 11 septembre 2001.
Protestors hold placards as they march during a protest against islamophobia, in Paris, Sunday, Nov. 10, 2019. Placard on the left reads : “Together against islamophobia”, and placard on the right reads: “ Your secularity, our freedom”. (AP Photo/Thibault Camus)

L'après 11 septembre : la lutte contre l’islamophobie est nécessaire, mais elle ne doit pas être un appui à l’islamisme

En réaction à l’islamophobie qui s’est développée au lendemain du 11 septembre 2001, des mouvements en Occident ont ignoré les dangers de l’islam politique et lui ont apporté des appuis inusités.
Des corps sont déchargés d’une camionnette à l’extérieur d’un hôpital après l’attentat qui a tué une centaine de personnes à l’extérieur de l’aéroport de Kaboul, le 26 août 2021. L’attaque a été revendiquée par l’État islamique au Khorassan. Wakil Kohsar/AFP

Qu’est-ce que l’État islamique au Khorassan, qui a revendiqué l’attentat de l’aéroport de Kaboul ?

Deux experts présentent l’État islamique au Khorassan, la branche afghane de Daech, active depuis plusieurs années, qui a revendiqué le sanglant attentat commis le 26 août devant l’aéroport de Kaboul.
Des manifestations ont été organisées dans toute la France pour soutenir la liberté d'expression et pour rendre hommage à Samuel Paty, un professeur d'histoire qui a été décapité le 16 octobre 2020, près de Paris, après avoir discuté avec sa classe des caricatures du prophète Mahomet. AP Photo/Michel Euler

Comment enseigner des thèmes « sensibles » en classe ?

Le désir de secouer les élèves peu engagés amène parfois les enseignants à montrer des images choquantes, renforçant la sensibilité du thème. D’autres préfèrent simplement éviter cet enseignement.
Des centaines de personnes adhérant à l'idéologie djihadiste créent des communautés clandestines sur des réseaux sociaux publics. Pixabay/geralt

Sur les réseaux sociaux, une djihadosphère en constante évolution

Dénonçant la traque numérique dont ils font l’objet, les cyber-militants du djihad armé adaptent leurs usages des réseaux comme leurs messages.
Rassemblement commémoratif devant la salle de concert Le Bataclan, l’un des lieux attaqués lors des attentats du 13-Novembre (Paris, le 13.11.2019). Stéphane de Sakutin / AFP

13 Novembre et traumatisme : « La mémoire collective influence profondément la mémoire individuelle »

Les attentats du 13 Novembre ont créé un traumatisme tant dans la mémoire collective que dans les mémoires individuelles. Comprendre les mécanismes à l’œuvre permettra de mieux aider les victimes.
Le slogan ‘Je suis Charlie’ a été détourné, remanié, reformulé, parfois en solidarité avec l'hebdomadaire satirique français, comme ici à Bogota, Colombie (14 janvier 2015) parfois en opposition. Luis ACOSTA / AFP

Être ou ne pas être Charlie ? Parcours d’un hashtag devenu argument

Comment le cri d’empathie « Je suis Charlie » est devenu le fer de lance de débats tendus occultant des positionnements plus nuancés.
Les professionnels préparent les caméras - fait rare- dans le tribunal où se tiendra le procès des mis en cause dans les attentats de janvier 2015. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le procès « Charlie Hebdo », une épreuve aussi pour l’État de droit

À bien des égards ce procès est unique, non seulement par son fort impact médiatique, sa durée, mais aussi en raison des débats sociétaux qu’il relance, comme celui sur les limites de l’état de droit.
Membre d'une brigade d'intervention en poste devant les anciens locaux du magazine Charlie Hebdo dans le 11e arrondissement à Paris où le 25 septembre un homme a attaqué deux personnes à l'arme blanche. Alain JOCARD / AFP

Personnes condamnées pour infractions à caractère terroriste : est-ce vraiment possible de les surveiller ?

Le Conseil constitutionnel a censuré une loi votée le 17 juillet portant sur la surveillance judiciaire, invoquant un manque d’équilibre entre les droits et libertés des individus et la sécurité.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus