Menu Fermer

Articles sur djihadisme

Affichage de 1 à 20 de 96 articles

Une partie de l'opinion publique exige la fin de l'opération Barkhane, comme l'indique cette banderole brandie lors d'une manifestation à Bamako le 21 août 2020. Annie Risemberg/AFP

Le Mali peut-il se passer de l’opération Barkhane ?

Mettre fin à l’opération Barkhane ne résoudra pas les problèmes sécuritaires du Mali. L’armée française est évidemment vouée à quitter le pays un jour, mais sa présence est pour l’instant nécessaire.
Emmanuel Macron salue le personnel de la Marine nationale depuis une embarcation de la police des frontières au large de l'île française de Mayotte, dans l'océan Indien, le 22 octobre 2019, lors de la première journée d'une visite de cinq jours dans les îles françaises d'outre-mer de Mayotte, Grande Glorieuse et La Réunion. Samuel Boscher/AFP

La nouvelle géopolitique de l’océan Indien

La géopolitique de l’océan Indien est en mutation, notamment du fait de la découverte d’un immense gisement de gaz dans le Canal du Mozambique et de la montée de la menace djihadiste.
Croquis d'audience réalisé le 19 février 2007 de (GàD) Saïd Arif, Abderamane Alam, Zinedine Khalid, Khaled Ouazane et Nouredine Merabet qui figurent parmi les 27 prévenus des “filières tchétchènes” jugés en appel au palais de justice de Paris pour des préparatifs d'attentats islamistes sur le sol français en 2001-2002. BENOIT PEYRUCQ / AFP

Réintégrer les mis en cause pour terrorisme : derrière les incertitudes, des enjeux majeurs

La protection des citoyens passe par la capacité des sociétés à favoriser la réintégration des personnes mises en cause pour faits de terrorisme. Mais cela interroge les pratiques en cours.
Le premier ministre Jean Castex en compagnie d'un militaire français à Faya Largeau, Tchad, le 31 décembre 2020. Jérémy Marot/AFP

La France dans la tourmente au Sahel

Après huit ans d’intervention française au Sahel, le bilan est plus que mitigé. La France est souvent mal vue par les populations locales et la sécurité est loin d’être rétablie dans la région.
Un militaire surveille un bureau de vote à Ouagadougou, le 22 novembre 2020. Les élections (la présidentielle et les législatives) se sont déroulées dans un fort climat d'insécurité, et de nombreux bureaux de vote sont restés fermés. Olympia De Maismont/AFP

Élection présidentielle au Burkina Faso : les cartes et le territoire

La récente élection présidentielle au Burkina Faso dévoile l’importance des analyses cartographiques. Des outils aux diverses facettes, essentiels dans l’interprétation des phénomènes politiques.
Des manifestations de soutien aux Ouïgours sont parfois organisées dans des pays musulmans, comme ici à Istanbul le 1er octobre 2020, mais elles restent rares et ne rassemblent pas de grandes foules. Ozan Kose/AFP

La question ouïgoure, au cœur des enjeux entre Pékin et Kaboul

Le traitement que la Chine inflige aux Ouïgours sur lequel les États musulmans ferment généralement les yeux s’explique notamment par les préoccupations sécuritaires liées à l’Afghanistan voisin.
Des centaines de personnes adhérant à l'idéologie djihadiste créent des communautés clandestines sur des réseaux sociaux publics. Pixabay/geralt

Sur les réseaux sociaux, une djihadosphère en constante évolution

Dénonçant la traque numérique dont ils font l’objet, les cyber-militants du djihad armé adaptent leurs usages des réseaux comme leurs messages.
Equipe de police devant le tribunal de justice à Clichy, où se tient le procès de personnes mises en cause dans les attentats de janvier 2015. Thomas COEX / AFP

Quel bilan pour les mesures administratives de lutte contre le terrorisme ?

Alors qu’elles se caractérisent par un haut niveau d’arbitraire, les mesures administratives de lutte du terrorisme apparaissent inefficaces dans la répression de cette criminalité.
Les professionnels préparent les caméras - fait rare- dans le tribunal où se tiendra le procès des mis en cause dans les attentats de janvier 2015. STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Le procès « Charlie Hebdo », une épreuve aussi pour l’État de droit

À bien des égards ce procès est unique, non seulement par son fort impact médiatique, sa durée, mais aussi en raison des débats sociétaux qu’il relance, comme celui sur les limites de l’état de droit.
Membre d'une brigade d'intervention en poste devant les anciens locaux du magazine Charlie Hebdo dans le 11e arrondissement à Paris où le 25 septembre un homme a attaqué deux personnes à l'arme blanche. Alain JOCARD / AFP

Personnes condamnées pour infractions à caractère terroriste : est-ce vraiment possible de les surveiller ?

Le Conseil constitutionnel a censuré une loi votée le 17 juillet portant sur la surveillance judiciaire, invoquant un manque d’équilibre entre les droits et libertés des individus et la sécurité.
Marijus Auruskevicius/Shutterstock

Le djihad au temps du Covid-19

En affaiblissant les nations occidentales et les régimes des pays musulmans, la pandémie de Covid-19 offre aux mouvements djihadistes de nombreuses occasions de déployer leur propagande.
John Martin, La septième plaie d'Égypte, 1823. Pour les djihadistes, l'épidémie de Covid-19 relève d'un châtiment divin. Wikipedia

Quand la propagande djihadiste s’empare de la crise sanitaire

Les mouvances djihadistes interprètent la crise sanitaire actuelle comme un signe évident de la colère de Dieu contre les « nations croisées ». Leur détermination s’en trouve encore renforcée.
Des soldats française Barkhane patrouillent dans le centre du Mali, qui entre dans sa huitième année de conflit. Daphné Benoit / AFP

Au Mali, une cohésion sociale minée par les conflits

Une étude révèle l’affaiblissement du tissu social dans les zones exposées à la violence, ce qui contribue à l’enracinement du conflit et à l’affaiblissement économique du pays, en guerre depuis 2012.
Des soldats de l'armée française patrouillent dans le village de Gorom Gorom à bord de véhicules blindés dans le cadre de l'opération Barkhane dans le nord du Burkina Faso, le 14 novembre 2019. Michele Cattani/Afp

Pourquoi l’opinion publique malienne a une vision négative de l’opération Barkhane

Au Mali, les critiques visant l’opération Barkhane, dont l’objectif proclamé est de rendre sa stabilité au pays, sont de plus en plus vives.
Un membre des Forces démocratiques syriennes (FDS) surveille des prisonniers accusés d'appartenir à Daech, dans une prison du nord-est de la Syrie, dans la ville de Hasakeh, le 26 octobre 2019. Fadel Senna/AFP

Un tribunal international pour juger les djihadistes de Daech ?

Comment juger les combattants de Daech ? Tour d’horizon des diverses options envisageables, des tribunaux locaux à des juridictions internationales qui seraient créées ad hoc.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus