Politique en jachères

Displaying 11 - 20 of 28 articles

Emmanuel Macron, le 30 novembre 2017, au Ghana. Ludovic Marin/AFP

Macron, la French déconnexion

Emmanuel Macron a bénéficié d’opportunes circonstances, avec l’auto-implosion d’un système partisan discrédité. Mais la chance ne suffit pas à expliquer une mutation politique spectaculaire.
Emmanuel Macron en meeting à Toulon, le 18 février: « Je vous ai compris. » Boris Horvat/AFP

Politique et histoire, l’insoutenable poids du silence

La violence de certaines réactions aux déclarations du candidat Macron, qui pourtant, aux yeux de la gauche avancée, n’avaient qu’une utile valeur de rappel, surprend.
Les deux finalistes de la primaire à gauche. Bertrand Guay/AFP

Le fil rompu d’Ariane

La fusée des primaires n’a pas placé le candidat socialiste sur l’orbite d’un présidentiable, mais sur celle d’un futur chef de l’opposition.
François Hollande sur le perron de l’Élysée, le 28 novembre 2016. François Guillot/AFP

Le piège de Buridan : vol au-dessus d’un nid de primaires

François Hollande est pris entre sa faim de défendre son bilan et sa soif d’être légitimé par ses amis. Pour échapper à cette inertie, il peut sortir du jeu, ou se présenter en dehors de la primaire.
L'Amérique a les yeux de Vivien Leigh pour Donald Président. http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-6506/photos/detail/?cmediafile=18824525

Autant en importe le vent : à l’Ouest, il y a du nouveau

Vu de l’Europe, le 9 novembre prend des allures de séisme dont on redoute les répliques. Il survient sur fond d’imposante montée des populismes dans nombre de pays de l’UE.
François Hollande, le 20 octobre, à Paris. Régis Duvignau/AFP

Fausses confidences et vrai naufrage

On se perd dans ce tourbillon où les paroles ne se contentent plus de voler, mais restent sous la plume des journalistes. Tandis que le sens de l’État se disperse dans le vent de la déliquescence.