Coronavirus : le point hebdomadaire sur la couverture internationale (11)

Les visiteurs de Central Park, à New York, bénéficient d’un peu d’aide à la distanciation sociale… Kathy Willens/AP

Alors que les mesures de confinement sont progressivement assouplies dans le monde, les décideurs politiques et les experts débattent de la manière d’éviter une nouvelle recrudescence des cas. Pouvons-nous retourner dans les écoles, les restaurants et les bureaux tout en maintenant le coronavirus à distance ?

Les dirigeants et les scientifiques du monde entier placent également beaucoup d’espoir dans la découverte rapide d’un vaccin contre le Covid-19. Malgré quelques raisons qui poussent à l’optimisme, la perspective d’un traitement viable reste peu probable avant 2021, ce qui signifie que beaucoup d’entre nous devront sans doute s’habituer à un mode de vie très différent.

Cette semaine, nous vous proposons un tour d’horizon des articles sur la pandémie et ses conséquences signés par des universitaires du monde entier. Ces derniers s’interrogent sur les moyens de faire face à l’isolement et de reprise d’une vie sociale, et font le point sur la course à la découverte d’un vaccin.


CC BY

Notre point hebdomadaire d’informations sur le coronavirus. Composé d’associations à but non lucratif, The Conversation est un média qui travaille avec des milliers d’universitaires à travers son réseau mondial. Ensemble, nous publions des analyses fondées sur les faits et la recherche académique. Les articles sont gratuits – sans limite dans l’accès – et peuvent être republiés librement.


Retour à la normale

Bien que les experts de la santé recommandent la prudence, les gouvernements subissent une pression extrême pour rouvrir leurs économies. En plus des raisons économiques, la lassitude du confinement dans les pays durement touchés par le coronavirus, comme les États-Unis et l’Espagne, inciteront davantage de personnes à s’aventurer à l’extérieur et même à se réunir en groupe. Dans ce contexte, nos experts tentent d’esquisser ce à quoi pourrait ressembler la « nouvelle normalité ».

  • Alors qu’un nombre croissant de pays imposent le port d’un masque, les gens restent réticents et refusent tout simplement de faire ce qu’on leur dit. Jeremy Howard de l’Université de San Francisco, comme des dizaines d’autres universitaires, expliquent ainsi que les gouvernements devraient exiger de leurs citoyens qu’ils portent des masques en tissu dans tous les lieux publics. Regardez également cette vidéo qui montre comment en porter un correctement.

  • Certains gouvernements infligent des amendes aux personnes qui ne portent pas de masque en public ou qui ne respectent pas les mesures de distanciation avec d’autres personnes. Cependant, les recherches de Benjamin van Rooij et Emmeke B. Kooistra de l’Université d’Amsterdam montrent que la population a dans son ensemble plutôt tendance à se conformer aux directives.

  • Sécurité à l’école De nombreux gouvernements font pression pour un retour rapide à l’école publique. Qu’en pensent les enseignants ? Deux chercheurs de l’université de Sydney et de la CQUniversity Australia les ont interrogés pour le savoir.

  • Qui veut la normalité ? Les discussions sur le retour à la normale ont conduit Paul Carr, de l’Université du Québec en Outaouais, à se demander pourquoi la société voudrait revenir au « monde d’avant » où les inégalités sociales, la dégradation de l’environnement et l’avidité économique étaient monnaie courante.

  • Pour Genevieve Shanahan et Mark Smith de Grenoble École de Management, un élément de cette nouvelle société pourrait être l’introduction d’un revenu de base universel et inconditionnel. Leurs travaux décrivent comment soutenir un tel plan en Europe.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire avec un masque.

La recherche de traitements

Au moins 90 vaccins sont actuellement en cours de développement et les gouvernements ont pour objectif d’inoculer le virus à leurs populations le plus rapidement possible. Bien que les experts médicaux ne soient pas aussi optimistes que le président des États-Unis Donald Trump – qui a promis un vaccin cette année – ils expliquent que l’espoir de le trouver rapidement reste permis.

Lutter contre la fatigue du verrouillage

Dans l’attente des avancées médicales, nous pourrions devoir continuer à vivre des existences au moins partiellement isolées pendant de nombreux mois. Nos chercheurs ont quelques suggestions sur la façon de s’en sortir au mieux.

  • Avec notre santé et notre sécurité économique en jeu, la pandémie a déclenché beaucoup de stress et d’anxiété, ce qui rend le sommeil plus difficile pour beaucoup. Faustin Etindele, de l’Université du Québec à Montréal, estime qu’une bonne nuit de sommeil est plus importante que jamais et propose dix conseils pour y parvenir.

  • L’un des effets les plus cruels de la pandémie est que nous sommes découragés de toucher nos amis et, dans certains cas, même notre famille. Un groupe d’universitaires de l’université de Victoria explique l’importance des poignées de main, des « high five » et des câlins, mais aussi comment s’en passer. Et le psychologue Andy Levy décrit notre forte envie d’être près des autres – même des étrangers.

  • Beaucoup d’entre nous ont fait des réserves de masques, de désinfectant pour les mains et d’autres équipements de protection individuelle. Trois experts de la santé de l’université de l’État du Michigan affirment que nous avons également besoin d’un « équipement de protection émotionnelle » pour supporter l’impact mental de cette crise.

This article was originally published in English

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 106,000 academics and researchers from 3,371 institutions.

Register now