Menu Close

Coronavirus : le point hebdomadaire sur la couverture internationale de The Conversation (6)

Un collaborateur travaille sur une chaîne de montage pour la remise à neuf de ventilateurs chez Bloom Energy à Sunnyvale, en Californie. Bloom Energy fabrique des piles à combustible à l'hydrogène, mais remet actuellement à neuf de vieux ventilateurs afin que les hôpitaux puissent les utiliser pour traiter les patients atteints de coronavirus. Beth LaBerge/KQED/AP

Cette semaine constitue un nouveau jalon dans la pandémie de Covid-19 : le nombre de personnes infectées par le coronavirus dans le monde a en effet officiellement dépassé les deux millions. Un chiffre qui ne concerne évidemment que les cas détectés : le nombre de cas réels est probablement beaucoup plus élevé.

La pandémie se poursuit donc, et si certains pays commencent à confiner leur population, d’autres, qui avaient déjà mis en place le confinement, espèrent pouvoir bientôt en assouplir les conditions. Dans le même temps, il faut commencer à réfléchir à la manière dont le monde pourrait changer une fois que tout cela sera terminé. Un retour à la « normalité » est-il ne serait-ce qu’envisageable ?

Pour cette sixième chronique hebdomadaire, les responsables des rubriques Santé du réseau international The Conversation ont sélectionné leurs meilleurs articles afin d’éclairer ces réflexions.


CC BY

Notre point hebdomadaire d’informations expertes sur le coronavirus. Composé d’associations à but non lucratif, The Conversation est un média qui travaille avec des milliers d’universitaires à travers son réseau mondial. Ensemble, nous publions des analyses basées sur les faits et la recherche académique. Les articles sont gratuits – il n’y a pas de paywall – et peuvent être republiés.


Traitements, promesses, risques

La mise au point de traitements et de vaccins contre une nouvelle maladie peut prendre des années, voire souvent des décennies. Or, en ce moment, le temps est un luxe. Pour cette raison, de nombreuses équipes de recherche testent d’anciens médicaments déjà approuvés afin de déterminer s’ils peuvent être efficaces contre le SARS-CoV-2. Parmi eux figurent :

À Shandong, en Chine, une personne qui s’est remise du Covid-19 donne son plasma. AFP

Questions d’origine et de sexe

La pandémie ne touche pas tout le monde de la même façon. Les effets du coronavirus sont très différents selon les classes sociales, l’origine ethnique ou le sexe. Nos auteurs en ont parlé également :

  • Les données disponibles indiquent que les Afro-Américains souffrent davantage pendant l’épidémie. Roberta K Timothy, de l’Université de Toronto, en explique les raisons et propose des solutions.

  • D’une façon générale, le confinement affecte de manière disproportionnée l’équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée des femmes. Il soulève par ailleurs de nombreuses questions à propos de la situation des femmes victimes de violence domestique. María López Belloso, de l’université de Deusto, en Espagne, défend l’intégration de la prise en compte du genre dans les données et l’analyse de la pandémie (en espagnol).

Populisme et dictature

Les leçons du passé

  • Les conseils de Nelson Mandela pour rester en forme, même enfermé. Décédé en décembre 2013, le leader sud-africain avait passé des décennies dans une minuscule cellule, où il avait dû apprendre à demeurer actif. Gavin Evans, de Birkbeck – université de Londres, explique comment le prix Nobel de la paix a réussi à garder son corps et son esprit en bonne santé grâce à une routine stricte.

  • En Espagne, des parallèles avec la Guerre civile. Le pays n’a pas connu telle situation similaire depuis la guerre civile de 1936. Comme aujourd’hui, le volontariat et les messages de consolation avaient alors été de première importance pour surmonter la tragédie. Dolores Ruiz Berdún, de l’université d’Alcalá en Espagne, explique les points communs entre le passé et le présent (en espagnol).

Regarder vers l’avenir

  • L’économie chinoise a besoin du reste de la planète. La pandémie met tous les pays de la planète au défi mondial, y compris le premier exportateur au monde : la Chine lutte pour regagner le terrain perdu, mais elle ne peut y parvenir seule. Rusli Abdulah, de l’Institut pour le développement de l’économie et des finances (Indonésie), explique pourquoi.

  • Les étapes pour revenir à la normale. Alors que dans certains pays les citoyens sont confinés depuis plus d’un mois, ceux-ci se demandent quand la situation reviendra à la normale. Ignacio López-Goñi, de l’Université de Navarre (Espagne), explique comment garantir le succès d’un retour progressif à la vie d’avant.

Avant qu’une personne puisse être déclarée officiellement guérie, il lui faudra être testée grâce à un kit de ce type. David J. Phillip/AP

Questions et réponses

This article was originally published in Spanish

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 115,000 academics and researchers from 3,739 institutions.

Register now