Menú Close

Artículos sobre extrême droite

Mostrando 1 - 20 de 394 artículos

Marine Le Pen et Jordan Bardella, leaders du parti d'extrême droite Rassemblement national posent pour les photographes après les vœux de Jordan Bardella pour la nouvelle année, le 15 janvier 2024. Bertrand Guay / AFP

Trois raisons de ne pas qualifier l’extrême droite de populiste

Employé avec largesse, le terme « populisme » est associé à des partis et figures politiques n’ayant rien à voir les uns avec les autres. Mais alors, qu’est-ce donc que le populisme ?
La secrétaire du Parti démocrate Elly Schlein, ici lors d’un discours lors d’une manifestation de l’opposition au gouvernement Meloni à Rome sur la Piazza del Popolo le 11 novembre 2023. Marco Iacobucci Epp/Shutterstock

Élections européennes : les stratégies complexes des partis italiens

La droite au pouvoir et l’opposition de gauche s’interrogent encore sur la stratégie à adopter en vue des élections de juin prochain.
Manifestation contre le parti d'extrême droite allemand Alternative pour l'Allemagne (AfD), le 17 janvier 2024 à Berlin. Christian Mang/AFP

Remigration : ce que « l’anti-mot de l’année » en Allemagne dit du débat public actuel

Chaque année, un jury allemand désigne le mot le plus détestable à avoir marqué le débat public. En 2023, sur fond de montée de l’extrême droite, le choix s’est porté sur « remigration ».
Pedro Nuno Santos après son élection à la tête du Parti socialiste portugais à Lisbonne, le 7 janvier 2024. Il sera le candidat de son parti à la succession d’Antonio Costa, qui a démissionné de ses fonctions de premier ministre novembre, dans le cadre d’une enquête pour corruption. Patricia De Melo Moreira/AFP

Portugal : élections sous haute tension

Au Portugal, les législatives anticipées de mars s’annoncent serrées, la gauche cherchant à conserver le pouvoir face à un centre droit qui devra composer avec la montée de l’extrême droite.
Le nouveau président argentin, Javier Milei, arrive au siège du gouvernement à Buenos Aires, accompagné de sa sœur Karina, le 10 décembre 2023. (AP Photo/Julian Bongiovanni)

Le nouveau président argentin, Javier Milei, est-il d’extrême droite ? La réponse n’est pas simple

Des aspects du programme du président argentin Javier Milei s’apparentent à l’extrême droite, mais d’autres pas. Sans l’exclure de cette mouvance, il faut attendre avant de juger son projet politique.
Marine Le Pen, Jordan Bardella et Hervé Juvin lors de la campagne pour les élections européennes en 2019. Les deux derniers sont depuis eurodéputés. Charly Triballeau/AFP

Comment les eurodéputés RN tirent parti du Parlement européen

Alors qu’ils déclarent combattre l’Union européenne de l’intérieur, les eurodéputés d’extrême droite bénéficient en réalité des ressources et des réseaux de la démocratie européenne.
Sébastien Chenu, actuel porte-parole du RN, arrive à l'événement ‘Fête de la Nation’ au Havre le 1er mai 2023. L'ancien militant gay et Fondateur de Gaylib, association LGBT de droite et de centre droit, a rejoint le FN en 2014. Lou Benoist / AFP

Gay et militant au Rassemblement national : un engagement improbable ?

Loin de s’opposer, homosexualité et militantisme frontiste s’articulent et se façonnent mutuellement.
L’activiste et politicien dano-suédois Rasmus Paludan pendant un autodafé du Coran devant l’ambassade de Turquie à Stockholm le 21 janvier 2023. Tobias Hellsten/ToHell.Wikipedia

En Suède, la multiplication des autodafés du Coran met à l’épreuve le pari multiculturel

En Suède, des activistes très hostiles à l’islam brûlent des Corans en public, ce qui vaut au pays des critiques véhémentes venues des pays musulmans mais aussi des menaces terroristes très réelles.
Gérald Darmanin au palais de l'Élysée le 12 décembre. Le projet de loi ‘immigration’ qu'il a porté a été adopté le 19 décembre 2023, ouvrant une crise politique majeure pour le gouvernement. Ludovic Marin/AFP

Gérald Darmanin, symbole des illusions perdues du macronisme ?

Comment Gérald Darmanin incarne l’échec d’une « nouvelle façon » de faire de la politique.
Thierry Mariani, ancien ministre des transports de Nicolas Sarkozy en 2012, ancien de l'UMP, en campagne le 11 février 2022 pour le Rassemblement National en région PACA, à Vallauris. Clément Mahoudeau/AFP

De la droite à l’extrême droite : sur les logiques du recrutement au sommet du Rassemblement national

Les profils issus de la droite et désormais affiliés au RN interrogent, comme ils questionnent plus largement la légitimation du parti lepéniste.
Jordan Bardella, président du Rassemblement National, arrive à Saint-Denis pour une rencontre transpartisane avec le président de la République le 17 novembre 2023. Julien de Risa/AFP

Le RN, « trou noir » du paysage politique français

Le RN est devenu le « trou noir » du paysage politique français, absorbant tout ce qui se trouve à sa périphérie, pliant l’espace-temps politique en contraignant les autres partis à céder ou à échouer.
La présidente du groupe parlementaire du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen, pose pour des photos alors qu'elle participe à l'inauguration de la “Grande Braderie” à Henin-Beaumont, dans le nord de la France, le 10 septembre 2023. François Lo Presti / AFP

Du FN au RN : comment les femmes sont devenues indispensables à l’extrême droite

Comment le genre et la classe sociale peuvent se transformer en ressources politiques et permettre une entrée en politique ? Cas d’école au sein de l’extrême droite française.
Geert Wilders, Matteo Salvini et Marine Le Pen en compagnie de leurs alliés bulgare Veselin Mareshki, estonien Jaak Madison et tchèque Tomio Okamura le 18 mai 2019, à Milan. Miguel Medina/AFP

En Pologne, aux Pays-Bas et ailleurs en Europe : les multiples visages des populismes de droite radicale

La droite radicale populiste a le vent en poupe en Europe, mais des divergences sensibles existent entre les partis de cette famille politique hétérogène.
Illustration de Joann Sfar, Instagram, compte de l'auteur avec son aimable autorisation, 21 novembre 2023. Joann Sfar/Instagram

Regards croisés sur l’antisémitisme ordinaire en France

La vague de comportements et attaques antisémites de ces dernières semaines doit être analysée dans l’histoire longue de l’antisémitisme ordinaire en France.
Le parti de Geert Wilders est arrivé en tête des législatives, ce qui le place devant un dilemme : intégrer le gouvernement et donc devoir mettre de l’eau dans son vin, ou rester à l’extérieur, quitte à renoncer à une occasion unique de peser sur l’avenir du pays. Peter Braakmann/Shutterstock

Pays-Bas : quels scénarios après la victoire du leader populiste Geert Wilders ?

Le controversé politicien néerlandais a remporté le plus grand nombre de sièges au Parlement, mais il pourrait encore trouver opportun de ne pas briguer le poste de premier ministre.
Quartier des chiffonniers dans la banlieue de Paris pendant l'épidémie de peste de 1920. Institut Pasteur/Musée Pasteur

La « maladie n°9 » : un symptôme de l’antisémitisme français

L’extrême droite française a développé toute une rhétorique d’infamisation des Juifs et des minorités racisées qui poursuit son chemin et trouve des formes variées, comme lors de la peste de 1920.
Jaroslaw Kaczynski, vice-premier ministre et chef du parti Droit et Justice (PiS), au centre, et le premier ministre Mateusz Morawiecki (à sa droite), ici au siège du parti à Varsovie, le 15 octobre 2023, jour des élections législatives, n’entendent pas laisser le pouvoir à la coalition du centre et de gauche. Wojtek Radwanski/AFP

Pologne : malgré sa défaite électorale, la droite dure menace l’État de droit

Le parti de droite PiS, au pouvoir depuis 2015, a été vaincu dans les urnes lors des législatives du 15 octobre dernier. Pourtant, il s’accroche au pouvoir.

Principales colaboradores

Más