Menu Fermer

Articles sur espèces invasives

Affichage de 1 à 20 de 63 articles

Le gobie à taches noires est un poisson envahissant qui s’est établi et répandu dans le fleuve Saint-Laurent au cours des deux dernières décennies à la suite de son introduction dans les Grands Lacs. (Cristina Charette)

Des zones du fleuve Saint-Laurent défavorables à la survie des espèces envahissantes deviennent des refuges pour les poissons indigènes

La relation entre la conductivité et l’abondance du gobie à taches noires, espèce envahissante, et les impacts écologiques qui y sont associés, représente un outil simple d’évaluation des risques.
Une hélice de bateau incrustée de moules zébrées. Ces envahisseurs, présents dans le fleuve et dans nos lacs, sont transportés par l'activité humaine. (NPS/Flickr)

La propagation de la moule zébrée prouve que de petits envahisseurs peuvent causer de gros dégâts

Pour réduire et prévenir les dommages provoqués par les moules zébrées, il faut comprendre que les activités anthropiques sont la cause première de ces invasions biologiques.
Le bryozoaire Watersipora subatra est originaire du Japon. Ici dans la rade de Brest, où sa présence est attestée depuis 2019. Olivier Dugornay/Ifremer

Images de science : « Watersipora subatra », voyageuse au long cours

L’arrivée d’une espèce invasive peut perturber l’écosystème, même quand elle reste discrète.
Une des espèces de vers plats à tête en forme de marteau en voie d'envahir le monde: Diversibipalium multilineatum Photo par Pierre Gros

L’invasion des vers plats est loin d’être terminée

Des modèles climatiques permettent de prédire que l’invasion des vers plats continuera dans le futur, aussi bien en France que dans le monde, et même s’aggravera avec le réchauffement climatique.
La nouvelle espèce Diversibipalium mayottensis photographiée à Mayotte. Laurent Charles

Une nouvelle espèce de ver plat à Mayotte

Une nouvelle espèce trouvée à Mayotte change les idées sur l’évolution des vers plats, et pose un problème de conservation.
Les efforts pour contrôler cette chenille envahissante ont coûté des milliards de dollars au Canada et aux États-Unis. (Chris MacQuarrie)

Voici pourquoi une chenille envahissante attaque des arbres dans la plus grande infestation depuis des décennies

La chenille Lymantria dispar a dévoré 17 000 kms carrés d’arbres depuis les années 1980. Cet insecte invasif a été importé dans les années 1880 pour lancer l’industrie de la soie en Amérique du Nord.
Un python royal est placé sur une balance lors de la pesée annuelle du zoo de Londres, à Londres, le 21 août 2013. Leon Neal / AFP

La maltraitance ordinaire des animaux de compagnie exotiques

Oiseaux, reptiles ou amphibiens… Les animaux exotiques vendus comme animaux de compagnie suscitent moins d’empathie que les grands mammifères, et la question de leur souffrance reste ignorée.
Mouches mexicaines des fruits. Originaire du Guatemala et du Mexique, cette espèce est envahissante en Californie, où elle pèse sur l’agriculture du pamplemousse. Ici, des femelles déposant leurs œufs sur un fruit. Jack Dykinga/USDA Agricultural Research Service (2007)

1 288 milliards de dollars : chiffrer les dégâts causés par les invasions biologiques pour enfin agir

Les invasions biologiques sont une menace importante pour la biodiversité, mais elles coûtent aussi très cher à nos sociétés. Une étude estime ce coût à plus de 1000 milliards de dollars depuis 1970.
Amaga expatria, une espèce spectaculaire, vient d'être signalée en Guadeloupe et Martinique. Pierre & Claude Guezennec

Les vers plats prédateurs envahissent les Antilles

Plusieurs espèces de vers plats ont envahi les Antilles, dont certaines très spectaculaires. Nous faisons le point avec une étude publiée en même temps que cet article.
Une fourmi du sud de la France, Tetramorium immigrans. Benjamin Gerfand

S’accoupler plus souvent, et avec des mâles d’autres espèces : la clé du succès d’une invasion biologique chez les fourmis ?

Le comportement reproductif de certaines fourmis — partenaires multiples, constitution d’une spermathèque, descendance fertile — peut-il favoriser le succès d’une espèce ?
Des essaims de criquets pèlerins s'approchent du village de Lerata, à environ 300 kilomètres de la capitale kenyane, Nairobi, le 22 janvier 2020. Tony Karumba/Afp

Invasion de criquets pèlerins : le vieux cauchemar est de retour

La Corne de l’Afrique a connu cette année la pire invasion de criquets pèlerins depuis des décennies. Il est difficile de lutter contre cette menace, mais les moyens existent.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus