Menu Fermer

Articles sur hormones

Affichage de 1 à 20 de 48 articles

Le syndrome RED-S peut toucher n’importe quel athlète, quel que soit son âge, son sexe ou son niveau de pratique. Il est notamment observé dans les sports dits « esthétiques », comme la gymnastique, la danse ou la natation artistique. Real Sports/Shutterstock

Quand le manque d'énergie nuit aux sportifs : qu’est-ce que le syndrome RED-S ?

Certaines athlètes souffrent du syndrome RED-S marqué par un déséquilibre entre apports alimentaires et dépenses énergétiques. Fractures, règles espacées ou à l’arrêt sont des symptômes qui doivent alerter.
Une étude a été menée auprès de footballeuses et de rugbywomen, sous contraception hormonale ou non, pour mesurer leurs dépenses énergétiques en condition de repos, d'exercice et après la prise d'un repas. Yuri A/Shutterstock

Cycle menstruel et contraception hormonale : quel impact sur les sportives ?

Des travaux de recherche sont menés pour étudier l’impact de la contraception hormonale ou des différentes phases du cycle menstruel sur le métabolisme des sportives afin de les accompagner au mieux.
De nombreuses sortes de maquillage contiennent des substances capables de perturber le système endocrinien. Charles Gullung/The Image Bank via Getty Imagges

La face cachée des cosmétiques : quels risques pour la santé reproductive des adolescentes ?

Certains cosmétiques contiennent des substances qui ont été associées à des perturbations du système hormonal. Lesquelles, et quels en sont les risques, en particulier pour les jeunes femmes ?
Bien que les médicaments à base de semaglutide, comme Ozempic, soient recommandés pour traiter le diabète de type 2, ils sont de plus en plus prescrits « hors étiquette » en raison de leur efficacité pour induire une perte de poids. (Shutterstock)

Les régimes amaigrissants ou un usage détourné de médicaments tels qu’Ozempic peuvent contribuer aux troubles alimentaires

La demande pour des médicaments amaigrissants non homologués comme Ozempic comporte des risques pour la santé d’une perte de poids non supervisée et le développement de troubles de l’alimentation.
La génétique, les hormones et l’âge peuvent affecter la croissance des cheveux. Kmpzzz/ Shutterstock

Ce que vos cheveux peuvent vous apprendre sur votre santé

De nombreuses maladies peuvent altérer la qualité et l’apparence de vos cheveux mais aussi la localisation ou la quantité de poils présents sur certaines parties de votre corps.
Comme les hormones naturelles, dites endogènes, les hormones artificielles contenues dans la pilule, dites exogènes, peuvent accéder au cerveau. (Shutterstock)

La pilule contraceptive a aussi un effet sur le cerveau et la régulation des émotions

Les contraceptifs oraux modifient le cycle menstruel ; ce qu’on sait peut-être moins, c’est qu’ils accèdent aussi au cerveau, notamment dans les régions importantes pour la régulation des émotions.
En quinze ans, l’usage de la pilule a presque été divisé par deux en France. NUM LPPHOTO.

Contraception : est-on sorti du « tout pilule » ?

Dix ans après la « crise de la pilule », celle-ci est décriée mais encore très utilisée. Derrière ce rejet des hormones, s’exprime surtout une demande d’accès à un véritable choix pour sa contraception.
La hausse des températures n'est pas seulement directement mortelle pour les poissons, mais elle entraîne également des déséquilibres hormonaux qui menacent des populations entières. (Jonathan Munera L.)

Le stress induit par les changements climatiques modifie la reproduction des poissons

Les changements climatiques entraînent des niveaux de stress plus élevés chez les poissons, et les déséquilibres hormonaux qui en résultent peuvent modifier des populations entières.
Frederick Banting et John Macleod, qui reçurent le prix Nobel pour leurs travaux sur l’insuline. Fisher Insulin Collection, Rare Book Library, University of Toronto.

La découverte de l'insuline : une histoire d'egos monstrueux et de rivalités toxiques

La découverte de l’insuline, au début du XXème siècle, a sauvé des millions de vies. Rencontrez les scientifiques qui se sont disputé la paternité de cette avancée médicale majeure.
Au plan oculaire, une visite régulière chez l'optométriste ou l'ophtalmologiste permet de dépister les signes précoces des atteintes diabétiques. (Shutterstock)

Diabète de type II chez les jeunes : gare aux yeux !

Le risque de développer des complications oculaires est élevé chez les jeunes souffrant de diabète de type II, qui affecte de plus en plus d'enfants et d’adolescents, notamment les plus sédentaires.
Le diabète de type 2, caractérisé aux stades avancés par une résistance à l’insuline, constitue un facteur de risque important de l’Alzheimer. (Shutterstock)

Alzheimer : au cœur de l’interaction entre l’insuline et les vaisseaux sanguins du cerveau

L’altération des récepteurs de l’insuline au niveau des vaisseaux sanguins entre le sang et le cerveau, contribuerait à la résistance à l’insuline observée dans l’Alzheimer.
Pour se maintenir en bonne santé, il convient de respecter ses rythmes biologiques et, notamment, d’essayer de prendre ses repas entre 8h et 20h. ViDI Studio/Shutterstock

Mieux respecter son horloge interne pour une meilleure santé

Sommeil, alimentation… Toutes les fonctions biologiques de notre corps sont liées à un ou des cycles. Quels sont-ils ? Et comment synchroniser notre vie avec le plus important, le rythme circadien ?
La théorie métabolique est loin d’être la seule explication au déclenchement de l’Alzheimer. Certains soutiennent plutôt qu’une origine auto-immune, inflammatoire, ou même infectieuse serait en cause. (Shutterstock)

Non, l’Alzheimer n’est pas un type de diabète

L’Alzheimer est considérée par des scientifiques comme un nouveau type de diabète localisé au niveau du cerveau, nommé diabète de type 3. Il faut se méfier de cette appellation !
Avant la puberté, les capacités d’apprentissage des enfants atteints de trisomie 21 ne diffèrent pas fondamentalement de celles des autres enfants. Shutterstock

Trisomie 21 : une hormone ouvre des pistes de traitement inédites

On savait l’hormone GnRH essentielle à la puberté et à la reproduction. De nouveaux travaux révèlent qu’elle intervient aussi dans la cognition, ce qui ouvre des pistes pour traiter la trisomie 21.
Le jeûne intermittent pourrait avoir de nombreux avantages pour la santé, mais il n’existe pas encore d’étude sur ses effets à long terme. neirfy/iStock via Getty Images Plus

Le jeûne intermittent est-il pour vous ? Voici ce qu’en dit la science

Les partisans du jeûne intermittent affirment que l’horloge peut vous aider à gagner la bataille des bourrelets. Mais la science qui se cache derrière est un peu plus compliquée.

Les contributeurs les plus fréquents

Plus