Menu Fermer

Ce que nous sommes

The Conversation est un média en ligne et une association à but non lucratif. Notre modèle de collaboration entre expert·e·s et journalistes est unique : notre objectif est de partager le savoir, en faisant entendre la voix des chercheuses et chercheurs dans le débat citoyen. Éclairer l'actualité par de l'expertise fiable, fondée sur des recherches, est la seule mission de notre association. Nous sommes un média d'actualité, reconnu par la profession, gratuit, sans paywall et sans publicité.

Un site d'information générale grand public animé par une rédaction de 15 journalistes–chefs de rubrique. Nos journalistes commandent des articles aux universitaires, les éditent avec leurs auteur·e·s, les promeuvent sur les réseaux sociaux et peuvent aussi les traduire (en anglais, espagnol …) pour les faire rayonner hors de France. À chaque étape, l'auteur·e garde le contrôle total de ce qu'il écrit.

Une diffusion au plus grand nombre. Tous les articles que nous publions le sont sous licence Creative Commons, donc en accès libre. De nombreux sites d'actualité – tels La Croix, France Télé Info, Le Monde, Libération, Ouest-France, Le Point, Santé Magazine, Slate, Sud Ouest, La Tribune… – les republient en intégralité et en citant notre media, selon règles simples. Les médias audiovisuels se servent également de notre site pour trouver des expert·e·s de qualité à inviter dans leurs émissions.

Nous faisons partie d'un réseau international indépendant. Né à Melbourne en 2011, le réseau est composé d'associations à but non lucratif basées à Londres, Boston, Johannesburg, Paris, Toronto, Montréal, Christchurch, Jakarta et Madrid.

Nous suivons de nouveaux protocoles afin d'aider à rebâtir la confiance envers des contenus journalistiques de qualité. Ainsi nos auteur·e·s et nos journalistes suivent notre Charte éditoriale. Nos auteurs et autrices n'écrivent que sur les sujets de leur champ d'expertise, précisé dans le cadre de leur article. Leurs sources de financement doivent être rendues publiques, pour éviter les conflits d'intérêts. Elles et ils doivent respecter les règles de notre communauté.