Menu Close

Articles on géopolitique

Displaying 1 - 20 of 287 articles

Investir dans le vin semble rentable, mais encore faut-il en comprendre les risques. Shutterstock

Les vins fins : des actifs d’investissement (pas tout à fait) comme les autres

Les placements dans les grands crus offrent actuellement des rendements intéressants, mais présentent un certain nombre de risques liés aux cycles macroéconomiques ou des incertitudes géopolitiques.
Manifestation appelant au boycott des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, Los Angeles, 3 novembre 2021. Frederic J. Brown/AFP

2022, une année de sport très géopolitique

JO d’hiver en Chine, Coupe du Monde de football au Qatar, Paris-Dakar en Arabie saoudite… La carte des méga-événements de l’année révèle l’émergence d’une nouvelle économie géopolitique du sport.
Le premier ministre chinois Li Keqiang devant une carte des routes d'expédition du port du Pirée en juin 2014, deux ans avant le rachat du port par l'entreprise chinoise Cosco. Louise Gouiiamaki/Pool/AFP

Bonnes feuilles : « Guerres d’influence. Les États à la conquête des esprits »

L'Europe cherche à faire valoir son influence dans le monde, mais elle est bien souvent l'objet d'influences extérieures, qu'elles soient économiques, politiques, stratégiques ou culturelles.
Des véhicules armés patrouillent à Almaty le 7 janvier 2021, après plusieurs jours d’affrontements violents qui ont fait au moins 150 victimes. Alexandr Bogdanov/AFP

Kazakhstan : un nouveau gain stratégique pour Moscou ?

L’explosion de violence qu’a connue le Kazakhstan révèle de profondes divisions internes et permet à Moscou d’affirmer son rôle de « gendarme eurasiatique ».
Deux partisans du leader chiite Moqtada al-Sadr, favorable à l'affirmation d'une nation irakienne indépendante, manifestent leur joie après la victoire du parti dit « sadriste » aux élections législatives. Bagdad, 11 octobre 2021. Ahmad Al-Rubaye/AFP

Irak : le début d’une embellie ?

Alors que l’Irak est en passe de réussir à se positionner comme un acteur régional important et indépendant, le pays doit toujours faire face à de nombreuses sources d’instabilité internes.
Tsai Ing-wen, la présidente taïwanaise, durant une cérémonie tenue le 18 novembre 2021 à l’occasion de la mise en service d’une version améliorée du F-16 américain à la base militaire de Chiayi, dans le sud de l’île. Sam Yeh/AFP

Taïwan et la rivalité sino-américaine : le monde peut-il basculer ?

La Chine met de plus en plus la pression sur Taïwan. La montée des tensions pourrait-elle déboucher sur un conflit de grande envergure ?
Un soldat éthiopien devant un brasier allumé pour les célébrations de Meskel, qui commémorent la découverte supposée de la Vraie Croix par Sainte Hélène (selon la foi chrétienne), dont une partie serait en Éthiopie. Addis-Abeba, 26 septembre 2021. Eduardo Soteras/AFP

Conflit éthiopien : les faiblesses de l’explication ethnique

Réduire le conflit actuel aux seuls facteurs ethniques relève d’une une vision partielle qui néglige l’héritage de l’histoire complexe de l’Éthiopie.
Recep Tayyip Erdogan lors de sa visite au Nigeria en 2016, accompagné du président nigérian, Muhammadu Buhari. À Abuja, le 2 mars 2016. Philip Ojisua/AFP

La Turquie, nouvel acteur majeur en Afrique ?

Recep Tayyip Erdogan affiche de grandes ambitions pour la Turquie en Afrique. Celles-ci sont autant motivées par les opportunités économiques que par les implications symboliques de cette présence.
Le ministre britannique des affaires et président de la COP26, Alok Sharma, assiste à un événement au parc éolien de Whitelee, à l'extérieur de Glasgow, pour marquer les six mois qui nous séparaient de la conférence des Nations unies sur le changement climatique, le 14 mai 2021. Russell Cheyne / POOL / AFP

Le climat, l’enjeu qui peut faire basculer la géopolitique mondiale

Par ses conséquences désormais visibles, le climat est devenu un enjeu incontournable pour les États, qui pourrait transformer en profondeur la géopolitique.
L'emprise du pouvoir chinois lui a permis de faire face à la pandémie, promouvant un modèle à l'opposé des valeurs occidentales. Hector Retamal/AFP

Conversation avec Christophe Gaudin : « Pour la première fois, les démocraties occidentales font face à un modèle autoritaire qui gère une crise mieux qu’elles »

Conversation avec Christophe Gaudin sur les relations entre la Chine et les États-Unis dans le contexte de la crise du Covid-19.
Le secrétaire à la Défense américain, Lloyd Austin, accueille le premier ministre australien, Scott Morrison, au Pentagone pour discuter du pacte AUKUS, le 22 septembre 2021. Drew Angerer/Getty Images/AFP

AUKUS : la France, grande perdante du duel américano-chinois

Plus que pour des sous-marins nucléaires, l’Australie a fait le choix des États-Unis pour les garanties de sécurité qu’ils lui fournissent. La France et l’Europe vont devoir se repositionner.
Des Libyens se rassemblent pour exprimer leur soutien au gouvernement d’unité du pays sur la place des Martyrs de Tripoli, le 24 septembre 2021. Mahmud Turkia/AFP

Libye : fragiles espoirs de paix…

Les dix dernières années ont été pour la Libye, celles d’un long et sanglant conflit civil dans lequel se sont impliqués de nombreux acteurs extérieurs. Un faible espoir émerge toutefois actuellement.
Une équipe antiterroriste chinoise pendant un exercice à Wuhan, le 12 septembre 2009. AFP

2001-2021 : vingt ans de renforcement stratégique et économique pour la Chine

Pour Pékin, la « guerre contre le terrorisme » lancée par Washington après le 11 Septembre a été l’occasion de s’imposer comme un acteur sécuritaire et diplomatique alternatif pour l’Asie centrale.
L'Australie revient sur l'accord de plus de 55 milliards d'euros qu'elle avait conclu en 2016 avec la France pour 12 sous-marins non nucléaires. Ici, Emmanuel Macron avec le premier ministre australen Scott Morrison à Sydney, le 2 mai 2018. Brendan Esposito/AFP

Pourquoi les sous-marins nucléaires sont un choix militaire judicieux pour l’Australie face à la Chine

Le « coup dans le dos » que l’Australie a porté à la France est lié à un besoin pressant de contrer l’hostilité grandissante de la Chine en s’appuyant sur une alliance de longue date avec Washington.
Les services secrets de l'armée pakistanaise, ISI en anglais, jouent un rôle clé dans la coopération avec les talibans. Basit Shah/AFP

Le Pakistan et les talibans : les liaisons dangereuses

Alors que le Pakistan semble avoir atteint son objectif avec la victoire des talibans, son soutien aux fondamentalistes pourrait se retourner contre lui.
Le népotisme d'Hamid Karzaï, président de l'Afghanistan de décembre 2001 à 2014, ici en compagnie de son homologue américain George W. Bush le 1er mars 2006 à Kaboul, a été l'une des raisons de l'échec des efforts de la communauté internationale. Mandel Ngan/AFP

L’échec du « nation building » en Afghanistan

La communauté internationale a échoué en Afghanistan. Analyse des causes de cet échec, qui repose largement sur les recettes inefficaces des bailleurs de fonds.
L’ambassadeur de France en Afghanistan, David Martinon (à gauche), attend avec des ressortissants français et afghans de monter à bord d’un avion de transport militaire français à l’aéroport de Kaboul, le 17 août 2021, pour être évacué du pays après la victoire éclair des talibans. AFP

Leçons afghanes pour la France et pour le monde

Le fiasco afghan des États-Unis semble signer la fin de l’époque des interventions extérieures coûteuses sur des théâtres lointains.
Nés en large partie des décisions des anciennes autorités coloniales, les États du Moyen-Orient sont-ils encore viables ? Popartic/Shutterstock

Quel avenir pour les États du Moyen-Orient ?

Au Moyen-Orient, les événements de la décennie passée ont profondément remis en cause les États existants, au point de menacer leur existence même.

Top contributors

More