Menu Close

Artikel-artikel mengenai Ukraine

Menampilkan 1 - 20 dari 241 artikel

Des passants devant un panneau promouvant le service militaire contractuel avec le slogan « Servir la Russie est un vrai travail », à Saint-Pétersbourg, le 29 septembre 2022. Olga Maltseva/AFP

Guerre en Ukraine : les sexualités au cœur de l’enjeu de la mobilisation russe

Le choc entre « Occident » et la Russie révèle une tension, inhérente à l’humanité, entre une liberté « féminine » et une hiérarchie verticale « masculine » mise en avant par Poutine et son régime.
Le 30 septembre 2022, un grand concert est organisé sur la place Rouge à Moscou à l’occasion de l’annexion des quatre régions ukrainiennes, dont les noms sont inscrits sur la banderole de gauche. Au-dessus de l’écran montrant Vladimir Poutine, on lit l’inscription « Ensemble pour toujours ». Alexander Nemenov/AFP

Annexions russes de territoires ukrainiens : un air de déjà-vu

Pour justifier l’annexion de quatre régions ukrainiennes, la Russie invoque les mêmes arguments qu’il y a huit ans, lors de l’annexion de la Crimée. Des arguments toujours aussi discutables…
Manifestation organisée par Amnesty International à Bangkok pour dénoncer l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en mars 2022. Récemment, l’ONG s’est retrouvée sous le feu des critiques pour un rapport dénonçant certains agissements des militaires ukrainiens. teera.noisakran/Shutterstock

Amnesty International et l’Ukraine : de la difficulté d’invoquer le droit humanitaire en temps de guerre

En août, un communiqué d’Amnesty International a été interprété comme la mise sur le même plan des militaires ukrainiens et des agresseurs russes. Décryptage.
Konstantin Ivachtchenko, nommé maire de Mariupol (oblast de Donetsk) par les forces russes, en visite dans un bureau de vote lors du « référendum d’adhésion à la Russie » organisé par Moscou, à Mariupol, le 27 septembre 2022. Stringer/AFP

Annexions russes en Ukraine : quand la force tord le bras au droit

Les annexions que la Russie vient d’annoncer, totalement contraires au droit international, invitent à certains rappels historiques.
Le président russe Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec la ministre russe de la Culture à Moscou, le 3 octobre 2022. Son emprise sur la Russie s'effrite à mesure que la guerre qu'il a lancée en Ukraine s'enlise. (Gavriil Grigorov, Sputnik, Kremlin/Pool Photo via AP)

Serait-ce le début de la fin pour Vladimir Poutine ?

Les signes se multiplient que l’emprise de Vladimir Poutine sur la Russie commence à s’effriter, même si sa disparition n’est pas pour demain.
Vladimir Poutine entouré des « chefs » (reconnus uniquement par Moscou) des quatre régions ukrainiennes que la Russie vient d’annexer, Moscou, 30 septembre 2022. Grigory Sysoev/Sputnik/AFP

Annexions russes en Ukraine : la victoire Potemkine de Vladimir Poutine

L’annexion de quatre régions ukrainiennes n’est pour la Russie qu’une victoire en trompe-l’œil. Le maximalisme de Vladimir Poutine aura un coût stratégique autrement plus élevé.
Manifestation à Moscou en 2014 proclamant « Notre nom est Strelkov » en hommage à Igor Strelkov, qui reste aujourd'hui encore l'une des figures préférées de la droite ultra-nationaliste russe. Vasily Maximov/AFP

Vladimir Poutine débordé par l’extrême droite russe ?

Il existe en Russie un courant de droite nationaliste, très hétérogène, qui estime que le Kremlin se montre trop mou vis-à-vis de l’Ukraine et milite pour une « guerre totale ».
Le 21 septembre, après avoir dans la matinée annoncé une mobilisation partielle et évoqué la possibilité d’un recours par la Russie à l’arme nucléaire, Vladimir Poutine s’est rendu à Novgorod pour prononcer un discours à l’occasion du « 1 160e anniversaire de la création de l’État russe ». Ilya Pitalev/Sputnik/AFP

Une attaque nucléaire russe est-elle une perspective crédible ?

Les menaces proférées par Vladimir Poutine, ce 21 septembre, ne doivent pas être balayées d’un revers de la main. Aux yeux du Kremlin, l’emploi de l’arme nucléaire en premier n’est pas tabou.
Des militaires ukrainiens patrouillent à Izioum, ville de la région de Kharkiv récemment reprise aux Russes, le 14 septembre 2022. Juan Barretto/AFP

Face à la contre-offensive ukrainienne, la Russie hésite sur la communication à adopter

Les médias du Kremlin ont été pris de court par la surprenante contre-offensive ukrainienne. Pendant ce temps, l’extrême droite russe se montre plus véhémente que jamais.
Un soldat ukrainien joue avec un chien dans le territoire libéré de la région de Kharkiv en Ukraine, le 12 septembre 2022. Les troupes ukrainiennes ont repris une grande bande de territoire à la Russie. (AP Photo/Kostiantyn Liberov)

Comment Vladimir Poutine réagira-t-il aux récentes victoires ukrainiennes ?

Les forces russes ont clairement battu en retraite en Ukraine, et il semble que Vladimir Poutine puisse perdre le contrôle de la guerre. Quelle est la prochaine étape ?
Olaf Scholz lors d’une visite au programme de formation des soldats ukrainiens au char antiaérien Gepard à Putlos près d’Oldenburg, le 25 août 2022. Axel Heimken / POOL / AFP

L’Allemagne face à la guerre en Ukraine, un « changement d’époque » ?

Après plusieurs décennies de grande retenue sur la scène internationale, l’Allemagne de Olaf Scholz s’engage dans le conflit russo-ukrainien en apportant une aide militaire et financière à l’Ukraine.
Une unité d’artillerie ukrainienne tire avec un BM-27 Uragan, un lance-roquettes multiple autopropulsé de 220 mm, près d’une ligne de front dans la région de Donetsk, le 27 août 2022. Anatolii Stepanov/AFP

L’Ukraine contre-attaque… jusqu’où ?

La double contre-offensive de l’Ukraine dans le sud et dans le nord-est du pays est pour l’instant un succès. Mais a-t-elle les moyens de remporter une victoire militaire décisive et incontestable ?
Vladimir Poutine s’apprête à recevoir les membres de la Communauté des États indépendants (CEI) lors de son sommet annuel à la résidence présidentielle du palais Konstantin à Strelna, le 28 décembre 2021. AFP

Bonnes feuilles : « Géopolitique de la Russie »

Un récent ouvrage permet de mieux comprendre le concept russe d’« étranger proche », et la façon dont la Russie perçoit ses voisins, anciens membres de l’Union soviétique.
Traditionnellement, la recherche française a perçu l’Ukraine avant tout comme une contrée voisine de la Russie plus que comme un État possédant réellement une identité propre. Wead/Shutterstock

Débat : L’Ukraine, terra incognita des relations internationales en France ?

L’Ukraine a longtemps été insuffisamment observée et analysée en France, notamment du fait du manque de spécialistes en relations internationales maîtrisant la langue ukrainienne.
Stèle funéraire provenant d'Olbia. Par Erud — Travail personnel, CC BY 3.0

Comment la guerre menace le riche patrimoine archéologique ukrainien

Collections menacées, sites archéologiques endommagés, collaborations de recherche suspendues… le patrimoine archéologique du sud et de l’est de l’Ukraine paie un lourd tribut à la guerre.
Depuis le début de l’attaque russe sur l’Ukraine le 24 février, Emmanuel Macron a multiplié les entretiens téléphoniques avec Vladimir Poutine, sans grand succès jusqu’ici. Stephane Mahe & Odd Andersen/AFP / pool

Géorgie 2008, Ukraine 2022 : pourquoi la France n’a pas su amener la paix une nouvelle fois

Le contexte actuel tranche avec celui de 2008, lorsque Nicolas Sarkozy, en sa qualité de président en exercice de l’UE, était parvenu à persuader la Russie de mettre fin à l’invasion de la Géorgie.
Alisa en gilet pare-balles pendant une livraison de biens de première nécessité dans un quartier de Kharkiv, juillet 2022. Juliette Corne

Portraits d’Ukraine : Alisa, bénévole, 25 ans

La vie quotidienne et les aspirations d’une jeune Ukrainienne qui, depuis le début de l’attaque russe, récolte des biens de première nécessité et les apporte aux personnes dans le besoin.
Une employée du musée mémorial littéraire national Skovoroda (village de Skovorodynivka, dans la région de Kharkiv), récupère des objets d’exposition le 7 mai 2022, au lendemain d’une frappe russe qui a détruit une grande partie de ce manoir du XVIIe siècle où le philosophe, théologien et poète ukrainien Hryhoriy Skovoroda (1722-1794) a vécu et travaillé pendant la dernière année de sa vie. Sergey Bobok/AFP

Le patrimoine culturel ukrainien, enjeu majeur de la guerre

L’Unesco s’efforce de protéger le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité. Un objectif très difficile à atteindre dans un contexte tel que celui de la guerre en Ukraine…

Kontributor teratas

Lebih banyak