Météo France

Météo-France est le service météorologique et climatologique national. Sa mission première consiste à assurer la sécurité météorologique des personnes et des biens. Elle se traduit notamment par l’élaboration d’une carte de vigilance météorologique signalant les phénomènes dangereux, leurs conséquences et les précautions à prendre pour se protéger. Le dispositif de Vigilance météorologique est complété en métropole par des bulletins marine et des bulletins d’estimation du risque d’avalanche, et outre-mer, par un système de veille et d’alerte cyclonique.

Une des forces de l’établissement est de couvrir tous les champs de l’opérationnel à la recherche, à toutes les échelles de temps et d’espace. La fertilisation croisée entre les travaux des ingénieurs et des chercheurs constitue un atout majeur.

Service de référence au plan international, Météo-France joue un rôle significatif au sein des principaux organismes de coopération météorologique : l’Organisation météorologique mondiale (OMM), le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT), Eumetsat, l’opérateur des satellites météorologiques européens, et Eumetnet.

Etablissement public à caractère administratif (EPA) depuis 1993, Météo-France est actuellement placé sous la tutelle du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer.

Links

Displaying all articles

À Tignes. Philippe Desmazes/AFP

Moins de neige ne veut pas dire moins d’avalanches

Après l’avalanche qui a traversé la station de Tignes, on s’interroge sur les facteurs déclenchants de ces phénomènes naturels. Et sur l’impact du réchauffement climatique en montagne.
Une image satellite thermique montrant l’île antillaise de Saint-Barthélemy dans l’oeil du cyclone Irma, le 6 septembre. NOAA

Avec le changement climatique, des cyclones plus intenses

Alors que l’ouragan Irma, extrêmement puissant, souffle sur les Antilles, faut-il craindre une multiplication de ces phénomènes extrêmes avec les changements climatiques ?
À Nantes, lors de l’épisode caniculaire d’août 2016. Jean-Sébastien Evrard/AFP

2016, toujours plus chaud

Les températures moyennes mondiales poursuivent leur hausse et 2016 est en bonne position pour briser le record de 2015 comme année la plus chaude jamais observée.

Research and Expert Database

Authors

More Authors