Sciences Po – USPC

Créée en 1872, Sciences Po est une université qui se place parmi les meilleures en sciences humaines et sociales tant sur le plan national qu’international. À ses 13 000 étudiants, dont 46% sont internationaux, Sciences Po offre des formations prodiguées par des chercheurs reconnus et par des enseignants issus de tous les univers professionnels. Cette combinaison de l’analyse et de l’action caractérise Sciences Po qui, cultivant son lien étroit avec la société, est un acteur et un espace majeurs du débat public. Attaché à développer l’esprit critique, la curiosité et la rigueur de ses étudiants, Sciences Po a l’ambition de former des professionnels capables de saisir la complexité des sociétés et des politiques pour les rendre meilleures.


Founded in 1872, Sciences Po is ranked among the top universities in the social sciences, both nationally and internationally. Sciences Po’s 13,000 students, 46 percent of whom come from outside France, benefit from a faculty of leading academics and practitioners from a vast array of fields. This combination of analysis and action is central to Sciences Po, a university that cultivates a close relationship with society and plays a major role in public debate. Committed to developing students’ critical thinking, curiosity and rigour, Sciences Po aims to educate professionals with a keen understanding of complex social and policy issues and the will to address them.

Links

Displaying 1 - 20 of 447 articles

Discours du président au Cirque d'Amiens, sa ville natale le 21 novembre. Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Acte II : un « nouveau Macron » entre en scène

Pour son acte II, le président se présente comme « transformé » par la crise, mais pourtant bien déterminé à assumer le « changement ». Analyse d’une mise en scène.
Donald Trump au sommet de l'Otan de Bruxelles, le 12 juillet 2018. Brendan Smialowski/AFP

L’OTAN survivra-t-elle à Donald Trump ?

Donald Trump n’a eu de cesse, depuis son arrivée à la Maison Blanche, de critiquer l’OTAN, qu’il juge inefficace, obsolète et onéreuse. La fin de l’Alliance est-elle imminente ? Ce n’est pas certain.
Des partisans de Donald Trump brandissent des pancartes invitant notamment à démanteler la CIA, à destituer la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi et à « assécher le marais » (à savoir retirer ses prérogatives à l'élite libérale). Washington, 17 octobre 2019. Olivier Douliery / AFP

Comment la surenchère anti-élite imprègne la campagne présidentielle américaine

La campagne électorale américaine est marquée par la résurgence d’un discours anti-élite porté aussi bien par le camp de Donald Trump que par plusieurs de ses adversaires démocrates.
Cartel con un montaje de los rostros del presidente Sebastián Piñera y del dictador Augusto Pinochet, con la leyenda “Renuncia Piñera”. Martin Bernetti/AFP

Las respuestas fallidas de Piñera frente a la crisis social en Chile

Las medidas económicas propuestas y la gestión de la crisis ilustran la total incomprensión del presidente Sebastián Piñera con respecto a las expectativas de los ciudadanos chilenos.
Emmanuel Macron avec l’évêque de Rome, Angelo lors de sa première visite présidentielle au Vatican où il s'est longuement entretenu avec le pape, juin 2018. Alberto PIZZOLI / AFP

Emmanuel Macron, quelles valeurs actuelles ?

En s’exprimant dans Valeurs actuelles, le chef de l’état a-t-il tenté de poser les fondations d’un discours plus nourri sur la laïcité ou de séduire un nouveau segment de l’électorat français ?
Le nouveau président Alberto Fernandez et sa vice-présidente Cristina Kirchner le soir de l’élection le 27 octobre dernier. Ronaldo Schemidt / AFP

Argentine : quel retour du péronisme ?

L’élection d’Alberto Fernandez signe le retour d’un président péroniste qui a su recomposer, du moins pour l’élection, un front politique large.
Une femme de confession musulmane assiste à la messe donnée en hommage au prêtre catholique Jacques Hamel à la cathédrale de Saint-Denis le 31 juin 2016, assassiné par un homme radicalisé à l'islamisme terroriste. Dominique Faget/AFP

De la mauvaise défense de l’« islamophobie »

La mobilisation en faveur de la laïcité, aussi louable puisse-t-elle être dans les intentions, éclipse la question sociale et sous-estime le risque d’une dérive xénophobe.
Le 24 octobre à Santiago, une affiche représentant un montage des visages du Président Sebastián Piñera et du dictateur Augusto Pinochet, avec la légende « Démissionne Piñera ». Martin Bernetti / AFP

Face à la crise sociale, les réponses inadaptées du gouvernement chilien

Les mesures économiques proposées et la gestion de crise ultrasécuritaire de la crise illustrent de la part de Sebastián Piñera une incompréhension totale des attentes citoyennes.
Des soldats des Forces armées centrafricaines s'entraînent au maniement du fusil d'assaut AK-47 au Camp Leclerc, à 600 km au nord-ouest de Bangui, le 5 août 2019. Florent Vergnes/AFP

Centrafrique : échos lointains d’une crise oubliée

Une paix fragile a été instaurée en Centrafrique sous les auspices de la communauté internationale. Mais les maux qui affectent le pays depuis longtemps n’ont pas disparu.
Manifestants à Kiev (Ukraine) le 6 octobre 2019 contre la plus grande autonomie qui pourrait être accordée à certains régions séparatistes, afin de faire reculer les troupes russes. Genya SAVILOV / AFP

Protéger l’Ukraine, c’est d’abord défendre l’Europe

L’accord annoncé entre Russie et Ukraine le 1ᵉʳ octobre pourrait marquer une capitulation de l’Europe quant à ses principes et une cécité devant le danger systémique posé par la Russie de Poutine.
Installation d'un portrait de Jacques Chirac sur les murs du musée qui lui est dédié, à Sarran, en Corrèze. Agnes Gaudin/AFP

Comment expliquer la soudaine popularité de Jacques Chirac ?

L’ancien président décédé est perçu comme un président de proximité, un élément clef de la confiance des Français envers le politique.

Research and Expert Database

Authors

More Authors