Télécom ParisTech – Institut Mines-Télécom, Université Paris-Saclay

Télécom ParisTech forme à innover et entreprendre dans un monde numérique. Ses cursus diplôment ingénieurs, docteurs et professionnels tout au long de la vie et attirent 55 % d’internationaux. Toutes les disciplines des sciences et technologies de l’information et de la communication sont couvertes par ses enseignements et sa recherche. Celle-ci présente une expertise originale sur 6 axes stratégiques - Big Data, Très Grands Réseaux et Système, Confiance numérique, Interactions Réel-Virtuel, Modélisation, approche interdisciplinaire de l'Innovation – lui permettant de faire face aux défis majeurs du monde numérique. Cette école publique d'ingénieurs fait partie de l'Institut Mines-Télécom et est sous tutelle du Ministère de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique.

Télécom ParisTech se positionne comme le futur collège de l’innovation par le numérique de l’Université Paris-Saclay, dont l’ambition est de devenir l’un des premiers pôles d’innovation mondiaux. Reconnue pour son excellence pédagogique et sa dimension internationale, Télécom ParisTech se situe en permanence à la pointe de l'innovation technologique.

Plus de 1500 étudiants par an (près de 50 % d’étudiants internationaux, de 40 nationalités différentes) dont plus de 700 élèves-ingénieurs (dont 30 apprentis), plus de 60 étudiants en Masters internationaux, plus de 300 doctorants, plus de 350 étudiants en Mastères Spécialisés. 2500 stagiaires par an en formation continue. 91 % des diplômés ingénieurs ayant un emploi l’ont trouvé moins de quatre mois après la sortie de l’École. Plus de 200 ingénieurs diplômés chaque année.

La recherche à Télécom ParisTech s’appuie sur : 172 enseignants-chercheurs et chercheurs permanents (dont 29 CNRS), 14 ingénieurs et techniciens en CDI, 285 doctorants - produit en moyenne chaque année : 625 publications internationales (revues et conférences), 20 brevets, - a un chiffre d’affaire contractuel moyen annuel de 10,8M€ qui permet de financer 50% de ses coûts complets - accueille en moyenne chaque année : 70 post-docs, 60 « visiting scientists »

Télécom ParisTech est une école de l'IMT: http://theconversation.com/institutions/institut-mines-telecom-imt-2183

Links

Displaying all articles

Projet ANAMIA. R. Clemente/ANAMIA

Le phénomène « pro-ana ». Par-delà le mythe de l’apologie de la maigreur sur Internet

Antonio Casilli et Paola Tubaro ont étudié les communautés web des personnes atteintes de troubles alimentaires. Extrait de « Le phénomène "pro-ana" : Troubles alimentaires et réseaux sociaux »
Et si, comme le cerveau de Lucy, le système se mettait à utiliser de plus en plus de neurones… Candy Tale / Flickr

L’effet « Lucy » ou la vraie histoire de l’ubérisation

« Ubérisation », « disruption » : la vague numérique est en train de décupler les potentiels des objets, du vivant et de leurs liaisons. Il est urgent de comprendre les règles de ces nouveaux marchés.

Research and Expert Database

Authors

More Authors