Université Gaston Berger

L'université Gaston Berger est une université du Sénégal située à Saint-Louis. Créée officiellement par la loi no 90-03 du 2 janvier 1990, l'UGB accueille sa première cohorte d'étudiants (600) le 17 décembre 1990, dans le cadre d'un statut provisoire.

L'université Gaston Berger est composée d'unités de formation et de recherche (UFR équivalent des facultés). Il y en a huit au total :

Lettres et sciences humaines Sciences appliquées et de technologie Sciences juridiques et politique Sciences économiques et de gestion Sciences de la santé Sciences agronomiques, d'aquaculture et de technologie alimentaire Civilisations Religions Arts et Communication L'année académique se déroule en dix mois entre octobre et juillet. Par contre le début et la fin des cours dépendent de chaque UFR, l'administration ne décidant que des jours de l'ouverture et de la fermeture des portes de l'université.

Links

Displaying all articles

La dernière fois que le Parti socialiste participait à une élection présidentielle (2012) avec un candidat issu du parti, Ousmane Tanor Dieng. Sa mort laisse un grand vide et repose la question de l'avenir cette famille politique. Seyllou Diallo/AFP

Sénégal : la bataille de succession au Parti socialiste aura-t-elle lieu ?

Le défi à relever par les socialistes est de parvenir à taire les divergences et les ambitions non avouées de certains leaders pour penser l’avenir de ce grand parti légué par Senghor et Abou Diouf.
Au Sénégal, les relations État-religions restent très étroites. Seyllou Diallo/AFP

Débat : Y a-t-il une laïcité à la sénégalaise ?

Le Sénégal est-il vraiment un pays laïc ? Ou pourrait-on en douter tant le religieux influence la société sénégalaise ? Confréries, églises, franc-maçonneries, qui fait la loi au Sénégal ?
Cérémonie de clôture du sommet du G5 Sahel qui a réuni les présidents Ibrahim Boubacar Keita (Mali), Mahamadou Issoufou (Niger), Roch Marc Christian Kabore (Burkina faso), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), en février 2019. Olympia De Maismont/AFP

Post-djihadisme ? Pour un nécessaire changement de paradigme au Sahel

On est pass de l’ère d’un djihadisme idéologique avec un discours se nourrissant du référentiel religieux à une situation où les populations locales évoquent du « banditisme », de la « criminalité ».

Research and Expert Database

Authors

More Authors