Menu Close
Image numérique représentant la bactérie Vibrio cholerae. GettyImages

Le choléra peut vous tuer en quelques heures s'il n'est pas traité : comment reconnaître les symptômes et vous protéger

Le choléra est une maladie mortelle causée par la bactérie Vibrio cholerae, associée à de mauvaises conditions d'hygiène et à un accès limité à l'eau potable. Mais on l'a également trouvé dans des endroits apparemment propres, notamment des quartiers aisés, des hôtels et des restaurants aux pratiques d'hygiène médiocres, comme la manipulation d'aliments avec des mains sales et l'utilisation d'eau contaminée pour laver les ustensiles et préparer les aliments.

Les épidémies de choléra en Afrique ont touché 18 pays au cours des deux dernières années. En Afrique australe et orientale, plus de 6 000 personnes sont mortes et près de 350 000 cas ont été signalés depuis le début d'une série d'épidémies à la fin de l'année 2021.

Samuel Kariuki, microbiologiste, directeur de l'Initiative sur les médicaments pour les maladies négligées (Afrique de l'Est) et ancien directeur de l'Institut de recherche médicale du Kenya, explique comment la maladie se propage, quels sont les symptômes, comment se protéger et comment elle peut être traitée.

Comment le choléra se propage-t-il ?

Le choléra peut se propager directement ou indirectement de plusieurs manières.

L'eau contaminée : Boire ou utiliser de l'eau contaminée par la bactérie Vibrio cholerae est le moyen le plus courant de propagation du choléra. La contamination peut se produire lorsque les eaux usées et l'eau potable se mélangent.

Aliments contaminés : La consommation d'aliments contaminés, en particulier d'aliments crus ou insuffisamment cuits, peut entraîner une infection. Les aliments peuvent être contaminés s'ils sont manipulés par une personne porteuse de la bactérie ou s'ils sont préparés avec de l'eau contaminée.

Mauvaises conditions sanitaires : L'absence d'infrastructures sanitaires adéquates favorise la prolifération de Vibrio cholerae, facilitant ainsi sa propagation rapide au sein des communautés.

Transmission de personne à personne : Bien que plus rare, le choléra peut se propager par contact direct avec les matières fécales ou les vomissures d'une personne infectée, ou par contact indirect via des surfaces ou des objets contaminés.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes du choléra peuvent apparaître soudainement, dans les heures à cinq jours suivant l'infection. Les symptômes vont d'un léger malaise à des affections graves et potentiellement mortelles.

L'un des principaux signes est une diarrhée sévère, souvent décrite comme des selles “à l'eau de riz”, entraînant une perte rapide de liquide dans l'organisme et des crampes musculaires potentielles dues à la perte de sels et de minéraux essentiels. L'eau de riz est l'eau amidonnée qui reste après le trempage ou la cuisson du riz.

Outre la diarrhée, les vomissements sont fréquents et peuvent aggraver la déshydratation.

La déshydratation est le symptôme le plus inquiétant, indiqué par une bouche sèche, une soif extrême, une diminution de la miction, des yeux enfoncés et une pression artérielle basse, pouvant évoluer vers un état de choc. Si elle n'est pas traitée, elle peut être fatale en quelques heures.

Il est essentiel de reconnaître rapidement ces symptômes et de demander une aide médicale afin d'éviter de graves complications.

Comment se protéger du choléra ?

  • Veillez à toujours utiliser de l'eau potable. Utilisez toujours de l'eau bouillie ou traitée chimiquement pour la boisson et la préparation des aliments, et évitez de consommer de la glace faite à partir d'eau non traitée.

    • Pratiquez toujours l'hygiène des mains. Lavez-vous les mains fréquemment avec du savon et de l'eau potable, en particulier après avoir utilisé les toilettes, après avoir changé les couches et avant de manger ou de préparer de la nourriture. Le lavage des mains est l'un des moyens les plus efficaces pour prévenir la propagation de nombreuses maladies infectieuses, y compris le choléra.
    • Évitez les aliments crus ou insuffisamment cuits. Consommez des aliments bien cuits et encore chauds, et épluchez vous-même les fruits et les légumes après les avoir lavés avec de l'eau salubre.
    • Maintenir de bonnes pratiques d'assainissement en s'assurant que les toilettes soient bien nettoyées. Dans les foyers où des enfants en bas âge utilisent un pot, éliminez correctement les déchets humains et nettoyez soigneusement toutes les surfaces.
    • Les vaccins oraux contre le choléra sont disponibles et sûrs pour les enfants et les adultes. Ces vaccins sont des outils précieux dans la prévention du choléra, mais ils doivent être utilisés avec toutes les autres mesures préventives.

Read more: What's behind the worldwide shortage of cholera vaccines? For starters, they're only made by one company


Comment traiter le choléra ?

Un traitement rapide et approprié du choléra est essentiel pour éviter une déshydratation grave et des décès. Le traitement se concentre sur la réhydratation et les soins de soutien :

Réhydratation : Le traitement principal du choléra est la réhydratation rapide à l'aide de sels de réhydratation orale. Il s'agit d'une solution simple de sucre et de sels mélangés à de l'eau propre. Elle est très efficace pour remplacer les fluides et les électrolytes perdus et peut être administrée à la maison ou dans un établissement de soins de santé.

Fluides intraveineux : Dans les cas graves de déshydratation extrême, il peut être nécessaire d'administrer des liquides par voie intraveineuse. Cela permet de rétablir rapidement la quantité de liquide de l'organisme. C'est aussi vital pour les patients qui ne peuvent pas absorber de liquide par voie orale parce qu'ils vomissent.

Antibiotiques : La réhydratation est la pierre angulaire du traitement du choléra, mais les antibiotiques peuvent réduire la durée et la gravité des symptômes. Ils sont particulièrement utiles dans les cas graves et pour les patients présentant un risque élevé de propagation de l'infection.

Suppléments de : Ces suppléments peuvent réduire la durée et la gravité de la diarrhée, en particulier chez les enfants. Le zinc est un minéral essentiel qui soutient la fonction immunitaire et la santé intestinale. La dose adéquate doit être prescrite par un médecin.

Le choléra peut être évité et traité. Restez informés, prenez des mesures préventives et contribuez à un monde plus sain et sans choléra.

La contribution de Celestine Wairimu, du Centre de recherche en microbiologie, à cet article a été essentielle.

Want to write?

Write an article and join a growing community of more than 187,000 academics and researchers from 4,998 institutions.

Register now